MELVILLE 24 juin 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription révisée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Comtech Telecommunications Corp mercredi 3 juin 2020 à 20 h 30 GMT

Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général

Comtech Telecommunications Corp. – Directeur fiscal

* Michael A. Bondi

Comtech Telecommunications Corp. – Directeur financier

* Michael D. Porcelain

Comtech Telecommunications Corp. – Président et chef de l’exploitation

Mesdames et messieurs, merci de votre présence. Bienvenue à Comtech Telecommunications Corp. Conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2020. (Instructions pour l’opérateur) Pour rappel, cette conférence est enregistrée le mercredi 3 juin 2020. J’aimerais maintenant confier la conférence à M. Jason DiLorenzo de Comtech Telecommunications. Allez-y, monsieur.

Jason DiLorenzo, Comtech Telecommunications Corp. – Directeur fiscal [2]

Je vous remercie. Bienvenue à la conférence téléphonique de Comtech Telecommunications Corp. pour le troisième trimestre de l’exercice 2020. Nous sommes présents aujourd’hui avec Fred Kornberg, président-directeur général et président du conseil d’administration de Comtech; Michael D. Porcelain, président et chef de l’exploitation; et Michael Bondi, directeur financier.

Avant de poursuivre, je dois vous rappeler le langage de la sphère de sécurité de l’entreprise. Certaines informations présentées lors de cet appel incluront, mais sans s’y limiter, des informations relatives aux performances futures et à la situation financière de la société; les plans, objectifs et perspectives commerciales de l’entreprise; et les plans, objectifs et perspectives commerciales de la direction de l’entreprise.

Les hypothèses de la société concernant ces performances, perspectives commerciales et plans sont de nature prospective et impliquent des risques et des incertitudes importants. Les résultats réels pourraient différer sensiblement de ces informations prospectives. Tous les énoncés prospectifs sont qualifiés dans leur intégralité par des avertissements contenus dans les documents déposés par la Securities and Exchange Commission de la société.

J’ai le plaisir de vous présenter le président-directeur général et président du conseil d’administration de Comtech, Fred Kornberg. Fred?

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général [3]

Merci, Jason, et bonjour à tous, et merci de vous joindre à nous pour cet appel. Permettez-moi de commencer cet appel en disant quelques mots sur la pandémie de COVID-19. Comme vous vous en doutez, notre priorité absolue dans la lutte contre la pandémie a été de protéger la santé et la sécurité de nos employés, fournisseurs, clients et partenaires. Aussi, j’espère que tous ceux qui écoutent cet appel sont en bonne santé et en sécurité.

Il ne fait aucun doute que le trimestre en cours a été difficile et vous pourriez dire que nous avons été surpris de la difficulté du trimestre. La dernière fois que nous avons parlé, c’était le 4 mars 2020. Nous avons discuté de l’effet modeste sur nos performances au T2 en raison de la situation des coronavirus. Mais nous sentions que nous avions un solide pipeline et que la situation d’après ce que nous pensions avoir vu était temporaire. Eh bien, nous avions tort. 1 semaine plus tard, le 11 mars, la situation des coronavirus a été caractérisée par l’Organisation mondiale de la santé comme une pandémie. Par la suite, il y a eu une détérioration soudaine et inattendue des conditions commerciales causée par COVID-19 dans le monde entier.

Le 31 mars, à peine 20 jours plus tard, nous avons suivi nos prévisions pour l’exercice 2020. Bien que je ne puisse jamais imaginer ce qui s’est produit au cours des derniers mois, cela s’est produit, et nous avons vu comment nos employés Comtech pourraient relever rapidement le défi. Je n’ai jamais été fier de nos employés pour leur dévouement et leur engagement envers nos clients et notre entreprise.

Je suis également extrêmement reconnaissant de la confiance que nos clients continuent de placer dans la technologie et l’expertise de pointe de Comtech.

Et comme vous entendrez parler de cet appel, je reste enthousiaste pour notre entreprise. Malgré nos performances du troisième trimestre survenues pendant la pire partie de la crise pandémique, nous sommes restés concentrés. Nous avons généré un EBITDA ajusté positif et des flux de trésorerie positifs. Notre entreprise reste saine. Notre pipeline reste plein. Bien que Mike Porcelain et Mike Bondi fourniront plus de détails, permettez-moi de vous donner un bref aperçu de ce qui s’est passé au cours du troisième trimestre. La pandémie de COVID-19 a vraiment touché notre segment commercial, la gamme de produits de stations terriennes par satellite, le plus, en particulier à l’international.

Presque tous les voyages ont été suspendus et, historiquement, les clients internationaux aiment conclure personnellement des commandes de stations terriennes par satellite, ce qui a eu un impact négatif sur nos ventes et notre portefeuille de commandes. La pandémie de COVID-19 n’a pas vraiment eu d’incidence sur nos gammes de produits de sécurité publique ou de technologies de localisation dans notre segment commercial. Si quoi que ce soit, la pandémie a démontré l’importance de l’équipement et des infrastructures de communication de pointe fiables et de qualité nécessaires dans l’espace 911. Nos clients continuent de nous faire confiance. Nous n’avons connu aucune panne dans la prestation de nos services, et nous avons soutenu les organismes publics locaux et d’État avec une continuité sans faille des opérations 911. Nous pensons que le marché des solutions de sécurité publique et de localisation 911 reste solide et nous espérons annoncer très prochainement de grandes victoires.

Passons aux marchés du segment gouvernemental. Bien que nous ayons constaté des retards de mise en service et un glissement des commandes, le pipeline pour les clients gouvernementaux, en particulier le DoD américain, reste très solide. Nous avons remporté deux contrats importants et reçu un financement initial pour des prototypes et des services d’ingénierie, ce qui, je crois, entraînera des revenus de plusieurs millions de dollars pour les prochaines années. Nous avons également démontré et reçu des commandes pour notre nouvelle ligne de produits COMET, ce que nous appelons le plus petit terminal hyperfréquence tropo au monde. Le COMET, qui a été construit il y a des années, témoigne de nos prouesses d’ingénierie, et nous pensons que le COMET deviendra rapidement un outil de communication très utile, rapidement utilisable et à faible interception pour le DoD pour le combattant.

Comme vous pouvez le voir, bien que nous ayons été touchés négativement par le virus, nous pensons qu’avec nos diverses gammes de produits, nous pouvons résister à ces tempêtes économiques. Nous pensons que les fondamentaux à long terme de notre entreprise restent solides, alors que nous poursuivons notre planification stratégique pour les acquisitions de Gilat et d’UHP.

Permettez-moi maintenant de passer la parole à Mike Bondi, notre directeur financier, qui va nous parler de nos résultats financiers du troisième trimestre. Mike?

————————————————– ——————————

Michael A. Bondi, Comtech Telecommunications Corp. – Directeur financier [4]

————————————————– ——————————

Merci, Fred. Nos ventes nettes pour le troisième trimestre de l’exercice 2020 se sont élevées à 135,1 millions de dollars. D’un point de vue géographique, les ventes nettes au troisième trimestre aux clients basés aux États-Unis représentaient 75,7% du total des ventes nettes, dont 24,3% aux clients internationaux. Les réservations pour le troisième trimestre se sont élevées à 137,5 millions de dollars et notre ratio consolidé de commandes sur factures s’est établi à 1,02. Nous avons terminé le troisième trimestre avec un carnet de commandes de 640,7 millions de dollars, et lorsque vous tenez compte de la valeur totale non financée de certains contrats pluriannuels que nous avons reçus et que nous prévoyons un financement futur, nous avons une visibilité d’environ 1 milliard de dollars de revenus futurs potentiels totaux.

Notre pourcentage de bénéfice brut au troisième trimestre était de 39,2%. Les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux conformes aux PCGR au troisième trimestre se sont élevés à 32,3 millions de dollars ou 23,9% des ventes nettes consolidées.

Passons aux dépenses de recherche et développement. Nous avons dépensé 12,3 millions de dollars au troisième trimestre, soit 9,1% des ventes nettes consolidées. De ce montant, 10,8 millions de dollars ont été dépensés dans notre secteur Solutions commerciales et 1,4 million de dollars ont été dépensés dans notre secteur Solutions gouvernementales, le reste représentant l’amortissement de la rémunération à base d’actions.

La charge totale de rémunération à base d’actions s’est élevée à 1 million de dollars pour le trimestre. L’amortissement des actifs incorporels du troisième trimestre de 5,5 millions de dollars reflète un trimestre complet d’amortissement lié à notre acquisition de CGC en janvier 2020.

Pour l’exercice 2020, nous prévoyons un amortissement d’environ 22 millions de dollars. Ce montant ne comprend pas l’impact des acquisitions en cours de UHP ou de Gilat. Notre perte d’exploitation PCGR consolidée pour le troisième trimestre de l’exercice 2020 était de 3,1 millions de dollars. Nos frais d’exploitation PCGR comprennent 6 millions de dollars de frais d’acquisition – frais prévus d’acquisition et 0,5 million de dollars de frais estimatifs de règlement des contrats. En excluant ces coûts, notre bénéfice d’exploitation consolidé aurait été de 3,3 millions de dollars ou 2,5% des ventes nettes consolidées.

Notre BAIIA ajusté s’est élevé à 12,5 millions de dollars ou 9,2% des ventes nettes consolidées pour le troisième trimestre. Au niveau sectoriel, le BAIIA ajusté de notre secteur Solutions commerciales était de 11,5 millions de dollars ou 14,7% des ventes nettes connexes, et de notre secteur Solutions gouvernementales, de 5,8 millions de dollars ou 10,3% des ventes nettes connexes.

Permettez-moi maintenant de parler des intérêts, des impôts, du BPA, des flux de trésorerie et de notre bilan. Les intérêts débiteurs se sont élevés à 1,5 million de dollars au troisième trimestre. Notre taux d’emprunt de trésorerie actuel qui exclut l’amortissement des frais de financement reportés se situe entre 2,25% et 2,5%. En excluant une charge nette d’impôts discrets de 700 000 $, notre taux d’imposition effectif était de 31%, ce que nous attendons maintenant pour l’exercice 2020. La perte nette PCGR au 3ème trimestre était de 4 millions $ ou une perte nette par action de 0,16 $. En excluant les dépenses d’acquisition prévues, les coûts estimatifs de règlement des contrats et les éléments nets d’impôts discrets au cours du trimestre, le bénéfice net non-GAAP pour le troisième trimestre était de 1,2 million $ ou 0,05 $ par action diluée. Notre bilan reste solide. Au 30 avril, nous avions 50,6 millions de dollars en espèces, une dette de 159,4 millions de dollars et notre ratio de levier net était de 1,93x.

Au cours du trimestre, nous avons généré des entrées de trésorerie d’exploitation positives de 7,7 millions de dollars. Compte tenu de COVID-19, nous avons cessé de fournir des objectifs financiers spécifiques, bien qu’il reste difficile de prévoir le calendrier des attributions des clients et des expéditions connexes, nous nous attendons à ce que nos ventes, notre bénéfice net et notre BAIIA ajusté au quatrième trimestre soient légèrement meilleurs qu’au troisième trimestre.

Je cède maintenant la parole à Mike Porcelain. Mike?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – Président et COO [5]

————————————————– ——————————

Merci. Comme l’a déclaré Fred, COVID-19 était présent dès le début de notre troisième trimestre. Et en conséquence, nous avons connu des retards de commande importants, une baisse des ventes et mis en œuvre diverses mesures de réduction des coûts. Permettez-moi de vous donner quelques couleurs détaillées par segment et ligne de produits de ce qui se passe.

Notre segment Solutions commerciales a atteint un ratio de commandes sur facturation de 0,73 ou de réservations de 57,4 millions de dollars. Les ventes nettes de ce segment se sont élevées à 78,3 millions $ ce trimestre, comparativement à 89,6 millions $ l’an dernier, en baisse de 12,6%. Ici, vous pouvez voir que notre gamme de produits de technologie de station terrestre par satellite, qui a toujours nécessité d’importantes réunions en personne pour générer de nouvelles affaires et finaliser les commandes, a été la plus touchée par les restrictions sur les voyages d’affaires. Avec notre récent déploiement de nouvelles méthodes de canaux de vente vidéo et la reprise partielle des activités commerciales dans certains endroits du monde, nous pensons que cette gamme de produits a commencé à se redresser lentement au début du quatrième trimestre. Il est important de noter que nous avons obtenu plusieurs contrats de solutions technologiques de stations au sol pour soutenir plusieurs clients finaux du ministère américain de la Défense, et nous avons reçu un financement initial pour ces projets critiques qui devraient générer des revenus pour 2021 et pour plusieurs années au-delà.

Bien que nos activités au sein du gouvernement américain aient toujours été importantes, étant donné l’incertitude croissante des marchés internationaux et commerciaux à l’heure actuelle, elles le sont encore plus. Ici, nous sommes bien positionnés et avons récemment annoncé 2 contrats.

Premièrement, nous avons annoncé une commande de 1,7 million de dollars pour des services d’ingénierie pour soutenir le contrat de modernisation de la liaison de données ou DLM en fournissant de nouveaux systèmes Satcom avancés pour le système d’aéronef sans pilote Grey Eagle de l’armée américaine.

Dans le cadre de la phase de développement et de prototype, nous fournirons des services d’ingénierie avancés, y compris le portage de formes d’onde aux modems satellites aéroportés et au sol du Prime et la prise en charge des exigences strictes de la cybersécurité de l’armée. Nous pensons que ce programme générera des millions à deux chiffres sur plusieurs années, une fois le matériel et le client prêts à être installés, ce qui pourrait commencer au cours de l’exercice 2021.

Deuxièmement, nous avons obtenu un contrat de 4,7 millions de dollars pour les services d’ingénierie d’un grand maître d’œuvre afin de soutenir un modem anti-bourrage critique de l’Air Force et de l’Armée ou un programme A3M dans le cadre du Space and Missile Systems Center de l’US Space Force. À la livraison, notre équipement fournira à l’Air Force et à l’Armée de terre un modem terminal de communication par satellite à large bande anti-bourrage sécurisé pour les opérations de communication tactique par satellite.

En outre, il soutiendra la technologie de forme d’onde tactique protégée du Space and Missile Systems Center de l’US Space Force. Et une capacité anti-brouillage fonctionnant sur les terminaux de communication par satellite militaires via la constellation Wideband Global Satcom.

Le maître d’œuvre, qui était notre client, s’est vu attribuer un contrat de 5 ans, d’un plafond de 500 millions d’euros, de livraison indéfinie et de quantité indéfinie. Le premier a reçu une commande de livraison initiale de plus de 30 millions de dollars pour la phase de développement et de prototype. Comtech sera un sous-traitant clé de ce fournisseur principal, fournissant des services d’ingénierie et de matériel. Comme le contrat A3M dont j’ai parlé, une fois le développement terminé, nous prévoyons également de recevoir d’importantes commandes de production de matériel de plusieurs millions à l’avenir.

En plus d’une bonne visibilité de nos activités de stations satellites au sol du gouvernement américain, nous pensons que les choses vont plutôt bien avec le portefeuille de 911 de notre segment Solutions commerciales dans les technologies géolocalisées. Bien que nous ayons connu des retards dans la finalisation des commandes et des contrats pour le nouveau 911 dans des projets d’implantation, nous pensons que la pandémie n’a fait qu’accroître l’importance de nos solutions. En fait, au plus fort de la crise pandémique, nos solutions de communication hautement fiables et sécurisées ont connu une demande sans précédent. Au cours des mois de mars et avril et jusqu’en mai, notre réseau a pris en charge plus de 400 millions de messages texte par heure, ce qui représente plus de 2 fois l’utilisation normale.

Comtech s’est aligné sur l’engagement de la FCC, Keep Americans Connected, et a accepté de fournir à nos partenaires opérateurs de réseaux mobiles un accès continu et supplémentaire à la messagerie texte SMS, sans frais, garantissant que les Américains n’ont pas perdu leur connectivité mobile en raison de ces circonstances exceptionnelles. . Cette décision nous a coûté quelques millions de dollars de bénéfices en 2020, mais nous avons estimé que c’était la bonne chose à faire et, à long terme, a favorisé de meilleures relations avec nos partenaires et a permis de mettre en évidence la nécessité de nos technologies critiques et la fiabilité de nos solutions.

En ce qui concerne nos technologies Next Generation 911, nous pensons que la demande pour notre solution reste forte, et nous sommes en train de finaliser un certain nombre de grands projets pluriannuels et restons optimistes que nous les annoncerons bientôt. Nous continuons d’élargir notre leadership sur les produits 911. Et au cours du trimestre, nous avons annoncé et conclu une acquisition de NG911, Inc., un pionnier dans la fourniture de solutions Next Generation 911 aux agences de sécurité publique du Midwest.

NG911 était un petit distributeur basé dans l’Illinois, l’Iowa et le Missouri, et entretenait des relations clients clés et un savoir-faire local. Nous connaissions NG911 depuis longtemps, car ils s’étaient auparavant associés à Solacom. Étant donné le désir de certains clients d’avoir plus d’assistance et la nécessité d’acheter plus de produits, nous les avons achetés pour moins de quelques millions de dollars. Juste après avoir acheté NG911, nous avons pu obtenir plusieurs contrats pluriannuels d’une valeur de plus de 15 millions de dollars pour déployer de nouvelles solutions de gestion des appels dans le Midwest. Nous pensons absolument que le NG911 était un investissement intelligent.

Au cours du trimestre, nous avons également annoncé que nous avons obtenu un contrat de 5 ans évalué à 9,1 millions de dollars d’un opérateur de réseau mobile américain de niveau 1 pour des solutions technologiques basées sur la localisation mobile virtuelle 5G, y compris des applications de sécurité publique. Ce contrat de 9,1 millions de dollars est hautement stratégique, car il positionne Comtech comme l’un des principaux fournisseurs de plates-formes de localisation, qui est un catalyseur clé pour la 5G.

Vous vous souvenez peut-être que depuis plus d’un an, nous avons repositionné cette gamme de produits pour nous concentrer sur ce que nous faisons de mieux, et nous pensons que ce contrat remporte des preuves tangibles du succès de notre stratégie. Nous travaillons avec au moins un autre grand transporteur américain et espérons annoncer bientôt un autre prix. Nous pensons qu’il y a plus d’opportunités pour nous, non seulement aux États-Unis mais dans le monde entier.

Étant donné que notre plate-forme de localisation 5G est entièrement virtualisée, native du cloud et conforme à presque toutes les principales normes de l’industrie, elle est prête à être adoptée, non seulement dans les environnements de test, mais dans le monde réel. À ce titre, nous sommes bien positionnés auprès des opérateurs de réseaux mobiles à l’échelle mondiale pour les aider à construire et à exploiter leurs réseaux 5G. En fait, nous pensons qu’au moins 35 autres opérateurs de réseaux mobiles peuvent bénéficier directement de notre technologie et de nos activités commerciales ciblées dans ce domaine. Notre gamme de produits géolocalisés repositionnés permet également à la sécurité publique de prendre en charge les nouvelles applications et les nouveaux cas d’utilisation que la 5G crée aujourd’hui, et nous nous attendons à terme à bénéficier de manière significative de l’adoption de la 5G.

Dans l’ensemble, nous pensons que nos produits de sécurité publique et de technologie de localisation bénéficieront de relations solides avec les clients, d’une bonne base de backlog et d’opportunités croissantes. Les conditions du marché final, bien que compétitives et soumises au financement du gouvernement de l’État pour NG911, nous pensons, restent saines.

Passons maintenant à notre segment Solutions gouvernementales. Ici, les ventes nettes se sont élevées à 56,8 millions de dollars au troisième trimestre et ont été inférieures à celles de l’année dernière, principalement en raison du calendrier et des performances des commandes liées à notre contrat d’assistance technique sur le terrain et aux antennes de suivi par satellite de 98,6 millions de dollars de l’armée américaine et aux composants spatiaux par satellite à haute fiabilité. . Bien que ce segment ait connu des retards de commande et d’expédition au troisième trimestre, en raison de la pandémie corona, la demande pour la quasi-totalité de notre solution gouvernementale reste forte. En fait, notre segment Solutions gouvernementales a atteint un ratio de commandes sur factures de 1,41 ou des réservations de 80,1 millions.

En particulier, nous avons vu la force de l’équipement VSAT que nous avons vendu au gouvernement américain, et nous avons également vu des commandes de services de maintien en puissance continus pour plusieurs programmes essentiels, y compris les programmes SNAP et BFT-1.

De plus, nous continuons de soutenir la position du gouvernement américain en matière de cybersécurité. Et au cours du troisième trimestre, a reçu d’importantes commandes pour son cours conjoint de cyber-analyse avec les solutions de formation JCAC. Nous continuons à faire des efforts importants pour remporter des prix pluriannuels pour plusieurs grandes opportunités avec le DoD, ce qui, nous le croyons, est de bon augure pour l’avenir.

Comme beaucoup d’entre vous le savent, l’attention se porte de plus en plus sur l’espace et la NASA se concentre sur la lune d’ici 2024. À cet égard, nous sommes fiers de pouvoir soutenir cet effort. En fait, hier encore, nous avons annoncé qu’au cours de notre troisième trimestre, nous avions obtenu un contrat de 12,6 millions de dollars d’un important sous-traitant américain pour la fourniture de composants spatiaux EEE à utiliser dans le cadre du programme de lancement de fusées Artemis de la NASA. Ce programme est destiné à aider la NASA à transporter les premières femmes et le prochain homme sur la lune d’ici 2024. Nous sommes ravis de faire partie de cet important programme et nous attendons plus de commandes de suivi à l’avenir. De plus, comme Fred l’a mentionné, nous avons annoncé un Comtech COMET, le plus petit terminal micro-ondes à l’horizon au monde et nous avons reçu une commande initiale du commandement des opérations spéciales des États-Unis.

Le Comtech COMET est le premier terminal de communication à l’horizon vérifiable, déployable, de faible puissance et aérien qui répond de manière unique aux préoccupations de la communauté Solacom concernant la faible probabilité d’interception et la faible probabilité de détection, tout en fournissant une communication hautement fiable et essentielle à la mission. Compte tenu de notre succès avec le programme troposcatter de l’US Marine, nous sommes très enthousiastes à propos de ce nouveau produit et nous sommes impatients de recevoir des commandes supplémentaires en 2021 de ces deux clients.

Enfin, au cours du troisième trimestre, nous avons principalement achevé l’intégration de CGC Technology Limited. CGC, qui est basée au Royaume-Uni, est l’un des principaux fournisseurs d’antennes de poursuite par satellite X / Y fixes et mobiles haute précision. Bien que très faible en termes de revenus aujourd’hui, cette acquisition ajoute une autre dynamique de croissance à Comtech et nous travaillons avec plusieurs sociétés aérospatiales européennes de premier plan et d’autres entités gouvernementales, en particulier, dans l’espace satellite LEO et MEO. Dans l’ensemble, bien que les ventes dans ce segment puissent être irrégulières et difficiles à prévoir, nous pensons que notre segment Solutions gouvernementales est bien positionné pour 2021.

Maintenant, permettez-moi de vous donner une mise à jour d’acquisition. Tout d’abord, permettez-moi de commencer par UHP, que nous avons annoncé pour la première fois en novembre 2018. UHP Networks est un fournisseur leader de solutions technologiques innovantes et perturbatrices pour les stations au sol par satellite. L’activité UHP, bien qu’impactée par le coronavirus, reste une activité saine. En fait, l’UHP a annoncé cet après-midi qu’elle avait terminé son exercice clos en avril 2020 avec des revenus et des bénéfices record. Néanmoins, compte tenu de l’évolution globale de la conjoncture et de l’économie, nous avons pu modifier notre accord avec l’UHP. Plus précisément, UHP a accepté de réduire le prix d’achat de 50 millions de dollars à 38 millions de dollars, ce qui reflète une réduction de prix de 24%. De plus, sur l’accord initial de 50 millions de dollars, au moins 35 millions de dollars étaient payables en espèces. Afin d’offrir plus de flexibilité au bilan à Comtech, notre entente modifiée nous permet désormais de ne payer que 5 millions de dollars en espèces, le reste en espèces ou en actions ou une combinaison à notre gré à la clôture. La transaction UHP reste soumise aux conditions de clôture habituelles, y compris l’approbation réglementaire nécessaire en Russie. Je peux vous dire que nous avons été très heureux d’avoir pu conclure un accord modifié avec l’UHP. J’ai hâte qu’ils soient à bord et nous avons hâte d’attaquer ensemble le marché.

Maintenant, je me tourne vers Gilat. Comme la plupart d’entre vous le savent, Gilat fournit des solutions et des services technologiques de mise en réseau par satellite, avec une présence sur les marchés de la station satellite au sol et de la connectivité en vol et une expertise dans l’exploitation de grandes infrastructures de réseau. Permettez-moi de vous faire part de quelques commentaires concernant les activités de Gilat et l’état de l’acquisition. Comme Gilat reste une entreprise publique, je répéterai simplement les informations que Gilat lui-même a rendues publiques sur ses résultats financiers, y compris dans un communiqué de presse, publié aujourd’hui. Le coronavirus, selon les propres mots de Gilat, a eu un impact significatif sur les marchés des voyages et de l’aviation dans lesquels il se trouve et a entraîné un ralentissement de leurs activités. Ils ont connu des commandes reportées et suspendu la prise de décision par les clients. Gilat a enregistré une baisse de ses ventes au T1 2020 par rapport au T1 de l’exercice 2019, et ils ont subi une perte d’EBITDA opérationnel et ajusté pour le T1 de l’exercice 2020, qui s’étend de janvier à mars 2020. L’une des conditions pour conclure la transaction avec Gilat est réglementaire approbation en Russie. Ici, nous pouvons fournir une mise à jour.

En mai 2020, Comtech a reçu une notification du Service fédéral antimonopole ou FAS de la Fédération de Russie selon laquelle elle prolongeait la période d’examen de la demande de Comtech pour acheter Gilat. Cette prolongation vise à donner au gouvernement russe suffisamment de temps pour déterminer, en vertu de la loi fédérale russe sur l’investissement, si l’approbation de la transaction Gilat est requise du président, de la commission gouvernementale russe pour la supervision des investissements étrangers. La Commission du gouvernement russe est un groupe interinstitutions habilité à examiner certains investissements étrangers. Ici, laissez-moi vous donner un peu plus de couleur. Si le président décide une révision, mais que la commission n’est pas justifiée, notre demande continuera d’être traitée par le Service fédéral antimonopole russe ou FAS. Si le président décide de l’envoyer à la commission, nous devrons remplir une deuxième demande, et ce processus pourrait prendre plusieurs mois.

Je tiens à souligner que, étant donné que ce processus réglementaire est en cours et que Gilat reste une société ouverte, nous ne ferons pas de commentaires supplémentaires concernant ce processus réglementaire ou concernant d’autres conditions à la clôture de la transaction Gilat. Nous mettrons toutefois les investisseurs à jour, le cas échéant.

Permettez-moi maintenant de revenir à Fred, qui fera quelques observations finales.

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général [6]

————————————————– ——————————

Merci, Mike. Comme je l’ai mentionné précédemment, en ces temps sans précédent, nous sommes très satisfaits de nos performances. Nous avons une main-d’œuvre extrêmement dévouée et talentueuse, et je suis convaincu que notre approche actuelle soutiendra une croissance soutenue pour les années à venir. Nous avons une clientèle solide et diversifiée, nous vendons à des clients gouvernementaux et à des clients commerciaux, et le fait d’avoir un bon mix commercial et une gamme de produits diversifiée a protégé Comtech dans le passé, et nous pensons que c’est une source de force importante aujourd’hui. Nous restons déterminés à étendre nos positions de leader sur le marché et nous sommes fermement déterminés à atteindre la croissance au cours de l’exercice 2021, selon l’approbation des conditions du marché. Compte tenu de nos perspectives commerciales, notre conseil d’administration a déclaré à nouveau un dividende pour le troisième trimestre de l’exercice 2020 de 0,10 $ par action ordinaire, payable le 14 août 2020 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 15 juillet 2020. Nous avons encore continuons de croire que notre programme de dividendes est un excellent moyen de restituer du capital à nos actionnaires alors que nous développons nos activités à long terme.

J’aimerais maintenant passer à la partie questions-réponses de notre conférence. Opérateur?

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur)

Nous allons répondre à une question de Joe Gomes de NOBLE Capital.

————————————————– ——————————

Joseph Anthony Gomes, NOBLE Capital Markets, Inc., Division de la recherche – Analyste généraliste principal [2]

————————————————– ——————————

Question rapide sur la Next Generation 911. Au dernier trimestre, vous avez mentionné et aussi celui-ci que vous êtes en négociation pour de grosses commandes pluriannuelles. Et je sais que dans le cadre de l’acquisition de NG911, Inc., vous avez reçu une commande de 15 millions de dollars du nord de l’Illinois. Est-ce l’un des contrats dont vous parlez? Parlez-vous de ceux supplémentaires à celui-ci, qui a également dit qu’il y avait un marché cible encore plus grand dont nous cherchions à obtenir des récompenses?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – Président et COO [3]

————————————————– ——————————

Oui. C’est donc une bonne question, Joe. Ce ne sont pas les contrats dont nous parlons. Il y a un certain nombre de contrats qui sont sur le point d’être finalisés. Quelques-uns sont certainement des millions de dollars – des millions à deux chiffres et une fourchette de chiffres élevée à plusieurs millions de dollars. Je peux même vous dire qu’au cours du trimestre, avec le coronavirus, nous avons eu des gens courir dans un état dans la voiture, obtenir des signatures, et c’est à quel point c’est proche d’être finalisé. Nous nous sentons donc très bien que les choses vont être finalisées, mais nous devons terminer tous les documents et annoncer le contrat bientôt.

————————————————– ——————————

Joseph Anthony Gomes, NOBLE Capital Markets, Inc., Division de la recherche – Analyste généraliste principal [4]

————————————————– ——————————

D’accord! Super. Cela semble fantastique. Et sur le COMET, encore une fois, vous avez les Marines, l’un, et maintenant vous parlez des opérations spéciales commandées – placées dans l’ordre. Mais l’année dernière, nous avions perdu le contrat avec l’armée. Cela vous donne-t-il potentiellement la possibilité de retourner là-bas et peut-être de vous lancer dans d’autres affaires avec l’armée?

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général [5]

————————————————– ——————————

Je suppose que je vais répondre à celle-là. Le COMET est vraiment un, ce qu’on pourrait appeler un terminal tropo à ligne mince. C’est extrêmement petit. C’est une puissance extrêmement faible, mais très, très utilisable dans les opérations d’opérations spéciales. C’est donc une gamme spéciale – c’est vraiment une gamme de produits spéciale. Cela – malgré cela, il est presque équivalent aux grands systèmes tropo que nous avons fournis dans le passé. Donc, pour répondre à votre question, oui, je crois certainement que le COMET sera effectivement utilisé par l’armée, car ils voient la performance que nous allons montrer – nous l’avons effectivement démontrée et que nous montrerons dans les opérations réelles sur le terrain.

————————————————– ——————————

Joseph Anthony Gomes, NOBLE Capital Markets, Inc., Division de la recherche – Analyste généraliste principal [6]

————————————————– ——————————

C’est une bonne nouvelle. Et un dernier pour moi, et je vais revenir en arrière. Encore une fois, au cours du dernier trimestre, vous en aviez parlé, en particulier dans les stations satellites que vous ne pouviez pas entrer dans les bureaux et personne n’était là pour recevoir les produits, et cetera, mais il semble toujours que cela se passe. Mais vous avez récemment publié un bon nombre de récompenses dans vos communiqués de presse. Je veux dire à quel point pensez-vous que nous sommes proches de la normale en ce moment?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – Président et COO [7]

————————————————– ——————————

Je pense que ça ne fait que commencer, je suppose, c’est que la réouverture est la façon dont je le caractériserais. Plus tôt au cours du trimestre, nous avons commencé à voir une activité accrue avec la Chine, et la Chine s’est ouverte, tout d’abord, dans le monde entier. Mais il existe de nombreux endroits dans le monde qui ne passent pas de commandes en ce moment. Il y a des clients qui sont toujours opposés, mais en même temps, nous assistons à une reprise de l’activité. Et c’est ce que nous voyons. Et je suppose que je dirais que c’est lent et j’aimerais penser que nous en sommes aux premiers stades. Je ne peux pas vous dire en ce moment, est-ce que ça va être une récupération de V pour nous ou U ou un L, il est difficile pour nous de dire cela à ce stade. Mais le seul commentaire qui nous tient à cœur est, étant donné les marchés sur lesquels nous avons de la force dans la 5G, le marché du backhaul cellulaire et les types d’applications finales que nous vendons, nous pensons qu’il y a un besoin énorme pour eux et disons, d’autres marchés, ils devraient revenir assez rapidement.

————————————————– ——————————

Opérateur [8]

————————————————– ——————————

Nous répondrons à une question de Chris Quilty de Quilty Analytics.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [9]

————————————————– ——————————

Je voulais juste faire un suivi sur cette gamme de produits COMET. S’agissait-il d’une gamme de produits de développement des coûts – développement interne? Ou avez-vous un financement client à ce sujet?

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général [10]

————————————————– ——————————

Non, il a été entièrement développé par les clients de Comtech.

Cela nous a pris quelques années, mais nous l’avons démontré à l’armée et aux Marines ces derniers mois.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [11]

————————————————– ——————————

Et existe-t-il un véhicule de contrat distinct qui pourrait être disponible pour cette gamme de produits? Ou puisque c’est quelque chose de tout à fait nouveau, devons-nous prospectivement passer par une sorte de longue période de contrat et de spécification? Ou peut-il simplement être étiqueté?

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Président-directeur général [12]

————————————————– ——————————

Je pense que nous traitons actuellement avec les forces spéciales, évidemment. Mais je pense que les Marines et l’Armée ont tous deux manifesté leur intérêt et obtenu en fait, je suppose, un numéro de commande pour constituer un vaste programme pour l’Armée.

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – Président et COO [13]

————————————————– ——————————

Et Chris, surtout et pour ne pas insister sur ce point. À l’heure actuelle, nous pensons qu’il existe un très gros marché avec le commandement des opérations spéciales. Et je pense que vous savez qu’ils ont des moyens de faire des affaires. Nos premières commandes que nous recevons sont par le biais de modes d’acquisition rapide, par le biais d’autres sociétés qui ont des contrats, qui permettent d’acheter du matériel de communication à rotation rapide. Nous ne voyons donc pas d’obstacle, je suppose que c’est le point principal ici. There’s not an obstacle of not having a contract vehicle out there. There’s ways that the government can procure this and they’re doing so and we’re talking to them about more orders.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Research Division – Research Analyst [14]

————————————————– ——————————

Génial. And one other tropo related question. Are you seeing any kind of a slowdown with your international customers, given the fact that, I believe, some or many of those customers are dependent upon energy markets for funding a lot of their defense expenditures?

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Chairman & CEO [15]

————————————————– ——————————

Certainly, the international market is very, very similar to the satellite international market. We are seeing delays. We — as Mike mentioned and as I mentioned, these are usually contracts that get placed with personal face-to-face meetings and negotiations. So I think it’s very, very similar to the satellite area.

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [16]

————————————————– ——————————

Oui. And it would Chris to be — it would be a mistake to use oil, as the reason, the lower oil prices here to be the cause of these delays. But we think that these delays are strictly related to the coronavirus and the markets that we’re serving. Most of our end customers are not in the oil-producing side of the business. There’s other companies out there that sell a lot of their equipment into it. We don’t. Our key customers are in the mobile network operations space. So again, the over-the-horizon business that we previously sold to Algeria, we’re in between phases of a contract. So it’s not — oil is not driving any of the delays for us at the moment.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Research Division – Research Analyst [17]

————————————————– ——————————

Got you. And question on the Heights product line. I mean given everything going on, I don’t know that we should expect any developments around that product line, but any commentary on customer acceptance, either on the historic product. I forget the name of the new lower-cost version?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [18]

————————————————– ——————————

Yes, Chris, you are referring to the Heights Pico line, but I think it’s kind of lumped into the slowdown that we’re seeing. I think one of the things that we are hearing from our sales team is that it’s allowing customers to test the product a lot more. So that is what’s happening is this — a lot of the folks that instead of actively rolling out networks, they’re spending much more time testing it, which ultimately will bode good if those tests go good. So again, I don’t think there’s anything — we have nothing big to announce right now on the Heights stuff, but the opportunities are still there, and they’re just waiting for things to improve.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Research Division – Research Analyst [19]

————————————————– ——————————

Got you. Switching gears over to the NG911 area. Lots of government money being thrown around. Are there any specific government grants or outlays or whatnot that you can identify that might benefit your customers’ ability to either expand or accelerate their purchasing decisions?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [20]

————————————————– ——————————

I guess, I would say there’s a yes and no. Many of the projects that we’re talking with our end customers, there’s this 911 charms that already appears on everybody’s phone bill. So there is some 911 money. On the other hand, we do recognize that some of the states that are out there are now have budget constraints. They spent a lot of money on coronavirus, they’re having some reductions of state income tax revenue. So we’re cognizant of that. I think when we sit back and the feedback we’re hearing from our customers is there’s going to be most likely a federal infrastructure budget that will be passed, and they’ll have access to spend on equipment and upgrades and things that will boost the local economy. So if anything — if an infrastructure bill is passed, it will help solidify some things that are out there and also potentially get things moving faster. Upgrading 911 equipment definitely increases employment, definitely provides a tangible benefit to the citizens. And I think most — everyone has — continues to go through this pandemic and realize how important 911 system is, and if anything, we think big picture, it’s going to drive more money to the market.

————————————————– ——————————

Christopher David Quilty, Quilty Analytics, Inc., Research Division – Research Analyst [21]

————————————————– ——————————

Understand. And final question, you mentioned some cost-cutting initiatives. Can you help quantify perhaps where they fall, either by government or commercial or just from a P&L perspective, were these folks out of sales and marketing? Or was it more heavily on production side or evenly split across the board?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [22]

————————————————– ——————————

I would say it’s more broad-based. I mean, obviously, as Fred and I both discussed, our satellite earth station product line bore the brunt of the coronavirus. So you could assume that a higher percentage was in that group, but we don’t want to get into specifics. Doing cost reductions during this time is not easy and it wasn’t a fun activity to do, but it was pretty broad-based.

————————————————– ——————————

Opérateur [23]

————————————————– ——————————

We will take a question from Mike Latimore from Northland Capital.

————————————————– ——————————

Michael James Latimore, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst [24]

————————————————– ——————————

On the 911 or NG911, Inc. acquisition, can you just talk a little bit about the assets you’re acquiring there? Is it — what technology, what sort of services are you getting there?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [25]

————————————————– ——————————

Oui. I mean the NG911, as we mentioned in the prepared remarks is really was a small distributor with local know-how. And local know-how means who do you know and how do you get stuff done in the town. And it also means where do you do the installations and what kind of the local system. So a lot of it was intangibles rather than hard technology or hard equipment. And that’s why it was, I would say, a very nominal investment for us to make, which really resulted in those $15 million contract awards that we subsequently received.

————————————————– ——————————

Michael James Latimore, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst [26]

————————————————– ——————————

Je l’ai. And then, I think during the quarter, you closed some of your — like your Santa Clara facility for a few weeks. I guess is everything back up and running? And then what kind of, I don’t know, revenue effect does that have on the quarter?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [27]

————————————————– ——————————

Oui. I mean it definitely did. We — from both of production side and in order side. But we were — when the Santa Clara announcement, I think, came out, that was one of the first counties in the United States to issue any sort of shutdown mode. And eventually, shortly thereafter, I think, about a week later, the U.S. Department of Defense issued this essential definition company and that sort of overrode some of these local ordinances. So I would say we lost a couple of weeks of production, really. Almost all of our facilities are impacted by the coronavirus in some way, shape or form. We were implementing self-quarantine, not self-quarantine, we’re separating people, doing social distancing, as we can implement them at the facility. But I think also at the same time, since order flow is suppressed at the moment, we’ve been able to accommodate that lower order flow, and we’re not operating at full capacity. That is certainly the case.

————————————————– ——————————

Michael James Latimore, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst [28]

————————————————– ——————————

That’s clear. And then you talked a little bit about, I think, some pushouts in orders from the U.S. government, I believe, but the demand is there, the pipeline is there. I mean are you expecting a little bit more of a fiscal year-end spike in kind of federal spending this year, at least on the projects you’re looking at?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [29]

————————————————– ——————————

Oui. In the short term, yes, some of the government bases that we do work on have actually made public announcements that they’re not letting folks on the grounds until at least July 1. So again, there’s an inability to do certain field support and services that we normally would do. So we definitely saw delays there. But it’s going to get shifted to the right. And so some of that stuff is in backlog already. We can’t do. Some of the stuff is — government has money. It’s not a question of money. And at the end of the day, the government doesn’t like to lose funded money. So what they’re trying to figure out is the logistics behind how to do the work in every state and every county has its own rules and regulations. And we’re working through that with the customer. But in short, yes, we do expect to receive some nice orders in Q4 of this year, and we’re expecting to do some deliveries in Q4 as well as continuing that in 2021.

————————————————– ——————————

Michael James Latimore, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst [30]

————————————————– ——————————

Je l’ai. And then I guess just last one. It seems like there’s been a lot more just text messaging activity, given people staying at home, communicating more. Has that had any influence on some of your kind of messaging business?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [31]

————————————————– ——————————

Yes, no doubt. We — like I said, we had — the messaging that we’ve been processing on our system is twice than what is normal. And right down in there, there’s some revenue opportunities for us, that I would categorize in the millions and very high-margin type work. But in connection with the FCC’s Keep America connected pledge, we decided that we didn’t want to pass on cost to our cell phone mobile network operators who were not passing cost on to the end user, trying to make sure that people had this very critical capability. Now I think what’s happening is you start to see these reopenings and some people work at home, some people come back to the office. That number will probably drop at some point. But I think most importantly, there’s going to be increased messaging, and there’s going to be an opportunity for us to get incremental revenue from these customers. And most importantly, I think — and it’s something that I’ve always felt that text messaging is not a dead technology. It’s a critical piece of the network infrastructure. It’s going to be needed around, and it certainly proved its worth during this crisis. And I guess I don’t think it’s going anywhere for a long time.

————————————————– ——————————

Opérateur [32]

————————————————– ——————————

We will take a question from Chris Sakai from Singular Research.

————————————————– ——————————

Joichi Sakai, Singular Research, LLC – Equity Research Analyst [33]

————————————————– ——————————

Just had a question. I know you mentioned that the states are running into some budgetary issues. Has that affected you guys at all? I mean how have you dealt with that?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [34]

————————————————– ——————————

I joke, we drove around the county in a particular state to try to get some signatures. So funding, obviously, the states need to provide funding to do 911 services. So it’s a part of getting an order. We have seen some delays. We don’t have those orders at the moment. That’s why we haven’t announced them. And hopefully, those states will deal with their funding issues and allocate their budgets and move forward with the projects in the short term. These projects, Chris, are safety orientated. So I think as you’re seeing states sort of wind down the mobilization of hospitals, the purchasing of these masks for health care responders and so forth, I think you’ll see a shifting of money back to the 911 space to try to get the networks and computers ready for the next wave.

————————————————– ——————————

Joichi Sakai, Singular Research, LLC – Equity Research Analyst [35]

————————————————– ——————————

Okay, great. And then, I don’t know if you can shed some light on this. But — so for the Commercial Solutions segment, your — the book-to-bill ratio was 0.73. Just was wondering, in the current quarter, can you guys give an idea or in the ballpark, where this book-to-bill ratio might land?

————————————————– ——————————

Michael D. Porcelain, Comtech Telecommunications Corp. – President & COO [36]

————————————————– ——————————

For Q4, we think it’s going to be higher. Our satellite earth station business, we’d like to get it back to 1.0 on a trailing 12 months. We think it’s a growth business market for us, given the cellular backhaul requirements that mobile network operators have. So this is a business that the book-to-bill, we would like to believe is 103, 105 on a short-term basis. So that’s kind of where we like to go. But obviously, given the coronavirus, just things just didn’t happen in Q3. So the best I can say is, we think it’s going to be higher than it currently was in Q3.

————————————————– ——————————

Opérateur [37]

————————————————– ——————————

And we do not have any further questions at this time. I will turn it back over to the speakers.

————————————————– ——————————

Fred Kornberg, Comtech Telecommunications Corp. – Chairman & CEO [38]

————————————————– ——————————

Well, thank you again for joining us today. And we certainly look forward to speaking with you again in the call to discuss our full year fiscal 2020 results. Merci beaucoup.

————————————————– ——————————

Opérateur [39]

————————————————– ——————————

This concludes today’s program. Thank you for your participation. You may disconnect at any time.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *