Certains agriculteurs dans un canoë tentent de récupérer leurs récoltes

Certains agriculteurs dans un canoë tentent de récupérer leurs récoltes

Deux autres personnes sont mortes dans les inondations dans la région du Nord-Est. Cela porte à six le nombre de personnes décédées jusqu’à présent.

Les défunts, à savoir Amanita Adjei, 42 ans, et Anaab Akumayini, 39 ans, se seraient noyés samedi dernier alors qu’ils utilisaient un canoë pour récupérer leurs récoltes qui avaient été submergées par les eaux de crue.

Des jours d’averses et de déversements du barrage de Bagre au Burkina Faso ont entraîné des inondations massives de zones en aval de la Volta Blanche.

Cette année, l’ouverture des vannes de déversement pour rejeter l’eau du barrage de Bagre est la plus précoce depuis 2007. Les vannes de déversement ont été ouvertes le 10 août, soit trois semaines avant la date la plus ancienne enregistrée précédemment.

Jusqu’à présent, le taux de rejet moyen quotidien du barrage a été assez élevé, entre 76,5 mètres cubes par seconde (m3 / sec) et 473,1 m3 / sec, avec un taux exceptionnel de 1108,02 m3 / sec libéré le 27 août 2020.

Déjà, plus de 1 000 personnes dans la région auraient été déplacées, avec de vastes acres de terres agricoles submergées.

On craint que le nombre de morts augmente avec la poursuite des pluies.

L’Organisation nationale de gestion des catastrophes (NADMO) évalue toujours l’étendue des dégâts.

Certaines grandes villes et communautés ont également été coupées de la capitale régionale, Nalerigu, ce qui rend difficile l’accès des habitants aux services de la capitale.

Articles de secours

Le directeur régional du Nord-Est du NADMO, M. Alhassan John Kweku, a déclaré dimanche dernier au Daily Graphic que des articles de secours avaient été organisés pour les victimes.

Il a toutefois déclaré que l’averse continue entravait toutes les opérations de sauvetage et autres interventions.

« Certains articles de secours sont arrivés dimanche d’Accra, donc nous mettons actuellement des choses en place pour voir comment nous pouvons distribuer rapidement les articles aux victimes pour aider à soulager leur sort », a-t-il dit.

Il pleut dans la région depuis une semaine et le déversement d’eau du barrage de Bagré au Burkina Faso a aggravé la situation.
Les vérifications effectuées par le Daily Graphic ont révélé qu’un certain nombre de maisons à Nalerigu et les communautés le long de la Volta Blanche ont été envahies par les inondations.

Contexte

Selon la SONABEL, les gestionnaires du barrage de Bagré, le déversement était devenu nécessaire en raison de l’augmentation de 81% du niveau de l’eau dans le barrage.

Les résidents proches de la rive de la Volta noire et blanche ont donc été invités à déménager dans d’autres communautés pour s’abriter et se mettre en sécurité.

Ressources en eau

Pendant ce temps, la Commission des ressources en eau (WRC) a présenté des plans immédiats, à moyen et à long terme pour résoudre les inondations perpétuelles dans les communautés le long du bassin de la Volta Blanche qui souffrent le plus des pluies abondantes et des déversements d’eau du barrage de Bagre.

Un communiqué de presse signé par le Secrétaire exécutif de la commission, M. Ben Ampomah, a déclaré qu’elle se lancerait dans un exercice de dragage d’une distance cumulée d’environ 30 kilomètres pour aider à minimiser l’impact des hauts débits de la Volta Blanche.

L’exercice, a-t-il dit, devait couvrir la section en amont de la frontière avec le Burkina Faso ainsi qu’en amont et en aval du pont de Pwalugu, y compris le site proposé du barrage de Pwalugu et en amont de la confluence de la rivière Sissili.

L’exercice est estimé à 29,6 millions GH ¢ et comprendra des travaux de dragage, des engagements communautaires, la restauration des berges draguées et la production de documentaires.

M. Ampomah a déclaré qu’une étude de reconnaissance sur deux champs réalisée en mai et juillet de cette année a confirmé que de vastes sections en amont de la rivière White Volta étaient peu profondes en raison de l’envasement.

La commission collaborera avec environ 42 communautés dans les districts de Bawku West et Talensi dans la région de l’Upper West.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *