Tinder voit d’un très mauvais oeil l’activité de son rival 3nder qui, comme son nom l’indique, est spécialisé dans les « plans à trois ». L’appli demande donc sa disparition pure et simple.

Faites l’amour, pas la guerre! Les applis de rencontre pourraient user de la maxime pour vendre leurs services, elles préfèrent l’inverser lorsqu’il s’agit de se positionner sur le marché. Dernière attaque en règle: une plainte déposée en justice par Tinder, bien connu dans nos contrées, à l’encontre de son concurrent bien plus confidentiel, autoproclamé spécialiste du plan à trois: le nommé « 3nder », racontait lundi The Guardian.

COMPARATIF >> Quel site de rencontre est fait pour vous?

Evidemment, Tinder n’a que peu goûté le nom choisi par 3nder pour développer son activité. Il réclame aujourd’hui sa fermeture pure et simple, arguant une possible confusion de la part du client. La firme estime également que ce nom conférerait à son rival un « avantage indû ». Toute l’affaire repose ici sur des considérations sonores, de prononciation. En face, les dirigeants font valoir que 3nder se prononce de façon radicalement différente en fonction des régions. Reste à savoir si le juge sera convaincu de cet argumentaire.

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

« #TinderSuckMySocks »

D’après le Guardian, le fondateur de 3nder a tout à fait conscience que Tinder dispose de la force de frappe nécessaire pour mettre un terme à son aventure entrepreneuriale. Mais il a décidé de jouer la carte de la provocation en appelant les internautes à relayer le mot dièse #TinderSuckMySocks [littéralement « Suce mes chaussettes, Tinder, NDLR] pour moquer et contester cette attaque en justice. Des internautes, évidemment, ont répondu présent.

LIRE AUSSI >> Vous êtes inscrit sur Tinder? Une appli permet d’en informer votre moitié

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *