L'UE attribue 13 millions USD de contrats de traduction en janvier 2021

Depuis le début de la nouvelle année, 11 pays de l’Union européenne ont annoncé le choix des fournisseurs de services linguistiques (LSP) pour des contrats de traduction et d’interprétation d’une valeur totale estimée à 10,4 millions d’euros (12,6 millions USD).

Au moment de la mise sous presse, la Belgique, la Bulgarie, la Tchéquie, le Danemark, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Slovénie, l’Espagne et la Suède ont désigné leurs fournisseurs choisis dans le cadre de plusieurs contrats-cadres, qui pourraient durer jusqu’en 2023 (la plupart des avis d’attribution ne précisaient pas la durée du contrat, probablement spécifiée dans les documents individuels de la demande de propositions.)

Le plus grand gagnant semble être Diction ApS, basé à Copenhague. Diction a remporté un contrat-cadre géré par le ministère de l’Emploi pour ses services de traduction et de relecture ainsi que les ministères de l’Emploi, du Climat et des Affaires sociales. D’une valeur estimée à 0,74 million d’euros (0,9 million de dollars), le contrat porte sur la traduction du danois vers / hors de l’anglais ou une autre langue officielle, ainsi que, dans une moindre mesure, pour la relecture, généralement en anglais.

Publicité

Le LSP tchèque LangLinx a décroché un contrat de 0,66 million EUR (0,8 million USD) pour le ministère du Développement régional. LangLinx fournira le point de contact unique pour la traduction, la relecture ou la mise à jour de textes de / vers l’anglais pour les documents soumis à la Commission européenne, y compris des réunions de travail entre les autorités nationales tchèques et la CE.

En France, quatre LSP ont été sélectionnés pour un cadre de traduction et d’interprétation de 2,5 millions d’euros (3 millions de dollars) géré par la préfecture d’Alsace pour la région du nord-est de la France du Grand Est. Il s’agit de l’Agence de Traduction, de la Société de Traduction, de Solten France et de l’ISM Interprétaria. Le contrat est divisé en sept lots, deux LSP par lot à 0,5 million d’euros chacun.

En Finlande, Lingsoft a remporté un contrat de 0,4 million d’euros (0,5 million de dollars) pour produire environ 3 000 à 4 000 pages traduites chaque année pour l’entreprise forestière d’État, un projet pour lequel les paires les plus courantes sont le finnois-anglais, le finnois-suédois, et le Sami de Finlande du Nord.

Parmi les autres LSP gagnants figurent ELaN (contrat de Belgique), SeproTec (Espagne), Språkservice Sverige (Suède) et Semantix (Suède).

Plusieurs traducteurs indépendants ont également décroché des contrats. La banque publique de développement allemande KfW a choisi le traducteur australien Christian Schmidt, qui avait occupé le poste de chef par intérim des services linguistiques chez KfW pendant deux décennies, selon son profil LinkedIn.

Une demi-douzaine d’avis de non-attribution ont été publiés en janvier; soit parce que personne n’a soumis d’offre, soit parce que tous ont été rejetés. (Visitez le centre d’appel d’offres de Slator pour les derniers appels d’offres.)

Vous trouverez ci-dessous les marchés / lots attribués dans l’UE jusqu’à présent en 2021.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *