L’aviation vietnamienne a une énorme marge d’expansion

VIETNAM BUSINESS NEWS 25 AVRIL
Le marché de l’aviation au Vietnam présente un énorme potentiel d’expansion. Image d’illustration

La Société des aéroports du Vietnam (ACV) a investi massivement dans le développement des infrastructures aéroportuaires, car le marché de l’aviation au Vietnam présente un énorme potentiel d’expansion, selon un responsable de la société.

Nguyen Quoc Hung, directeur adjoint du conseil de développement des affaires et du marché d’ACV, a déclaré que plus de 25 billions de VND (plus d’un milliard USD) avaient été investis dans l’expansion des infrastructures au cours des cinq dernières années pour mieux servir la croissance observée dans le trafic de passagers et de fret.

«Entre 2021 et 2025, ACV aura besoin d’environ 120 billions de VND pour compléter l’infrastructure», a-t-il ajouté.

Le marché du transport aérien du Vietnam a enregistré un développement substantiel en 2012-2019, a-t-il déclaré, de l’infrastructure aux flottes d’aéronefs et aux réseaux de vols, ajoutant que le trafic aérien de passagers et de fret avait augmenté en moyenne de 17 et 13%, respectivement, au cours de la période.

Le COVID-19 a cependant fait des ravages dans le secteur, le nombre de passagers ayant chuté de 41% l’an dernier par rapport à 2019 et le fret aérien de 8%.

Les marchandises internationales ont représenté 80 pour cent du fret aérien total, mais les transporteurs vietnamiens ne représentent qu’une part de marché de 12 pour cent.

Selon Hung, l’industrie du transport aérien du Vietnam a un énorme potentiel de développement grâce aux conditions favorables apportées par les politiques gouvernementales et la participation du pays à des organisations internationales telles que l’ANASE, l’APEC et l’OMC, ainsi que plusieurs accords de libre-échange.

L’essor du commerce électronique et la demande croissante d’achats en ligne ont également provoqué une envolée des volumes de fret.

Hung reste optimiste en ce qui concerne le transport aérien, car Airport Council International (ACI) prévoit que le Vietnam sera l’un des dix pays avec le développement le plus rapide du nombre de passagers aériens entre 2018 et 2040.

Nguyen The Duyet, directeur adjoint du Cargo Planning and Marketing Board de la Vietnam Airlines Corporation, a déclaré que le transport de fret aérien local se redresse, avec un fret en hausse de 4,2% en janvier et de 9,6% en février par rapport à la même période de 2019./.

Des entreprises britanniques envisagent d’investir dans les soins de santé au Vietnam

L’accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et le Vietnam (UKVFTA), qui entrera en vigueur le 1er mai, devrait offrir aux entreprises de soins de santé britanniques des opportunités de naviguer sur le marché vietnamien.

La consule générale du Royaume-Uni à Hô-Chi-Minh-Ville, Emily Hamblin, a déclaré que 99% des tarifs seraient supprimés au cours des six prochaines années grâce à l’accord.

Elle a ajouté que le Royaume-Uni avait profité de la transformation numérique pour élargir l’accès du public à des services de santé de qualité de manière équitable, conformément à l’objectif de développement durable n ° 3 des Nations Unies concernant la santé et le bien-être.

Dans la première étape de la transformation numérique, le Vietnam a de nombreuses opportunités d’utiliser des solutions créatives du Royaume-Uni, a-t-elle déclaré.

Le président et directeur général d’AstraZeneca Vietnam Nitin Kapoor a fait l’éloge de l’accord UKVFTA pour avoir aidé des millions de patients vietnamiens à accéder à des médicaments avancés et de qualité.

Il a souligné l’importance de l’accord lorsque le Vietnam et le Royaume-Uni envisagent un partenariat stratégique au cours de la prochaine décennie et une coopération plus étroite dans le domaine des soins de santé.

L’année dernière, Real Capital London a lancé le projet Hong Anh Medical Campus à Ho Chi Minh-Ville, qui devrait servir de système de soins de santé moderne, avec un hôpital de 462 lits, un centre de formation médicale, des cliniques générales, des pharmacies, des hébergements et une maison de retraite pour personnes âgées.

Le projet est divisé en quatre étapes, avec deux étapes finales devant être achevées avant 2030.

À ce jour, les investisseurs britanniques ont investi 3,87 milliards USD dans plus de 400 projets au Vietnam, devenant ainsi le 15e plus gros investisseur du pays.

Selon Hamblin, le commerce entre le Vietnam et le Royaume-Uni a augmenté de 12 pour cent en moyenne par an au cours de la dernière décennie. Grâce à l’UKVFTA, les fournisseurs de services britanniques sont en mesure de mieux accéder au marché vietnamien.

Partageant le même point de vue, le président exécutif de Grant Thornton Vietnam et un membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce britannique au Vietnam Kenneth Atkinson ont noté que l’UKVFTA est l’un des premiers accords signés et rejoints par le Royaume-Uni après son Brexit l’année dernière.

Il espère également que moins d’obstacles attireront davantage d’entreprises britanniques au Vietnam, en particulier dans le secteur de la santé./.

HCM City a exhorté à resserrer la réglementation COVID-19

HCM City doit resserrer la réglementation pour freiner davantage la propagation du COVID-19, a demandé le vice-Premier ministre Vu Duc Dam lors d’une séance de travail avec le comité directeur de la ville sur la prévention et le contrôle du COVID-19 le 23 avril.

Il a souligné l’importance de la ville en tant que centre de la région sud et plaque tournante des transports du pays, d’où son rôle clé dans la lutte contre la pandémie.

Se félicitant des efforts du centre sud pour lutter contre le COVID-19 ces derniers temps, Dam, qui est à la tête du Comité directeur national sur la prévention et le contrôle du COVID-19, a ordonné aux agences compétentes de renforcer les mesures de prévention de la pandémie, en particulier l’adhésion au message 5K .

Il a également appelé à une forte amende pour ceux qui ne portent pas de masque dans les lieux publics.

Dam a noté que le Vietnam ayant maintenu la pandémie sous contrôle, de nombreuses personnes ont fait preuve de négligence. Pendant ce temps, les pays voisins assistent à des développements compliqués du COVID-19. Il a averti qu’à l’approche de la Journée nationale de la réunification (30 avril) et des vacances du 1er mai, le risque d’infection est élevé.

Les entrées illégales se sont multipliées le long des frontières du pays et aux portes des frontières, en particulier aux passages à niveau et aux sentiers, a-t-il souligné.

En ce qui concerne la recherche sur les vaccins, le vice-premier ministre a demandé à la ville de créer des conditions optimales pour les fabricants de vaccins basés à HCM City.

Le président du Comité populaire municipal, Nguyen Thanh Phong, a déclaré que les autorités avaient chargé les départements et les secteurs de renforcer leurs efforts de prévention des immigrants illégaux et ont appelé les populations locales à signaler les violations.

La ville a détecté 108 migrants illégaux au cours du mois dernier, a-t-il déclaré, ajoutant qu’elle s’était également associée aux localités frontalières pour renforcer le contrôle aux frontières.

Phong a suggéré que le gouvernement autorise la ville à acheter des vaccins avec ses propres ressources et a promis que la ville aidera la société pharmaceutique Nanogen dans ses recherches sur les vaccins.

HCM City a signalé un total de 246 cas de COVID-19, avec 222 récupérations. La ville n’a enregistré aucune infection domestique à partir du 10 février.

Les découvertes archéologiques devraient aider à accélérer la restauration du palais de Kinh Thien

Les dernières découvertes archéologiques au palais de Kinh Thien dans la citadelle impériale de Thang Long à Hanoi ont fourni plus d’informations sur l’ancienne structure du palais, rendant la restauration du palais plus faisable, selon le centre de conservation du patrimoine de Thang Long-Hanoi.

Lors d’une fouille récemment effectuée sur une superficie de près de 1000 m2 dans la zone Est-Nord du palais de Kinh Thien, des scientifiques ont trouvé des couches culturelles et des artefacts archéologiques datant d’une période comprise entre les 7e et 9e siècles et les 19e-20e siècles pendant les dynasties de Dai La, Dinh – Tien Le, Ly, Tran, Le et Nguyen.

Notamment, les découvertes liées à la période Early Le éclairent davantage la structure spatiale du palais de Kinh Thien.

Des traces et des artefacts architecturaux, ainsi que des bibliographies anciennes connexes, constituent la base de la restauration de l’architecture du palais, ont déclaré des experts.

Lors d’une réunion le 22 avril à Hanoï pour passer en revue les récentes activités de fouilles archéologiques, les scientifiques ont souligné la nécessité d’accélérer la restauration du palais de Kinh Thien.

Selon Tran Dinh Thanh, directeur adjoint du département du patrimoine culturel du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, le palais de Kinh Thien est une œuvre symbolique pour l’histoire de la citadelle impériale de Thang Long, donc l’autorité de Hanoi et le ministère ont travaillé difficile d’accélérer la restauration.

Les travaux de restauration devraient commencer dans la période 2021-2015 après la collecte des données et des résultats nécessaires, a-t-il déclaré.

Vietcombank va à nouveau lever du capital charter

La Joint Stock Commercial Bank for Foreign Trade of Vietnam (Vietcombank) a proposé de porter son capital social à plus de 50 billions de VND (2,17 milliards USD) lors de son assemblée annuelle des actionnaires le 23 avril.

Dans le cadre de ce plan, Vietcombank émettra plus d’un million d’actions pour payer les dividendes de l’année dernière à un taux de 27,6% des bénéfices non répartis de 2019. La banque publique émettra également des actions individuelles supplémentaires, d’une valeur maximale de 6,5% du capital social total au moment de l’offre, aux investisseurs et aux actionnaires existants.

Au moins 46 millions d’actions individuelles seront émises à son investisseur stratégique Mizuho Bank, de sorte que la banque japonaise détiendra toujours au moins 15% des actions.

Les versements de dividendes devraient être effectués cette année alors que l’offre d’actions individuelles est prévue pour 2021-2022.

Lors de la réunion également, la Vietcombank a déclaré qu’elle devrait augmenter son actif total de 5%, son encours total de 10,5% et son bénéfice avant impôts consolidé de 11% cette année. Le ratio des prêts improductifs (NPL) sera maintenu à moins de 1% et les dividendes seront versés à 8%.

À la fin de 2020, le total des actifs de Vietcombank dépassait 1,32 quadrillion de VND, en hausse de 8,5% par rapport à 2019, le total des prêts en cours était évalué à plus de 845 billions de VND, en hausse de 14% en glissement annuel, et le ratio NPL est resté à 0,62%.

Le bénéfice avant impôt de l’année dernière a totalisé plus de 23 billions de VND, soit l’équivalent du chiffre de 2019 et 16,3% de plus que l’objectif annuel. À la fin de mars 2021, le bénéfice avant impôts s’élevait à 8 billions de VND, en hausse de 70% par rapport à la même période l’année dernière./.

Réformes institutionnelles efficaces pour contribuer à une croissance du PIB du Vietnam de 6,76%

L’assouplissement des politiques monétaires et budgétaires, combiné à des réformes institutionnelles, est la manière pour le Vietnam d’assurer une croissance économique durable et rapide dans un contexte d’incertitudes mondiales.

Des avancées en matière de réforme institutionnelle et un assouplissement des politiques monétaires et budgétaires permettraient à la croissance du PIB du Vietnam d’atteindre une moyenne de 6,76% sur la période 2021-2023, avec un taux de croissance cette année d’environ 6,47%.

Dans ce cas, le taux d’inflation en 2021 est estimé à 3,56%, inférieur à l’objectif du gouvernement de 4%.

Le chef du département de recherche générale de l’Institut central de gestion économique (CIEM) Nguyen Anh Duong a révélé le premier des trois scénarios de croissance mis en place par l’agence lors d’une conférence dans le cadre du programme de réforme économique du Vietnam (Aus4Reform), discutant des efforts visant à stimuler la croissance économique du Vietnam dans la pandémie post-Covid-19 le 22 avril.

«C’est le meilleur moyen pour le pays d’assurer une croissance économique durable et rapide au milieu des incertitudes mondiales», a noté Duong.

Dans un second scénario où le gouvernement se concentre uniquement sur l’assouplissement des politiques monétaires et budgétaires, la croissance économique serait de 6,32% en 2021, légèrement inférieure à celle du premier scénario, pour finalement atteindre le taux de 6,69% ​​pour la période 2021-2023.

« Cependant, l’inflation résultant de ces politiques signifierait une inflation plus élevée, qui est de 3,78% », a ajouté Duong.

Pour le scénario le moins optimiste avec une hypothèse de minimisation de l’intervention des politiques budgétaires et monétaires, la CIEM prévoit que le Vietnam atteindra une croissance du PIB de 5,98% pour cette année et autour de 6,35% pour les trois prochaines années.

Le directeur du CIEM, Tran Thi Hong Minh, a déclaré que si le Vietnam fait partie des pays qui ont réussi à rouvrir l’économie grâce à un endiguement efficace de Covid-19, « il a besoin d’un plan de développement à long terme pour nourrir les forces motrices de la poursuite des réformes. »

«Une reprise économique lente pourrait créer des obstacles aux efforts de réforme économique en cours. Par conséquent, une harmonisation entre les politiques d’aide au développement économique et les réformes institutionnelles est importante pour la croissance à long terme », a déclaré Minh.

Pour cette année, l’expert du CIEM a suggéré la nécessité de maintenir une lutte efficace contre Covid-19, de répondre aux préoccupations des entreprises et des personnes touchées par la pandémie et de faire pression pour des réformes économiques.

En 2022, le gouvernement devrait combiner la reprise économique avec une réforme institutionnelle et, un an plus tard, retirer progressivement les politiques de soutien à l’économie et se concentrer sur la réforme.

Présentant une proposition plus détaillée sur la réforme économique, l’économiste Le Dang Doanh a déclaré à Hanoitimes que l’économie numérique devrait être la priorité du Vietnam à court terme.

«La réforme institutionnelle doit aller de pair avec la promotion de l’économie numérique, car le gouvernement électronique pourrait minimiser les contacts directs et améliorer la transparence dans le processus de réalisation des procédures administratives», a noté Doanh.

«Dans un monde en évolution rapide, les entreprises locales sans transformation numérique auraient du mal à participer aux chaînes de valeur des multinationales», a-t-il suggéré.

La croissance du crédit au Vietnam augmente de 3,34% à la mi-avril

La banque centrale continuerait de surveiller les performances économiques afin d’ajuster la politique monétaire en conséquence, dans le but de maintenir le taux d’inflation autour de 4% pour cette année.
La croissance du crédit au Vietnam au 16 avril a atteint 3,34% par rapport à fin 2020 et une hausse de plus de 15% par rapport à la même période de l’année dernière.

Les chiffres ont été révélés lors d’une conférence de presse sur la performance du secteur bancaire au premier trimestre tenue aujourd’hui par la Banque d’État du Vietnam (SBV). [April 22].

Le taux de croissance à la fin du mois de mars était de 2,93% par rapport à la fin de 2020, ce qui équivaut à 9460 milliards de VND (411 milliards de dollars américains). «En seulement deux semaines, la croissance du crédit s’est accrue de 0,41 point de pourcentage», a déclaré un représentant de SBV.

Au 5 avril, les établissements de crédit et les banques ont restructuré le paiement de la dette de 262 000 clients, avec un encours total de prêt de 357 billions de VND (15,5 milliards de dollars US). Pendant ce temps, plus de 660 000 clients bénéficiant de prêts existants de 1 270 milliards de VND (55,14 milliards de dollars EU) ont fait l’objet d’une dérogation, d’un gel et d’une réduction des taux d’intérêt.

Du 23 janvier à ce jour, les banques ont accordé de nouveaux prêts d’une valeur de plus de 3 160 milliards de VND (137,3 milliards de dollars) à environ 456 000 clients avec des taux de prêt préférentiels inférieurs au niveau de la pandémie d’avant Covid-19.

Les données de la banque centrale ont montré à la mi-avril, le taux de croissance de M2, qui mesure la masse monétaire qui couvre les liquidités en circulation et l’ensemble des dépôts, a augmenté de 2,9% par rapport à fin 2020 et de 15,66% sur un an.

Selon le représentant de SBV, la banque continuerait de maintenir ses taux directeurs actuels afin de créer des chambres permettant aux établissements de crédit de baisser les taux d’intérêt pour les clients, tandis que les politiques de change resteraient conformes aux performances macroéconomiques réelles et à l’objectif de la politique monétaire.

Dans les temps à venir, le SBV devrait suivre de près la situation du marché pour assurer un taux d’inflation autour de 4% en 2021 et favoriser la reprise économique.

Une tâche clé pour le SBV est de resserrer le crédit dans les domaines à risque, y compris les projets immobiliers, boursiers et de transport BOT / BT, tout en apportant un soutien continu aux entreprises et aux personnes gravement touchées par la pandémie.

Les entreprises finlandaises envisagent de coopérer avec SP-ITC sur le développement des ports maritimes

Le transport international et le commerce international du Vietnam JSC (ITC), qui exploite le terminal international de conteneurs SP-ITC à HCMV, et l’ambassade de Finlande au Vietnam se sont joints à une séance de travail le 21 avril au terminal pour discuter de la coopération entre l’ITC et les entreprises finlandaises dans le secteur de la logistique. , en particulier dans le domaine des équipements portuaires.

Depuis sa mise en service en septembre 2016, le terminal à conteneurs international SP-ITC est devenu une porte d’entrée de premier plan pour l’importation et l’exportation de produits de base dans la zone économique clé du sud. Surtout après l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange entre l’Europe et le Vietnam (EVFTA), le volume de marchandises expédiées du Vietnam vers l’Union européenne ainsi que vers la Finlande a énormément augmenté, y compris le textile-habillement, les chaussures, les meubles et le café, a déclaré un ITC. représentant.

En outre, la quantité de marchandises importées de Finlande au Vietnam a augmenté, comme le bois, les produits en bois et le papier, et le terminal SP-ITC reste l’un des principaux ports du pays parmi les importateurs et les exportateurs.

Selon l’ambassadeur finlandais au Vietnam Kari Kahiluoto, les entreprises finlandaises considéraient le Vietnam comme une entrée idéale pour exploiter le marché de l’ASEAN ainsi que le marché du sud de la Chine, ajoutant que le terminal SP-ITC fonctionnant efficacement au cours des dernières années incitera les entreprises finlandaises à faire de nouveaux investissements au Vietnam. L’ambassadeur finlandais a exprimé l’espoir que l’EVFTA continuera à promouvoir le commerce bilatéral entre le Vietnam et l’UE, en particulier la Finlande.

Il a également mis l’accent sur les opportunités de coopération entre les entreprises technologiques finlandaises et les fabricants d’équipements d’exploitation des ports maritimes avec l’ITC. La Finlande étant connue pour sa technologie et la stratégie de SP-ITC de déployer constamment une technologie de pointe pour améliorer ses opérations, les deux parties peuvent coopérer en matière de recherche et développement.

En réponse, un dirigeant de l’ITC a déclaré que la société continuerait à développer des projets de ports en eau profonde à travers le pays dans la période à venir et que les deux parties auront certainement de nombreuses opportunités de coopérer dans le secteur de la technologie via les projets de l’ITC.

Situé sur la rivière Dong Nai, SP-ITC est le premier terminal international privé de HCMV et peut recevoir des navires jusqu’à 45 000 DWT.

Hausse des recettes d’impôt sur les sociétés de HCMV au premier trimestre

La reprise de nombreuses entreprises après que le pays a réussi à contenir Covid-19 a poussé les revenus de l’impôt sur les sociétés de HCMC au premier trimestre de 2021 d’environ 31%, soit 6,1 billions de VND, en glissement annuel.

La croissance a été la plus élevée au cours des cinq dernières années. Au premier trimestre de 2020, la ville a vu les revenus de l’impôt sur les sociétés augmenter de seulement 6,05% d’une année sur l’autre, tandis que l’augmentation d’une année sur l’autre des recouvrements de l’impôt sur les sociétés était de 9,6% en 2019 et de 7,05% en 2018. .

HCMC a collecté 81,2 billions de VND pour le budget de l’État entre janvier et mars, atteignant 31,6% de l’objectif et augmentant de 14,8% d’une année sur l’autre, selon le département des impôts de HCMC.

En ce qui concerne les recettes de l’impôt sur les sociétés, les recouvrements du secteur non étatique de l’industrie, du commerce et des services ont bondi de 59,7% ou 5 500 milliards de VND et ont représenté 91% de la hausse des recettes de l’impôt sur les sociétés.

Outre l’augmentation des recouvrements de l’impôt sur les sociétés, la ville a également vu les recettes de la taxe sur la valeur ajoutée au premier trimestre de l’année augmenter de 14,5% d’une année sur l’autre, ont rapporté les médias locaux.

Entre janvier et mars, les recettes provenant des droits d’accise, principalement sur la bière, le vin et les automobiles, se sont également améliorées de 18,9%, soit 985 milliards de VND, d’une année sur l’autre.

Au cours de la période de trois mois, la perception des redevances d’utilisation des terres a augmenté de 86,8%, soit 1 300 milliards de VND, d’une année sur l’autre, selon le Département des impôts de HCMV.

L’atelier examine les opportunités et les défis de la transformation numérique

Un atelier s’est tenu à Hô-Chi-Minh-Ville le 23 avril pour discuter des opportunités et des défis auxquels les entreprises sont confrontées dans le cadre de la transformation numérique.

Il était co-organisé par le Centre de promotion des investissements et du commerce de Ho Chi Minh-Ville (ITPC), l’Association vietnamienne de commerce électronique (VECOM) et le Centre d’arbitrage international du Vietnam (VIAC).

Le directeur adjoint de l’ITPC, Nguyen Tuan, a déclaré que la transformation numérique est devenue une tendance indispensable du développement socio-économique, et que le gouvernement et les localités ont publié des politiques pour accélérer le processus.

Il convient de noter que HCM City a mis au point un programme pour se transformer en une zone urbaine intelligente d’ici 2030.

Le Dr Nguyen Tuan Hoa, un expert en technologies de l’information, a déclaré que la créativité et l’application des technologies modernes au développement économique seront des facteurs clés des percées réalisées.

Il a suggéré de publier des politiques spécifiques pour encourager les entreprises à passer à la transformation numérique, notamment en utilisant une partie des bénéfices avant impôts pour l’effort et en ajustant les politiques relatives à la comptabilité, aux statistiques et aux archives pour s’adapter au processus.

Candidats issus de minorités ethniques dotés de compétences en campagne électorale

Les candidats des minorités ethniques aux prochaines élections au Vietnam ont été équipés de compétences de campagne lors d’une réunion tenue à Hanoï le 23 avril par le Conseil des affaires ethniques de l’Assemblée nationale (AN) et le Comité gouvernemental pour les affaires des minorités ethniques.

Plus de 80 candidats de 16 villes et provinces du nord en lice pour les sièges de la 15e NA et des conseils populaires de niveau provincial pour le mandat 2021-2026 ont assisté à l’événement.

Dans ses remarques liminaires, le président du Conseil des affaires ethniques de NA, Ha Ngoc Chien, a déclaré que garantir le ratio de candidats issus de minorités ethniques fait partie des questions auxquelles le conseil a prêté attention.

C’est pourquoi, avant les élections des derniers mandats, avec l’autorisation du Comité permanent de l’AN, le Conseil des affaires ethniques et le Comité des affaires des minorités ethniques ont organisé des réunions pour dispenser une formation sur les techniques de campagne aux candidats des minorités ethniques.

Il a noté que la plupart des candidats appartenant à des minorités ethniques aux prochaines élections de NA et du Conseil populaire de tous les niveaux sont des nouveaux venus, et que leur accès à l’information et aux compétences de campagne, en particulier à l’élaboration de plans d’action, à la persuasion des électeurs et à la présentation, reste limité.

Ce sont des obstacles considérables à leur succès aux élections, a déclaré Chien, exprimant son espoir que la réunion créera plus d’opportunités pour les candidats de réussir, contribuant ainsi au succès des élections, qui sont prévues pour le 23 mai.

Les participants ont reçu des connaissances fondamentales sur les lignes directrices et les politiques du Parti ainsi que sur les lois de l’État sur les affaires des minorités ethniques, les compétences de campagne, les tâches et le pouvoir des représentants élus par le peuple, ainsi que des compétences en matière de médias.

Selon les dispositions légales sur les élections, la période de campagne électorale débutera à la date de l’annonce des listes officielles de candidats et se terminera avant 7h le 22 mai.

HCM City organisera des activités culturelles et artistiques pour marquer la Journée nationale de la réunification

Ho Chi Minh-Ville a prévu une série d’événements culturels et artistiques pour célébrer la prochaine Journée nationale de la réunification (30 avril) et la fête internationale du travail (1er mai).

Selon Vo Trong Nam, directeur adjoint du département municipal de la culture et des sports, une exposition de photos sur les zones frontalières du Vietnam au parc Lam Son, dans le district 1, lancera les activités le 26 avril.

Le 28 avril, un échange avec des témoins de la campagne de Ho Chi Minh est prévu. La campagne a libéré le sud du Vietnam, ouvrant la voie à l’indépendance et à la réunification du pays après 21 ans de séparation.

Il y aura également des cérémonies pour décerner le titre de héros des forces armées populaires aux récipiendaires et pour annoncer les décisions du Premier Ministre de reconnaître le district de Can Gio comme une zone rurale de style nouveau et la commune de Thach An comme une commune insulaire sous l’administration de HCM City.

Le centre de musique pop du département organisera un concert spécial le soir du 29 avril, tandis que la fanfare du haut commandement de la police locale se produira le 30 avril au soir, tous deux dans la rue piétonne Nguyen Hue du district 1.

Le 30 avril, des feux d’artifice auront lieu à 21 heures dans quatre lieux de la ville.

De nombreuses activités sont également prévues en mai pour célébrer le 131e anniversaire du président Hô Chi Minh, le 19 mai.

Mesures visant à promouvoir le développement de la logistique à Hai Phong

Une conférence cherchant des mesures pour promouvoir les liens et les partenariats dans le développement de l’industrie de la logistique dans la ville portuaire de Hai Phong, au nord du pays, s’est tenue le 23 avril.

Les participants à la réunion, organisée conjointement par le Vietnam Business Forum Magazine de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI), le Comité populaire municipal et la Vietnam Logistics Business Association (VLA), ont axé les discussions sur la manière d’améliorer la compétitivité. du secteur logistique du Vietnam.

Ils ont également proposé des mécanismes et des politiques pour attirer davantage d’investissements dans le secteur de la ville de Hai Phong.

Le vice-président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Tho, a souligné la position stratégique et le rôle important de Hai Phong dans le développement de la région économique clé du nord.

Hai Phong occupe une position clé dans le cadre de coopération «Deux corridors – une ceinture économique» et entretient une relation stratégique avec les principaux pôles de croissance d’Asie de l’Est et du Sud-Est, a-t-il déclaré.

La ville a connu une forte croissance économique au cours des cinq dernières années, avec un produit intérieur brut régional (PIBR) en hausse de 13,64%, soit 2,5 fois plus que la moyenne du pays.

Ses infrastructures logistiques ainsi que ses infrastructures portuaires et de transport se sont remarquablement améliorées et sont modernes et synchrones, assurant des connexions entre les parcs industriels et les ports maritimes.

Les participants ont également souligné les défis et les difficultés auxquels la ville est confrontée pour développer son industrie de la logistique, notamment la mauvaise qualité des ressources humaines, le manque de synchronisation dans la planification des réseaux portuaires et logistiques, et la quasi-absence de coopération entre les entreprises de logistique pour former une logistique. chaîne d’approvisionnement des services.

Selon le président de VCCI Vu Tien Loc, le Vietnam en général et Hai Phong en particulier sont susceptibles de devenir un centre de services logistiques et une plaque tournante du transit du monde et de la région.

La chambre est prête à s’associer au monde des affaires pour aider les entreprises fournissant des services logistiques à améliorer leur compétitivité, a-t-il déclaré.

Une exposition textile Vietnam-Taiwan ouvrira à HCM la semaine prochaine

Les produits vestimentaires du Vietnam et de Taiwan (Chine) seront présentés au salon Vietnam-Taiwan de l’industrie du textile et de l’habillement qui se tiendra à HCM City du 26 au 27 avril.

L’événement, co-organisé par la Taiwan Textile Federation (TTF) et la Vietnam National Trade Fair and Advertising Company (Vinexad) dans le cadre de plates-formes de réunion directe et de réunion en ligne, vise à renforcer la coopération entre les entreprises vietnamiennes et taïwanaises dans le secteur du textile et de l’habillement. .

Il y aura 16 fabricants de textiles taïwanais qui participeront à l’événement via Zoom, échangeront leurs expériences et présenteront des produits aux entreprises vietnamiennes avec un soutien à l’interprétation.

Les entreprises taïwanaises ont constamment recherché et amélioré des techniques pour produire des types de tissus en utilisant des traitements techniques de teinture qui peuvent économiser de l’énergie, de l’eau et réduire l’influence sur l’environnement. Ils ont également appliqué des technologies innovantes dans la production à des tissus produits avec de nombreuses caractéristiques exceptionnelles telles que le fait d’être antibactérien et d’utiliser des matériaux respectueux de l’environnement à partir de coquilles d’huîtres et de plastique recyclé.

En 2020, le plus grand marché d’exportation de textiles et de vêtements de Taiwan était le Vietnam, avec un chiffre d’affaires à l’exportation pouvant atteindre 1,9 milliard USD et représentant 25,3% du chiffre d’affaires total des exportations de textiles et de vêtements du pays. Les cinq principaux marchés d’exportation, dont le Vietnam, la Chine continentale, les États-Unis, l’Indonésie et Hong Kong, représentent 60,3% des exportations totales de vêtements de Taïwan.

La Chine continentale et le Vietnam étaient les plus grandes et les deuxièmes sources de textile de Taiwan en 2020, représentant 43% et 14% des importations totales de textiles et évaluées à 1,46 milliard USD et 467 millions USD, respectivement. Les principaux articles importés de Chine continentale et du Vietnam étaient les vêtements et les accessoires.

L’exposition de l’industrie du textile et du vêtement Vietnam-Taiwan se tiendra dans la salle d’exposition de Saigonexpo au n ° 92-96 de la rue Nguyen Hue, district 1 de HCM City avec la participation de près de 60 entreprises vietnamiennes et de 16 fabricants taïwanais. /.

Kien Giang déploie des mesures pour attirer les visiteurs

La province de Kien Giang dans le delta du Mékong a appelé les agences de voyage locales à mettre en œuvre activement des programmes promotionnels et des plans pour attirer les touristes maintenant que le COVID-19 a été largement maîtrisé.

Les principales orientations de la province sont de relier le développement du tourisme à la facilitation des secteurs du commerce et des services, augmentant ainsi les ventes de produits nationaux.

Il se présentera comme une destination sûre, conviviale et attrayante pour le tourisme maritime et insulaire.

Selon le directeur du département provincial du tourisme Bui Quoc Thai, Kien Giang se concentrera sur les marchés où COVID-19 a été contrôlé lors de la définition de sa feuille de route pour la réouverture aux touristes étrangers.

Comme Kien Giang et l’île de Phu Quoc de la province sont restés en sécurité, sans qu’aucune infection communautaire n’ait été enregistrée, la localité a vu une reprise rapide du nombre de visiteurs après chaque épidémie de COVID-19, a-t-il déclaré.

Au premier trimestre 2021, Kien Giang a accueilli près de 1,2 million de visiteurs, en baisse de 32,9% d’une année sur l’autre et représentant 16,8% de son objectif annuel, avec un chiffre d’affaires total d’environ 1,56 billion de VND (67,6 millions USD).

À ce jour, Kien Giang a attiré 325 projets touristiques d’une valeur de près de 356 billions de VND, couvrant une superficie totale de 10 120 ha, principalement à Phu Quoc.

Le président de l’Association du tourisme de Kien Giang, Tran Quoc Khanh, a déclaré que lors de la prochaine fête de la libération (30 avril) et du 1er mai (1er mai), Kien Giang et Phu Quoc en particulier devraient accueillir un grand nombre de visiteurs.

Les autorités provinciales ont demandé aux localités et aux agences de voyage locales de mettre en œuvre strictement des mesures de prévention de la pandémie conformément aux directives du ministère de la Santé.

Kien Giang travaille avec les agences compétentes sur la fourniture de «forfaits touristiques fermés» – dans lesquels les clients restent généralement dans une seule destination avec peu de déplacements – pour les visiteurs russes arrivant sur des vols charters.

Thai a déclaré que la localité continuerait également de plaire aux vacanciers vietnamiens ainsi qu’aux étrangers vivant dans le pays.

La province a pour objectif d’accueillir 7 millions de visiteurs et de gagner 11,5 billions de VND grâce au tourisme cette année.

En plus de favoriser les liens avec les localités du nord-ouest, du nord et du centre des Highlands, Kien Giang se concentrera également sur la préparation des infrastructures pour le tourisme, tout en proposant des programmes promotionnels pour attirer plus de visiteurs, a déclaré Thai./.

Le marché de l’emploi montre de forts signes de reprise

Le marché du travail vietnamien a montré de forts signes de reprise au premier trimestre 2021, ouvrant diverses opportunités aux travailleurs, en particulier aux travailleurs hautement qualifiés.

Le marché du travail se redresse régulièrement depuis le début de l’année, selon les données d’Adecco Vietnam, le nombre d’offres d’emploi en mars augmentant de 40% par rapport à janvier. La croissance des demandes d’emploi a été de 26 pour cent.

Les secteurs qui ont connu une augmentation de la demande d’embauche au cours du trimestre comprennent l’ingénierie et la fabrication, l’énergie, l’informatique, le commerce électronique, l’électronique, la conception de semi-conducteurs, le génie civil et la construction industrielle.

La combinaison des changements de la chaîne d’approvisionnement mondiale et de l’impact positif des accords de libre-échange offrira de nouvelles perspectives pour l’économie vietnamienne à l’avenir, conduisant à une augmentation significative des opportunités d’emploi et de la demande d’embauche, a déclaré Nguyen Thi Thu Phuong, responsable du recrutement d’Adecco Hanoi.

In HCM City, the labour market in Q1 was livelier than in the same period last year, according to the municipal Centre for Human Resources Forecasting and Labour Market Information (FALMI).

Its figures show that there were over 44,000 job vacancies and nearly 19,500 jobseekers in the southern economic hub during the period, increasing local human resources demand by 13.14 percent year-on-year. The majority of vacancies (70.38 percent) were in the services sector, followed by industry (29.51 percent) and agriculture (0.11 percent).

The centre forecasts that the city will need between 68,600 and 73,500 workers, mostly in the fields of IT, electronics and electricity; mechanics and automation; healthcare and medicine; accounting and auditing; finance, banking and securities; real estate; and tourism, lodging and catering services.

Adecco Hanoi Office Director Nguyen Thu Ha explained three main reasons contributing to the current situation. “The first is the Government’s successful efforts in virus prevention and containment,” she said. “Second, businesses have gradually ramped up their operations and are eager to bounce back after a period of economic stagnation. Third, in terms of psychology, people now are better able to take care their health and cope with coronavirus anxiety.”

FALMI said that demand for trained workers in HCM City made up 85.72 percent of the total, including 22.19 percent for university graduates or higher.

Commenting on the labour market outlook for 2021, Andree Mangels, General Director, Adecco Vietnam believed that the recovery of the economy and the global trends of digitalization will open up opportunities for skilled workers.

A recent survey from The Adecco Group on shifts in workplace expectations in the post-pandemic world indicate that 82 percent of participants appreciate the strict hygiene regulations at work.

Other noticeable expectations among workers are flexibility (80 percent), adequate facilities for remote working (79 percent), investment in technology (77 percent), financial support policies (77 percent), and regular updates on business plans and performance (75 percent)./.

EVFTA offers chance to boost Vietnam – Poland agricultural trade: Experts

Vietnam and Poland hold substantial potential for stepping up trade, especially in agricultural products and food, via the optimisation of incentives contained within the EU-Vietnam Free Trade Agreement (EVFTA), experts said at an online workshop held in HCM City on April 22.

Vietnamese Ambassador to Poland Nguyen Hung told the workshop that trade between the two countries has seen continuous growth over the years, even in 2020, despite COVID-19, it still hit 15.5 percent.

Vietnam considers Poland among its top economic partners in Eastern Europe, while the latter thinks of the former as its strategic partner in Southeast Asia.

Both boast advantages in agriculture, and their products complement rather than compete against each other, the diplomat noted.

While Poland produces and exports a large quantity of meat and milk products, Vietnam’s export strengths are in coffee, cashew nuts, and peppercorn. Notably, after the EVFTA came into force, these products enjoy many preferential tariffs, creating even more favourable conditions for trade exchange.

Piotr Harasimowicz, Chief Representative Officer of the Polish Investment and Trade Agency in HCM City, said that following the pact’s entry into force, Polish importers have increased their purchases of products from Vietnam to secure quality supply sources at more competitive prices.

In addition to trade, Polish investors are also interested in telecom, finance, and transport projects in Vietnam, he added.

Nguyen Thanh Hai, Vietnamese Trade Counsellor to Poland, told the workshop that tariff reductions under the EVFTA help boost the competitiveness of Vietnamese farm produce such as rice, coffee, cashew nuts, and shrimp.

He underscored the export of fruit and juices to Poland as a promising endeavour for Vietnam, as these products have recently posted good sales in the country.

When cooperating with their Polish peers, Vietnamese firms can make use of partnerships for technological transfer, particularly in food processing, which is a strength of Poland.

Hoang Xuan Binh, head of the Vietnamese entrepreneurs’ association in Poland, said more than 30,000 Vietnamese live and work in the country.

He advised Vietnamese firms to study the Polish market via cooperating with companies or shopping malls run by Vietnamese expatriates in the country.

E-commerce is also a good tool for quickly approaching diverse sources of customers, he recommended./.

Official urges optimisation of FTA to boost Vietnam-Russia agricultural trade

The Vietnamese Ministry of Agriculture and Rural Development (MARD) and the Russian Ministry of Agriculture held the second meeting of the countries’ agricultural working group and an agricultural business forum via videoconference on April 22.

MARD Deputy Minister Phung Duc Tien called on both sides to push ahead with further opening their countries’ markets to each other’s agricultural products and work towards mutual recognition so as to reduce barriers and the time needed to license fisheries and animal farming businesses.

This is the foundation for Vietnamese and Russian enterprises to continue promoting trade and fully optimise preferential treatment under the free trade agreement between Vietnam and the Eurasian Economic Union (EAEU), he said.

The official noted that the countries’ agricultural cooperation is focusing on trade.

Bilateral trade averaged 4.5 billion USD annually between 2018 and 2020, about 18 – 20 percent of which, equivalent to 900 million USD, came from the trading of farm produce – a relatively modest figure compared to the countries’ economic potential and comprehensive strategic partnership.

Vietnam mainly exports coffee, aquatic products, vegetables, and fruit to Russia while mostly importing wheat, aquatic products, wood, rubber, and recently pork from the latter.

Tien held that as agricultural products of Vietnam and Russia do not directly compete with but are complementary to each other, the two sides should capitalise on their own advantages and strong products to achieve the trade target of 10 billion USD in the near future.

With 139 projects worth 943.77 million USD, Russia ranked 25th among the 144 countries and territories investing in Vietnam as of December 2020. Meanwhile, Vietnam had 25 investment projects worth nearly 3 billion USD in Russia.

He asked Russia to work closely with Vietnam to foster partnerships in agricultural investment, as well as in the application of new and advanced technology to agricultural and aquatic processing so as to reduce production cost and enhance competitiveness.

The two sides should also coordinate to organise both online and offline events to promote trade and deal with technical obstacles, the deputy minister added.

Russian Deputy Minister of Agriculture Sergey Levin said despite numerous difficulties caused by the pandemic’s impacts, the countries have maintained frequent meetings on trade and investment.

He also affirmed the potential and prospect of agricultural cooperation and trade, noting that his country wishes to develop bilateral ties.

Russia will send a representative to its embassy in Vietnam to strengthen trade links in the time to come, he added.

At the event, the Miratorg group of Russia and the Huong Viet company of Vietnam signed a memorandum of understanding under which the former will supply meat and wheat products for Vietnam, and the latter aquatic, coffee, cashew, and dried fruit products for Russia./.

Hoa Phat earmarks $3.67 bln for Hoa Phat Dung Quat 2 iron, steel project

Vietnamese steel producer Hoa Phat Group will invest around 85 trillion VND (over 3.67 billion USD) in the construction of its Hoa Phat Dung Quat 2 iron and steel factory project, heard at the company’s annual shareholders’ meeting on April 22.

The project is expected to be built in three years and become operational in 2024.

It will cover an area of more than 283.7 hectares in the communes of Binh Dong and Binh Thuan, Binh Son district, the south-central province of Quang Ngai. It has a designed annual capacity of 5.6 million tonnes, including 4.6 million tonnes of hot-rolled coil (HRC) and 1 million tonnes of steel bars and steel wire.

Currently, the domestic market demand for HRC – the material for production of many products such as steel pipes, galvanised steel sheets, automobile spare parts, and household appliances, is about 12 million tonnes per year, 60 percent of which is imported.

Last year, Hoa Phat supplied nearly 700,000 tonnes of HRC. In 2021, the firm expects 2.7 million in HRC output, along with more than 5 million tonnes of steel billets and construction steel.

Hoa Phat currently earns from 120 trillion – 140 trillion VND per year in revenue. With Hoa Phat Dung Quat 2 put into use, the annual revenue is likely to exceed 200 trillion VND, according to Chairman Tran Dinh Long.

Long said the corporation gained 31 trillion VND in revenue and 7 trillion VND in after-tax profit in the first quarter of 2021. The performance will be even better in the second quarter of the year, he said.

This year, Hoa Phat sets to generate 120 trillion VND in consolidated revenue and 18 trillion VND in post-tax profit, up 33.15 percent and 33.27 percent, respectively, against the previous year./.

Finnish firms eye investment in Dong Nai

Finnish Ambassador to Vietnam Kari Kahiluoto said investors from Finland want to invest in highways, thermal-power, energy, and waste treatment projects in the southern province of Dong Nai at a working session with the local authorities on April 22.

At the meeting, Vice Chairwoman of the provincial People’s Committee Nguyen Thi Hoang said Dong Nai is among top localities in Vietnam in terms of industrial development.

The province is home to 32 industrial parks, which house 1,533 projects funded by investors from 45 countries and territories worldwide. Finland has contributed three worth 3.5 million USD to the total number of foreign-invested projects.

The Finnish diplomat highly valued Dong Nai’s potential, particularly concerning its industry and technical infrastructure, and Long Thanh international airport project.

Finland is willing to offer capital to assist join work to implement projects of common interest, he affirmed./.

Belgian enterprises eye business expansion in Vietnam

Belgian enterprises expressed their interest in Vietnam’s economic prospects and business cooperation opportunities in the Southeast Asian country at a talk held in Brussels on April 22.

At the event, which was jointly held by the Vietnamese Embassy in Belgium and Luxembourg, the Vietnamese delegation to the EU, the Flanders Investment and Trade (FIT), and the Belgian – Vietnamese Alliance (BVA), the firms highlighted advantages and challenges brought about by the EU – Vietnam Free Trade Agreement (EVFTA) and several trade deals that Vietnam has clinched.

Besides, they talked about Vietnam’s efforts to better its business climate, incentives for Belgian firms who land investment in Vietnam, as well as Vietnam’s entry procedures for Belgian experts and businesspeople during COVID-19.

Vietnamese Ambassador Vu Anh Quang updated the participants on the outcomes of the 13th National Party Congress, implementation of the EVFTA, and the Vietnam – Belgium trade ties.

He called on the Belgian businesses to help push for the ratification of the EU-Vietnam Investment Protection Agreement (EVIPA) in their country, helping better serve benefits of companies of both nations.

According to Duong Minh Tri, a representative from the BVA, there is an increasing number of Belgian firms wishing to invest in Vietnam, particularly after the EVFTA came into force.

Charles Vanderstraeten from DSV Solutions, which has already set up a branch in Vietnam, told Vietnam News Agency’s correspondent that the trade pact facilitates Belgian firms’ operation in Vietnam, adding his business will have more opportunities to develop in this Southeast Asian nation.

Meanwhile, Eric Franssen, trade and development director at John Cockerill, said that his firm is carrying out several energy and environment projects in Vietnam, and the company has had more chances to develop its business thanks to the EVFTA.

Belgium currently registers 1.1 billion USD in 78 projects in Vietnam, becoming the 23rd largest investor among 131 countries and territories landing investment in the nation. Most of the investments are in sea port, infrastructure, logistics, real estate, sewage treatment, processing and manufacturing, power generation and distribution, among others./.

UNDP announces study on corporate awareness, responsible business practice in Vietnam

The UN Development Programme (UNDP) and the Embassy of Sweden in Vietnam announced key findings of the Study on Corporate Awareness and Implementation of Responsible Business Practice in Vietnam in 2020 at an event in Hanoi on April 22.

The study found that the level of awareness of business enterprises on responsible business practice (RBP) remains low, especially among domestic small private businesses, with less than half of the small domestic enterprises fully understanding of RBP whereas 81 percent of the State-owned enterprises (SOE) understanding the concept and its implications fully.

The study also shows that 84-90 percent of respondents comply fully with existing regulations dealing with labor issues (e.g. insurance; bonus and benefits schemes; safety and hygiene). The corresponding percentage for environmental protection was 50-73 percent. Less than 68 percent of respondents fully adhere to regulations on business governance such as transparent bidding and purchasing, and consumer protection.

The Swedish Ambassador to Vietnam, Ann Mawe, said UNDP in Vietnam, in partnership with the Government of Sweden, has been driving forward responsible business practices since 2019 as part of the regional programme “Promoting Responsible Business Practices through Regional Partnerships in Asia”.

The study focuses on labour, environmental, and governance issues, with the data being collected through focus group discussions, key informant interviews and a survey with 279 respondents.

In the years ahead, the study aims to assist Vietnam in building a national plan of actions on RBP by 2022, which will help the country achieve sustainable development goals and bring its legal framework on a par with international standards.

UNDP Deputy Resident Representative Sitara Syed said despite Vietnam’s rapid, yet relatively inclusive economic growth, and an influx of investment that have brought opportunities, many problems remain. She highly appreciated the Ministry of Justice for leading the design and adoption of Vietnam’s first National Action Plan on Responsible Business Practices by 2022. /.

Source: VNA/VNS/VOV/VIR/SGT/Nhan Dan/Hanoitimes

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *