SINGAPOUR: Classé n ° 6 mondial, Danielle Kang (pix) se sent rafraîchi en se rendant dans l’un de ses endroits préférés en tournée. Jouant pour la septième fois au Championnat du monde féminin HSBC au Sentosa Golf Club, Kang cherchera à faire mieux qu’elle ne l’a fait en 2018, quand elle a dû se contenter de la deuxième place à égalité derrière sa compatriote américaine Michelle Wie.

Alors qu’elle se prépare pour une autre semaine sur la tournée LPGA, Kang a déclaré qu’elle avait établi une stratégie avec ce sur quoi elle travaillait à la maison et ce qu’elle avait gagné après une semaine loin de la tournée.

«Je pense que faire confiance à mon jeu et faire confiance à mon jeu court, c’est une partie en laquelle je peux faire confiance, mes cales. Et ce terrain de golf, je pense qu’ayant la vitesse verte et connaissant les pauses sur les verts et des choses comme ça, la connaissance du terrain de golf sera vraiment utile », a déclaré Kang.

La chaleur de Singapour sapant l’énergie de nombreux golfeurs lors des rondes d’entraînement, ce n’est pas un problème pour Kang qui privilégie les conditions chaudes.

«La chaleur, je ne sais pas, je pense que ça me ralentit. Je ne peux pas courir comme un poulet sans tête comme je le fais d’habitude. Je ne peux pas être trop émotif. C’est trop fatigant. Je ne peux pas marcher aussi vite. Tout ralentit et je pense que c’est une bonne chose. Vous fait respirer », a déclaré Kang.

«Je prépare avec différents types de boissons à la vitamine C et je bois beaucoup d’Airborne sur le terrain de golf, une bonne énergie, une énergie constante et je sais quand vous avez besoin de pics de sucre et tout le reste. Assez conscient de mon corps. Je pense que c’est une chose que j’ai pour moi dans la chaleur. »

Commentant le premier événement du LPGA Tour en Asie depuis 2019, Kang a ajouté: «Honnêtement, je voulais vraiment venir à Singapour. Je me plais beaucoup ici. C’est l’une de mes villes préférées dans le monde. Je pense que le gouvernement et tous les gens d’IMG et tout le monde font en sorte que nous soyons extrêmement sûrs et efficaces de rivaliser ici avec les Pro-Am et la bulle et tout ça.

«J’aime donc la façon dont Singapour est connue pour ses règles et leur application, et j’aime la façon dont les gens respectent vraiment les règles et c’est ainsi que cela devrait être partout et partout.»

La grande championne Patty Tavatanakit, qui fait ses débuts au Championnat du monde féminin HSBC, est ravie d’être de retour dans cette partie du monde.

«Vous savez, je suis vraiment content que nous soyons tous de retour en Asie et que nous rejouions. Je n’ai pas été du tout en Asie depuis la pandémie. J’adore Singapour, j’aime toujours visiter, j’aimerais juste que nous puissions faire plus de choses à l’extérieur de l’hôtel, mais nous ne sommes pas autorisés à le faire en raison de la restriction en ce moment, ce qui est bien, mais j’aime toujours venir ici et jouer au golf ici. Le parcours est en très bon état et tout le monde est tellement accueillant.

«J’apprécie vraiment tout le travail que l’équipe du tournoi et HSBC et tous les sponsors qui ont mis en place cette semaine. Je ne peux pas imaginer à quel point cela doit être difficile. « 

Réfléchissant aux pressions qui ont suivi la victoire qui l’ont propulsée au rang de célébrité internationale au début du mois, Tavatanakit a ajouté:

«C’était accablant au point que je ne savais pas que c’était bouleversant parce que je n’avais jamais vraiment vécu ça, et maintenant avec le recul, oui, j’étais vraiment submergé par l’attention que j’ai eue parce que je ne suis pas vraiment habitué à devoir donner tellement d’énergie à beaucoup de gens, mais j’ai envie de vivre ça, j’apprends un peu plus.

«Mais en prenant cette semaine, je sens que tout le monde m’a traité si gentiment, et pour une raison quelconque, je suis vraiment très heureux d’être ici. J’aime toujours venir ici, et c’est une sensation formidable. Beaucoup de gratitude continue.

«Le tout, combien il est difficile d’avoir un tournoi ici et que tout le monde puisse le mettre en place, je me sens tellement reconnaissant d’être ici. Ce n’est pas facile, je le sais pour un fait, comme entrer par le biais du processus d’immigration et tout. C’est difficile, et pour surmonter tout ça, je suis vraiment très excité de jouer. »

La Japonaise Hinako Shibuno participe à son premier championnat du monde féminin HSBC et se réjouit d’être à Singapour.

«Je suis heureux, vous savez, j’ai des amis dans le tournoi et je suis heureux d’être ici sur le circuit de la LPGA», a déclaré Shibuno.

Vainqueur de l’Open féminin AIG 2019, la joueuse de 22 ans d’Okayama, connue sous le nom de «Cendrillon souriante» après la victoire au Woburn Golf Club, a commencé à s’épanouir grâce à ses opportunités sur le circuit de la LPGA.

Parlant de ses espoirs pour la semaine à venir, elle a ajouté: «C’est très difficile pour le vert. Je ne veux pas faire 3 putts pendant toute la semaine et je veux faire sous la normale pendant quatre jours. Je ne veux pas mettre la balle dans l’obstacle d’eau comme il y a deux semaines. « 

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *