Un webinaire organisé par l’American Savings Education Council (ASEC) a examiné deux enquêtes de l’Institut de recherche sur les avantages sociaux des employés (EBRI) qui ont examiné comment les employeurs et les employés naviguent dans la crise des coronavirus.

Les rapports complémentaires – «Les perspectives des employeurs sur le sondage sur le bien-être financier» et «Le sondage sur le mieux-être en milieu de travail» – ont étudié les tendances récentes des deux groupes en matière de planification financière, de retraite et de soins de santé. Le premier sondage a révélé qu’environ la moitié des employeurs offrent actuellement des initiatives de bien-être financier liées à leurs régimes de retraite. Les grands employeurs sont plus susceptibles d’offrir déjà une initiative de bien-être financier, tandis que les petits employeurs sont plus susceptibles de travailler activement à la mettre en œuvre.

«Le sondage Perspectives des employeurs sur le bien-être financier» a révélé que de plus en plus de régimes offrent des approches holistiques du bien-être financier et que peu d’entre eux offrent des avantages en tant qu’initiative ponctuelle. Pour cette année, 57% des employeurs ont déclaré que leur approche principale en matière de bien-être financier est d’avoir un programme holistique. Seulement 6% ont indiqué que ce serait une occasion unique.

«De plus en plus de promoteurs de régime sont engagés dans ces programmes. Ils sont là pour rester, et ils sont une grande partie du paysage des avantages sociaux pour les employés », a déclaré Craig Copeland, un associé de recherche senior à EBRI.

L’enquête a également révélé que les employeurs mettent l’accent sur certains avantages pour aider à minimiser l’impact du COVID-19. Les comptes d’épargne d’urgence et les services de conseil en matière de dette sont deux sujets qui retiennent beaucoup l’attention des promoteurs de régime pendant la pandémie. Les programmes de rabais, le remboursement des frais de scolarité et les partenariats banque au travail sont moins susceptibles d’être offerts pour le moment. Les résultats du sondage indiquent également que la pandémie a entraîné une augmentation de l’engagement des employés avec les fonds d’urgence, les prêts à court terme, les avances sur la paie, les services de gestion de la dette et les prestations de soins.

La planification financière à long terme est régulièrement un sujet brûlant pour les employeurs et leurs travailleurs, mais la pandémie a montré à de nombreuses personnes l’importance du bien-être économique à court terme, en particulier lorsqu’il s’agit des coûts des soins de santé. «L’enquête sur le mieux-être au travail» a révélé que sept employés sur dix estiment avoir besoin de l’aide de leur employeur pour se sentir en bonne santé et en sécurité financière. De plus, 54% des travailleurs affirment que le fait d’avoir un régime de retraite traditionnel ou à prestations déterminées (PD) contribue considérablement à leur sentiment de sécurité financière, tandis que 55% disent la même chose pour les régimes d’épargne-retraite. Sans surprise, 63% des salariés déclarent se sentir plus en sécurité financière si leur employeur propose une assurance maladie.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les employés affirment que leurs employeurs ont licencié ou licencié des travailleurs, encouragé les avantages de la télémédecine ou augmenté la disponibilité des congés, selon «The Workplace Wellness Survey». «L’enquête Perspectives des employeurs sur le bien-être financier» a révélé que la plupart des employeurs ne prévoient pas de suspendre ou d’interrompre les prestations de bien-être financier. Seulement 14% ont interrompu l’éducation, les séminaires ou les webinaires en matière de planification financière, et 11% ont interrompu les conseils, le coaching ou la planification financiers personnalisés.

«L’enquête sur le mieux-être au travail» révèle que de plus en plus d’employés demandent des informations et des conseils sur inscription ouverte à mesure que le processus se déplace vers des environnements distants. Près de quatre travailleurs sur dix demandent plus de communication qu’au cours des dernières années. Les employés détachés sont plus susceptibles de vouloir des informations supplémentaires – 58% contre 37% des travailleurs employés.

En ce qui concerne les ressources en ligne pour l’inscription ouverte, les employés disent que les outils qu’ils recherchent le plus sont un portail pour sélectionner les avantages, des outils en ligne pour aider à prendre des décisions sur les avantages et des brochures en ligne. Les employés, et en particulier les travailleurs en congé, demandent que des trousses d’information et des formulaires leur soient envoyés par la poste. Vingt et un pour cent des employés ont déclaré qu’ils souhaiteraient une assistance individuelle au téléphone ou en ligne, et huit employés sur 10 étaient au moins assez susceptibles de profiter d’un service de conseil qui recommande des avantages en fonction de leur situation familiale.

Mots clés

Rapporté par

Réimpressions

Veuillez contacter la responsable de la réimpression de PLANSPONSOR, Michelle Judkins.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *