WHITE PLAINS 15 août 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation sur les résultats d’ITT Inc Vendredi 31 juillet 2020 à 13h00 GMT

ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR

ITT Inc. – PDG, président et directeur

* Thomas M. Scalera

ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier

Oppenheimer & Co. Inc., Division de la recherche – Directeur et analyste principal

UBS Investment Bank, Research Division – Associate Director and Equity Research Associate of Electric Equipment & Multi-Industry

* Matt J. Summerville

D.A. Davidson & Co., Division de la recherche – MD et analyste principal

Robert W. Baird & Co. Incorporated, Division de la recherche – Directeur associé de la recherche et analyste principal de la recherche

Bienvenue à la conférence téléphonique ITT du deuxième trimestre 2020. Nous sommes aujourd’hui le vendredi 31 juillet 2020. Et l’appel d’aujourd’hui est en cours d’enregistrement et sera disponible pour une rediffusion à partir de 12 h 00. Est. (Instructions Opérateur) J’ai le plaisir de céder la parole à Emmanuel Caprais, Directeur Financier Groupe. Vous pouvez commencer.

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [2]

Bonjour et merci Maria. Bienvenue à l’appel des résultats du deuxième trimestre 2020 d’ITT. C’est Emmanuel Caprais. Et ce matin, Luca Savi, chef de la direction et président; et Tom Scalera, directeur financier.

La présentation d’aujourd’hui, le communiqué de presse et le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR avec les mesures conformes aux PCGR les plus comparables sont disponibles sur notre site Web à l’adresse itt.com/investors. Nos résultats non-GAAP ajustés excluent certains éléments hors exploitation et non récurrents, y compris, mais sans s’y limiter, l’amiante, la restructuration, la dépréciation d’actifs, les éléments liés à l’acquisition et certains éléments fiscaux.

Tous les ajustements du trimestre sont détaillés dans les rapprochements. Avant de commencer, j’aimerais vous donner un bref aperçu de nos résultats GAAP du T2 par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires total du T2 a diminué de 29% pour s’établir à 515 millions de dollars. Le bénéfice d’exploitation sectoriel a diminué de 65% pour s’établir à 37 millions de dollars et le BPA de 0,53 $ a diminué de 29%.

Les flux de trésorerie disponibles ont augmenté de 205% pour atteindre 169 millions de dollars. Veuillez noter que notre discussion restante portera principalement sur les mesures non conformes aux PCGR ou ajustées, sauf indication contraire. Enfin, l’appel d’aujourd’hui contiendra des déclarations prospectives sujettes à des risques et des incertitudes, y compris les impacts de la pandémie COVID-19. Les résultats réels peuvent varier considérablement. Toutes ces déclarations doivent être évaluées conjointement avec les divulgations de la sphère de sécurité et les autres risques et incertitudes qui affectent nos activités, y compris ceux divulgués dans nos documents déposés auprès de la SEC.

Passons maintenant à la diapositive 3, où Luca nous présentera les principaux faits saillants.

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [3]

————————————————– ——————————

Merci Emmanuel, et merci à tous d’être avec nous ce matin malgré les nombreux défis et circonstances uniques auxquels vous faites face en ce moment. J’espère vraiment que tout le monde restera en sécurité alors que nous continuons à nous adapter aux répercussions généralisées de la pandémie du COVID-19.

Avant de commencer cet appel, j’aimerais remercier nos clients et fournisseurs qui ont travaillé avec nous pour nous assurer que nous livrons nos produits en toute sécurité et en temps opportun.

Je suis également très reconnaissant à nos actionnaires pour leur soutien. Et je tiens à remercier chaleureusement tous nos ITTers à travers le monde, qui continuent à travailler sans relâche pour servir nos clients et actionnaires de la manière la plus dévouée et prendre soin les uns des autres dans des conditions difficiles.

Lors de notre appel au premier trimestre, nous avons souligné notre objectif 2020 de renforcer la résilience d’ITT et de mener des actions de coût agressives tout en jouant l’offensive pour l’avenir. Et c’est exactement ce que nous avons fait au deuxième trimestre.

Nous avons dégagé une marge décrémentielle de 25% par segment. Nous avons accéléré et augmenté nos actions de réduction des coûts et des dépenses à 160 millions de dollars. Nous avons généré un flux de trésorerie disponible record de 169 millions de dollars.

Nous avons augmenté nos liquidités à 1,4 milliard de dollars et nous avons signé une lettre d’intention pour acquérir une société ferroviaire européenne de niche.

En nous appuyant sur cette base solide, nous continuerons de stimuler l’exécution opérationnelle qui réduit davantage les marges décrémentielles tout en alimentant les opportunités de croissance futures.

Nous ne pouvons vraiment démontrer notre résilience que par des actions et des résultats. Ce matin, nous partagerons avec vous les actions que nous continuerons de mener pour renforcer la performance opérationnelle et financière tout en continuant à atténuer l’impact du COVID-19 et à renforcer la résilience chez ITT.

Aujourd’hui, nous donnerons également notre compréhension des marchés que nous servons et nos attentes pour l’équilibre 2020.

Avant d’entrer dans les faits saillants du deuxième trimestre, un mot sur la sécurité. La sécurité est ma priorité absolue. Et lorsque je parle chaque semaine avec nos installations à travers le monde, je suis dynamisé par les réalisations de nos équipes qui exécutent avec diligence et efficacité notre protocole de santé. Cela nous a permis de contenir le nombre global d’infections à moins de 70.

Passons maintenant à nos résultats du deuxième trimestre. Nous nous concentrons sur ce que nous contrôlons et produisons de meilleurs résultats que prévu. Au cours du deuxième trimestre, la résilience d’ITT, la détermination de nos équipes et notre pivot pour jouer à l’attaque ont été pleinement mis en valeur.

D’un point de vue financier, nous avons réalisé un BPA solide de 0,57 $, une marge décroissante exceptionnelle du segment de 25%, un flux de trésorerie disponible record de 169 millions de dollars représentant une croissance significative de 205% ou 114 millions de dollars.

Et une réduction du fonds de roulement sectoriel de 210 points de base par rapport à l’année précédente et de 100 points de base par rapport au premier trimestre.

L’excellence opérationnelle est un pilier fondamental du succès à long terme d’ITT. Et au cours du mois de juin, j’ai pu en faire l’expérience à maintes reprises en visitant notre usine de Seneca Falls et 7 installations en Europe.

L’amélioration opérationnelle de SFO a permis au processus industriel de dégager une marge opérationnelle ajustée de 13,7%. Il s’agit d’une expansion de 120 points de base par rapport à l’année précédente malgré une baisse des revenus de 17%. La marge de 13,7% représente également une amélioration de 240 points de base par rapport au T1.

Nous avons rapidement éliminé les coûts et nous progressons bien vers notre objectif à long terme de 15% plus marge.

IP continue d’impressionner avec une exécution opérationnelle solide, et à titre d’exemple, la ligne ANSI à Seneca Falls a réalisé plus de 90% de livraison à temps pour le dixième mois consécutif.

En Europe, j’ai également été ravi de voir tous les projets Kaizen que nous avons en cours pour améliorer nos opérations. Être un atelier d’efficacité de chaîne d’assemblage à KONI Oud-Beijerland ou augmenter la production à Axtone, Stalowa Wola en Pologne.

Enfin, chez Barge, nos équipes Friction continuent d’améliorer nos processus de fabrication en réutilisant et en pilotant l’utilisation des équipements existants.

Partout chez ITT, nous avons atteint des niveaux élevés d’efficacité opérationnelle dans nos usines de fabrication en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et dans les Amériques.

Et enfin, cette excellence opérationnelle combinée à notre rapidité d’exécution nous a permis d’accélérer et de booster notre plan de réduction des coûts, en ajoutant 25 millions de dollars de nouvelles actions qui portent notre objectif à 160 millions de dollars.

Toute l’excellence opérationnelle a été possible parce que tous nos dirigeants ont assuré la sécurité de nos employés grâce à l’adoption de protocoles de santé rigoureux.

Merci pour cela.

Axé sur le client, nos équipes sont au service de nos clients avec passion et ont été créatives pour répondre à des exigences de plus en plus exigeantes, montrant par des actions, une fois de plus, que nos clients sont notre priorité.

Laissez-moi élaborer. L’élan du gain de part des OEM de friction s’est poursuivi. Au premier semestre 2020, nous avons surperformé le marché mondial et chacune de nos principales régions. Et sur la base de la montée en puissance des plates-formes au second semestre, nous continuons de nous attendre à surperformer les marchés mondiaux de 700 à 1 000 points de base cette année.

Notre unité de commande finale a augmenté de 94% les attributions de nouvelles entreprises au cours du trimestre. L’amélioration qui [Logan] et son équipe exécutée ont remis cette entreprise sur une trajectoire de croissance.

IP a augmenté de 22% les commandes de projets de pompes organiques. Les commandes de projets sont conformes au niveau atteint au premier trimestre. En conséquence, notre carnet de commandes à la fin du T2 est en hausse de 3%, hors change, par rapport au début de 2020.

La performance des commandes de projets est un signe émergent de la reconnaissance par les clients de l’amélioration opérationnelle d’IP et de l’innovation dans nos produits.

Les clients IP ont également été ravis des 95% plus de performance de livraison des pompes de référence de Seneca Falls au cours du deuxième trimestre. Cette performance de livraison exceptionnelle se marie parfaitement avec le reste de nos installations américaines et nos usines coréennes et saoudiennes. Bravo, IP.

Ce niveau d’exécution reflète le livre de jeu de Motion Technologies, dans lequel notre activité de friction a maintenu des performances de livraison à temps de 99% malgré ses activités dans des zones durement touchées par COVID-19.

Enfin, sur le déploiement des capitaux. Nos stratégies efficaces de déploiement des capitaux ont consolidé et protégé notre position de liquidité exceptionnelle. Cela nous permettra de continuer à investir dans de futures opportunités de croissance alors que nous nous tournons pour jouer plus souvent.

Aujourd’hui, nous disposons de 1,4 milliard de dollars de liquidités disponibles et nous disposons d’un capital suffisant pour financer tous nos besoins opérationnels et nos investissements et nous positionner de manière à profiter d’autres opportunités stratégiques. Et nous continuons de protéger notre position de trésorerie au moyen d’examens de trésorerie quotidiens et hebdomadaires, et nous avons ajouté un flux de trésorerie record de 169 millions de dollars depuis le début de l’année.

Pendant que nous jouons l’offensive pour l’avenir, nous continuerons de contrôler strictement nos dépenses en capital. Au deuxième trimestre, nous avons réduit le CapEx de 25% par rapport à l’année précédente et nous nous rapprochons de notre objectif de réduction de 35 millions de dollars pour l’année complète.

Notre solide position de liquidité nous a permis de surmonter la tempête actuelle tout en semant les graines de la croissance future. Nous continuerons d’investir dans des applications intelligentes et écoénergétiques qui stimuleront la croissance des revenus à long terme.

En 2020, l’ITT Smart Pad fait de nouvelles percées chez les clients du marché secondaire et OE. Et chez IP, nous testons actuellement une source d’énergie révolutionnaire écoénergétique pour nos pompes.

Enfin, en ce qui concerne le déploiement des capitaux, nous avons signé une lettre d’intention pour une nouvelle acquisition ferroviaire de niche alors que nous continuons à développer cette plate-forme de croissance à long terme. Toutes ces actions exécutées avec rapidité nous ont aidés à fournir les résultats du deuxième trimestre fournis sur la diapositive 4.

Marge opérationnelle du segment de 12,6% malgré la baisse du chiffre d’affaires. Nous avons réalisé cette marge grâce à une exécution opérationnelle solide et à des actions de confiance rapides et décisives qui produisent une marge décrémentielle segmentaire de 25% et une marge EBIT décrémentielle de 20%.

Nous avons réduit de 52% les dépenses de l’entreprise par rapport à l’année précédente. Le BPA de 0,57 $ par action a dépassé nos attentes et a diminué de 35%, en excluant un taux de change défavorable de 0,03 $. Enfin, nous avons généré 169 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles depuis le début de l’année, soit une amélioration de 205% par rapport à l’année précédente.

En résumé, nous avons réalisé un deuxième trimestre solide dans un environnement difficile en exécutant des actions décisives de manière précoce et rapide.

Permettez-moi maintenant de céder la parole à Tom pour discuter des résultats du deuxième trimestre par segment. À M?

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [4]

————————————————– ——————————

Merci Luca. Commençons par la diapositive 5 avec Motion Technologies. Le chiffre d’affaires organique de MT a baissé de 35% en raison de vastes arrêts de production automobile qui ont eu un impact sur nos activités Friction et Wolverine. Au cours du trimestre, Friction a reculé de 42%. Cependant, pour la première moitié de 2020, Friction a surpassé chacun de nos principaux marchés automobiles OEM. En Amérique du Nord, nous avons surperformé de 1 000 points de base; en Europe, nous avons surperformé de 400 points de base et en Chine, nous avons surperformé de 1 600 points de base.

Comme indiqué lors de notre appel téléphonique au premier trimestre, nous nous attendions à ce que les résultats supérieurs du deuxième trimestre soient affectés par un échelonnement défavorable des commandes clients. Néanmoins, nous continuons de projeter de 700 à 1 000 points de base de surperformance globale de la première monte pour l’année entière, alors que les nouvelles récompenses de plates-formes entrent dans la phase de production au second semestre.

Wolverine a reculé de 38% au cours du trimestre, mais a pu dégager une surperformance de 800 points de base pour le premier semestre. Enfin, le chiffre d’affaires de KONI et Axtone a diminué de 9%, la solide croissance du rail OE en Europe, compensant en partie la baisse des revenus du marché secondaire en Amérique du Nord et en Asie.

Le bénéfice d’exploitation sectoriel ajusté de MT a diminué de 57% pour s’établir à 24 millions de dollars en raison de baisses de volume et d’un taux de change défavorable de 2 millions de dollars.

Cependant, MT a réussi à contenir les marges de décrémentation à 27% en raison de l’augmentation de l’efficacité de la fabrication, des fermetures proactives d’usines, des avantages de restructuration et des mesures agressives de coûts discrétionnaires.

La marge décrémentielle de 27% s’est améliorée séquentiellement et est également bien inférieure aux marges décrémentielles pendant la récession de 2008 et 2009, reflétant la véritable résilience de la MT d’aujourd’hui. MT a dégagé une solide marge de 12,2% au T2, reflétant principalement la baisse des volumes.

Axtone a continué d’augmenter ses marges à la fois par rapport à l’année précédente et au premier trimestre, et Friction China est presque revenu aux niveaux de marge d’avant COVID-19. La poursuite des actions de restructuration au second semestre renforcera encore les avantages concurrentiels structurels de MT, qui sont à la base de notre surperformance continue du marché.

Et ces réductions permettront également d’améliorer les marges décrémentielles au second semestre. Il convient également de noter que MT a amélioré le fonds de roulement de 120 points de base et produit un flux de trésorerie d’exploitation record.

Et enfin, du point de vue des récompenses, Friction et Wolverine ont continué à gagner des parts avec des victoires clés et de nouvelles plateformes, à la fois sur les véhicules conventionnels et électriques.

Ces récompenses prolongent l’élan de gain de part qui alimentera la surperformance significative de MT sur les marchés automobiles mondiaux que nous servons bien à l’avenir.

Passons maintenant aux processus industriels sur la diapositive 6. La propriété intellectuelle a fourni des résultats exceptionnels compte tenu de l’environnement difficile. Le chiffre d’affaires organique est en baisse de 17%. Cependant, les marges ont augmenté de 120 points de base par rapport à l’année précédente et de 240 points de base séquentiellement.

La baisse des revenus de la PI était attribuable à la baisse des revenus des projets en raison des livraisons importantes de projets l’année précédente. Le chiffre d’affaires du cycle court a augmenté de 4%, principalement en raison d’une baisse de l’activité des vannes industrielles et a plus que compensé une activité de marché secondaire et de référence relativement stable.

Les commandes organiques pour le trimestre ont diminué de 9%, la croissance de 22% des projets tirée par les gains de part de marché de l’industrie générale ayant été partiellement compensée par la réduction des investissements en capital sur les principaux marchés en raison du COVID-19. Le carnet de commandes d’IP à la fin du deuxième trimestre est en hausse de 3% hors change par rapport au début de 2020, offrant une solide visibilité sur le second semestre 2020.

Le bénéfice d’exploitation a baissé de 9% à 26 millions de dollars, car George et l’équipe IP ont limité les marges décrémentielles à près de 6%. Il s’agit d’un accomplissement majeur grâce aux mesures proactives prises à la fin du troisième trimestre de l’année dernière et aux mesures de restructuration rapides mises en œuvre en 2020.

Et en conséquence, la marge opérationnelle du segment IP a augmenté de 120 points de base à 13,7%. Cette performance de la marge opérationnelle a été tirée par le mix, les avantages de la restructuration et de l’approvisionnement, la poursuite de la bonne exécution des projets, les prix et les incitations gouvernementales, qui ont plus que compensé les effets des baisses de volume et des risques accrus de paiement des clients.

Le fonds de roulement s’est amélioré de 760 points de base alors que les équipes IP et services partagés travaillaient d’arrache-pied pour sécuriser les paiements des clients et désendetter le bilan grâce à d’importantes réductions de stocks qui se sont traduites par une amélioration de 20% de la rotation des stocks par rapport à l’année précédente.

La résilience d’IP reflète l’approche commerciale de Motion Technologies, car la ponctualité globale et la refonte du portefeuille de produits accentuent la différenciation avec les clients. IP continuera à réduire ses coûts au second semestre, alors que nous mettons en œuvre de nouvelles actions de restructuration et exécutons des projets d’optimisation de l’empreinte.

Passons maintenant au CCT sur la diapositive 7. Les revenus organiques du CCT ont diminué de 29% dans un contexte de faiblesse sur tous les principaux marchés finaux. La forte réduction du trafic aérien a fait baisser la demande aéronautique commerciale et a provoqué un ralentissement majeur des taux de construction d’équipement d’origine, aggravé par les défis spécifiques liés à la requalification du 737 MAX.

Notre activité de processus industriels a connu une baisse de 7% et les stocks de distribution ajustés à des niveaux d’activité plus faibles et la demande de connecteurs médicaux a augmenté pour accueillir les soins aux patients COVID-19. Le résultat opérationnel a reculé de 55% en raison de la baisse des volumes et les marges ont baissé à 11,1%. Les principaux facteurs de ces baisses étaient les impacts de volume dans la faiblesse de la production de COVID-19 et d’OE. Ces impacts ont été partiellement compensés par une forte productivité, des mesures de restructuration, des incitations gouvernementales et une baisse de l’inflation des matériaux.

Nous prévoyons que les conditions de marché volatiles persisteront pendant le reste de l’année, ce qui affectera les taux de construction d’équipement d’origine aux cellules.

Les marges décrémentielles de CCT de 35% se sont améliorées séquentiellement par rapport au premier trimestre et reflétaient des actions de restructuration agressives exécutées par l’entreprise. CCT a procédé à un transfert d’empreinte au deuxième trimestre et continuera de favoriser les transferts de gammes de produits vers les régions à faible coût et une restructuration supplémentaire pour le reste de 2020 dans le cadre de la réinitialisation opérationnelle complète conçue pour mieux s’aligner sur les attentes actuelles de la demande.

Je vais donc maintenant céder la parole à Emmanuel, notre futur CFO ITT, pour une mise à jour de nos actions de coûts, de liquidité et de bilan de l’année, à partir de la diapositive 8.

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [5]

————————————————– ——————————

Merci, Tom. Comme vous pouvez le voir ici, en 2020, nous nous concentrons sur ce que nous pouvons contrôler. Et nous avons mis en œuvre des actions de restructuration agressives et de grande envergure dans toutes nos activités ainsi que dans notre entreprise au début de la pandémie afin de protéger les marges et de produire de solides performances de flux de trésorerie disponibles.

Au deuxième trimestre, en raison de cette orientation, nous avons augmenté notre objectif d’économies de 260 millions de dollars, dépassant les prévisions initiales que nous avions communiquées au premier trimestre.

Nous avons déjà exécuté une grande partie de notre plan de restructuration et les actions restantes se dérouleront principalement dans des régions internationales au second semestre.

Nous détaillons également les actions incrémentielles à travers ITT dans le cadre de notre objectif d’augmentation des coûts de 160 millions de dollars. Plus précisément, nous avons ajouté des économies annualisées provenant de l’optimisation de notre empreinte industrielle mondiale, principalement liées à l’installation de production IP.

Nous avons déjà annoncé une fermeture et le déménagement dans un site de production plus grand est prévu pour le quatrième trimestre de cette année.

Nous continuons à préparer des plans pour des consolidations supplémentaires. Et nos réductions de dépenses discrétionnaires ont été très efficaces au deuxième trimestre, et nous dépasserons notre objectif initial pour l’année.

Enfin, nous avons réduit les CapEx de 25% au deuxième trimestre et continuons d’atteindre notre objectif global de réduction de 35 millions de dollars. Nous restons flexibles sur notre stratégie CapEx et continuons de concentrer l’allocation de capital réduite vers la productivité et les projets de croissance ciblés.

Dans l’ensemble, en raison des grands progrès réalisés à ce jour et des mesures incrémentales décisives que nous avons prises, notre marge décrémentielle de 25% au T2 s’est considérablement améliorée par rapport au T1, et nous prévoyons désormais que la marge décrémentielle totale du segment en 2020 se situera entre 22% et 28 %.

Maintenant sur la diapositive 9. Nous avons terminé le trimestre avec des liquidités de 1,4 milliard de dollars, qui ont été considérablement renforcées par rapport au premier trimestre. Notre bilan et notre position de liquidité sont les principaux atouts d’ITT, ce qui nous permet de déployer efficacement des capitaux lorsque l’opportunité se matérialise et que les objectifs de création de valeur sont réalisables.

Du point de vue des flux de trésorerie, nous continuons nos routines strictes pour surveiller quotidiennement les recouvrements et autres améliorations du fonds de roulement.

Nous avons remporté de bonnes victoires avec nos clients et nos collections au deuxième trimestre ont contribué à générer un record de 169 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles depuis le début de l’année. Cela représente une augmentation de 205% par rapport à l’année précédente.

Nous avons également recouvré d’importantes créances en souffrance au début du mois de juillet auprès de clients clés afin de poursuivre avec succès nos actions de collecte de créances. Nous avons optimisé le fonds de roulement du segment de 210 points de base en glissement annuel et nous avons davantage d’occasions de nous améliorer encore au second semestre, en particulier en ce qui concerne les stocks chez MT et CCT.

Cependant, nous prévoyons également une augmentation séquentielle de la demande à MT et IP, ce qui commencera à peser sur nos créances au second semestre. Sur cette base, nous visons désormais une marge de cash flow libre de plus de 11% sur l’année entière, soit 160 points de base de mieux que l’année précédente.

Les prochains trimestres continueront d’être imprévisibles, même si la visibilité s’est améliorée par rapport à il y a 90 jours. En conséquence, nous continuerons de suspendre les orientations formelles jusqu’à ce que la certitude de la demande s’améliore.

Mais permettez-moi de vous donner quelques perspectives sur la façon dont nous voyons l’année se dérouler pour le reste de 2020.

Nous nous attendons à une amélioration séquentielle progressive au second semestre, mais nous prévoyons toujours une baisse des revenus élevés des adolescents d’une année à l’autre, principalement en raison de la CCT.

Malgré l’amélioration du trafic aérien de passagers au troisième trimestre, nous ne voyons pas une amélioration séquentielle des taux de production aéronautique commerciale. Cependant, nous prévoyons une reprise des revenus de la défense par rapport au premier semestre grâce à l’amélioration des prises de commandes de projets.

Nous prévoyons une amélioration séquentielle des taux de production automobile, reflétant une baisse du marché d’environ 25% pour l’année complète. Nous réaffirmons également que notre activité Friction OE surpassera de 700 à 1 000 points de base cette baisse du marché mondial pour l’année complète.

Séquentiellement, au T3, nous prévoyons une amélioration du chiffre d’affaires de MT de plus de 20% par rapport au T2 avec une amélioration supplémentaire attendue au T4. Cette croissance du chiffre d’affaires MT, combinée à nos actions agressives de coûts, alimentera une solide expansion séquentielle des marges au troisième et quatrième trimestre.

Nous nous attendons à ce que les revenus IP soient cohérents avec les niveaux du T2 au T3 et affichent une croissance séquentielle modeste au T4.

Enfin, nous prévoyons que les dépenses corporatives au T3 et au T4 seront similaires à celles du T1. Dans l’ensemble, nous n’avons pas intégré dans nos prévisions un autre verrouillage mondial comme nous l’avons connu au deuxième trimestre.

Même si nous avons constaté des améliorations en juin et juillet sur certains marchés finaux, nous nous attendons à ce que la reprise séquentielle soit irrégulière à cause du COVID-19. Nous prévoyons que le BPA du troisième trimestre affichera une amélioration séquentielle au milieu de l’adolescence. L’amélioration progressive proviendra d’actions de coûts combinées à des reprises graduelles du marché. Nous visons désormais des marges décrémentielles de segment de 22% à 28% pour l’année complète. Et enfin, du point de vue du cash flow libre, nous visons plus de 11% de marge de cash flow libre.

Permettez-moi de revenir à Luca pour ses remarques de clôture.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [6]

————————————————– ——————————

Merci, Emmanuel. Le T2 a été un trimestre très exigeant. Et je suis très fier de la réussite d’ITTiers vis-à-vis de nos clients. Nous les servons encore mieux qu’avant en les aidant à traverser cette crise et à livrer nos produits en toute sécurité et à temps, jour après jour.

Pour nos ITTiers, nous avons assuré la sécurité de nos collaborateurs en respectant rigoureusement les protocoles de santé. Pour nos communautés, les mouvements des droits civiques ont été une inspiration pour nous tous. Chez ITT, nous rejetons le racisme. Le racisme n’a pas sa place chez ITT, point final. Chez ITT, nous sommes des leaders et vivons selon les principes de diversité, d’équité et d’inclusion. Et nous prenons des mesures concrètes pour faire d’ITT un meilleur lieu de travail.

Et pour nos actionnaires, nous avons dégagé un flux de trésorerie disponible record et réduit de manière agressive les coûts afin de limiter l’impact d’une baisse de la demande. Nous jouons déjà à l’attaque et utilisons notre solide position concurrentielle à notre avantage. Nous continuerons de nous concentrer sur ce que nous contrôlons et favorisons l’excellence opérationnelle, l’orientation client et le déploiement efficace des capitaux. Ce sont nos moteurs de création de valeur.

Avant de répondre à vos questions, je voudrais prendre un moment pour saluer mon collègue Tom Scalera. Comme vous le savez, Tom quittera ses fonctions de directeur financier d’ITT à partir d’octobre.

En ce moment, lui et Emmanuel Caprais, qui lui succèdera en tant que prochain CFO d’ITT, travaillent en étroite collaboration sur la transition.

Il faut savoir que c’est Tom et moi qui avons recruté Emmanuel en 2012. C’est alors que notre partenariat a commencé.

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à Tom pour tout ce qu’il a fait pour ITT, pour nos clients, nos ITTiers et, bien sûr, nos investisseurs.

Tom est chez ITT depuis 2006 et a été nommé directeur financier en 2011 alors que nous naviguions dans le spin-off. Depuis lors, sous la direction de Tom, parmi de nombreuses autres réalisations, la valeur marchande d’ITT a triplé.

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont appris à connaître Tom professionnellement pendant son séjour chez ITT. Il a passé beaucoup de temps avec beaucoup d’entre vous dans tous ses rôles ici. D’après mes calculs, Tom a effectué plus de 50 appels de résultats trimestriels. Entre les conférences et autres réunions, il a également participé à plus de 1 700 réunions d’investisseurs et d’analystes au cours de son mandat de directeur financier. Ce nombre est encore plus élevé si l’on considère toutes les interactions qu’il a eues avec beaucoup d’entre vous jusqu’à ce qu’il devienne directeur financier.

Mais pour ceux d’entre vous qui ont la chance d’avoir appris à connaître personnellement Tom, vous savez également qu’il n’est pas seulement un chef de file des finances spécial, mais une personne vraiment spéciale qui se soucie des gens et qui apporte toujours une nouvelle perspective. Et il le fait avec un grand sens de l’humour. J’ai trouvé que ses conseils et son partenariat pendant notre temps à travailler ensemble étaient inestimables. Lorsque je me préparais à assumer mon nouveau rôle de PDG, ITT en a fourni – m’a fourni un certain encadrement du côté IR.

Pourtant, je peux vous dire aujourd’hui que le meilleur coaching était de travailler jour après jour avec Tom. Et écouter son point de vue et s’imprégner de son expérience.

Alors qu’il passe à sa prochaine entreprise pour se concentrer sur la fondation caritative qu’il a cofondée avec sa défunte épouse, Rebecca, The Cancer Couch, je tiens à souhaiter bonne chance à Tom et de tout cœur, merci, Tom.

Nous sommes maintenant prêts à répondre à vos questions. Maria?

=================================================== ===============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur) Notre première question venant de la lignée de Mike Halloran de Baird.

————————————————– ——————————

Michael Patrick Halloran, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Division de la recherche – Directeur associé de la recherche et analyste principal de la recherche [2]

————————————————– ——————————

Bonne chance Tom. J’ai aimé travailler avec vous au cours de la dernière décennie. C’était un peu [mean to] regardez en quelque sorte toutes ces saisons de résultats, ces conférences téléphoniques et tout. J’ai fait de mon mieux pour ne pas le faire moi-même, mais cela a été très agréable et bonne chance.

Alors quelques questions ici. Premièrement, du côté de la motion, certainement utile avec certains des commentaires séquentiels, mais peut-être pourriez-vous creuser dans les régions. Que voyez-vous à l’échelle régionale du point de vue du rétablissement? Quel genre d’hypothèses de production utilisez-vous à un niveau élevé pour la seconde moitié de l’année sur une base régionale?

De toute évidence, la surperformance sera là et c’est toujours agréable à voir, mais un peu plus de précision sur ce que font les marchés finaux serait formidable.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [3]

————————————————– ——————————

Sûr. Alors Mike, laissez-moi vous parler de notre vision du marché. Maintenant, quand – comme vous le savez, quand vous regardez IHS, IHS projette un déclin du marché mondial pour l’année complète, d’environ 22%, plus lourd en Europe et en Amérique du Nord, et dans le moins 13% ou quelque chose comme ça pour la Chine .

Ce que nous projetons aujourd’hui est un peu pire qu’IHS, mais meilleur que nos prévisions précédentes. Nous aimons être un peu plus conservateurs, car cela nous aide à ajuster nos coûts de manière plus agressive. Mais je peux vous dire qu’au cours des 3 derniers mois, nous avons revu à la hausse nos prévisions pour chacune de ces régions, pour l’Europe, la Chine et l’Amérique du Nord.

La raison en est, bien entendu, ce que nous avons vu en Chine au T2 avec une très bonne reprise et une croissance d’environ 9%. Vous devez surveiller attentivement s’il y a eu une demande refoulée en provenance du premier trimestre et aussi en parlant de nos clients.

C’est pourquoi nous avons revu nos prévisions à la hausse par rapport à notre vision d’il y a 3 mois.

Permettez-moi de partager quelques points de données supplémentaires qui pourraient vous donner plus de couleur. Nous sommes – nous n’avons pas de grandes préoccupations concernant les programmes. Il pourrait y avoir des retards. Mais nous n’avons connu aucune annulation, et la majorité des programmes commencent vraiment, peut-être un peu plus tard et peut-être un peu plus bas, mais aucune annulation majeure que nous vivons chez ITT.

Et puis le dernier point de données sur les marchés, je dirais, nous avons parlé dans le passé, j’ai partagé avec vous que lorsque nous regardons quotidiennement notre carnet de commandes parce que nous suivons cela au quotidien, nous regardons ce que nous appelons le facteur de variation.

Le facteur de variation est la variation que vous obtenez dans votre carnet de commandes depuis le début du mois jusqu’à la clôture du mois. Et ce que nous avons vu, c’est que le facteur de variation qui était énorme, qui montrait beaucoup de volatilité dans le passé, s’est amélioré – a continué à s’améliorer en Chine au deuxième trimestre.

Nous avons vu l’Europe et l’Amérique du Nord se comporter au T2 comme la Chine l’a fait au début du T1 puis au T2. Et puis quand on regarde le facteur de variation de juillet, il est presque au niveau normal.

Donc, tout cela est bon car cela nécessite moins de volatilité, un marché plus stable et une chaîne d’approvisionnement plus maîtrisée. Le troisième trimestre verra donc une croissance séquentielle substantielle par rapport au deuxième trimestre.

————————————————– ——————————

Michael Patrick Halloran, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Division de la recherche – Directeur associé de la recherche et analyste principal de la recherche [4]

————————————————– ——————————

C’est super utile. Et puis du côté IP, peut-être aider avec le commentaire de l’arriéré et le commentaire des commandes en contexte, la force du côté industriel général était surprenante et les commandes globales étaient assez raisonnables par rapport à ce à quoi ressemble l’environnement. Comment cela vous informe-t-il de la façon dont vous envisagez les 12 prochains mois ici? Comment pensez-vous que cet arriéré tourne? Quelle est la capacité de se reconstituer pendant que nous sommes assis ici? Tout type de contexte à ce sujet serait utile.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [5]

————————————————– ——————————

Sûr. Merci Mike. Donc, quand vous regardez les commandes, à droite, les commandes ont diminué de 9% d’une année sur l’autre, d’environ 10% en séquence. Mais vous avez 2 histoires différentes dans ces ordres. Vous avez le côté projet de l’entreprise, qui était positif de 22% d’une année sur l’autre et stable séquentiellement, bien en fait légèrement positif, et le cycle court qui était de moins 17%, avec la base de référence et les parties autour des 20 plus bas. .

Donc, quand vous regardez cela, ce que vous voyez est également un arriéré qui, dans l’ensemble, est en hausse de 3% depuis le début de l’année. Encore une fois, les mêmes choses dans l’arriéré. Vous avez l’arriéré de projets qui a augmenté depuis le début de l’année et l’arriéré de cycle court qui a diminué.

Donc, ce que vous avez – je partage cela parce que lorsque vous regardez, par exemple, certaines de ces grandes améliorations des marges que vous voyez dans la propriété intellectuelle malgré la baisse des revenus, vient également du mélange. Cela a été un vent favorable pour notre Q2. Ce serait plus un vent de face lorsque nous passerons aux Q3 et Q4, car les commandes à cycle court baissent au deuxième trimestre en raison du verrouillage qui devait être livré au troisième trimestre, bien sûr, elles représentent un vent contraire du point de vue du mix.

Quand vous regardez l’entonnoir, je dirais que – assez intéressant, l’entonnoir nord-américain a augmenté d’année en année, a augmenté depuis le début de 2020 et a également augmenté depuis mars 2020.

Donc, on voit sur l’Amérique du Nord, c’est un entonnoir fort. Et quand vous parlez d’industriel général, vous savez que c’est notre pain et notre beurre. C’est vraiment là qu’en Amérique du Nord, nous sommes forts, à la fois directement et aussi avec notre GDPWW, qui est notre réseau de distribution, ce qui fait l’envie de l’industrie.

Là où nous avons vu un peu plus de défis sur l’entonnoir, et probablement, vous vous attendez à ce que ce soit au Moyen-Orient, qui est notre deuxième plus grande géographie.

Quand vous regardez l’entonnoir du Moyen-Orient, cela a diminué au cours du deuxième trimestre. Et c’est principalement parce que les commandes ont été attribuées. Mais ce que cela signifie, c’est qu’en réalité, le réapprovisionnement de l’entonnoir n’est pas aussi rapide qu’il l’était dans le passé. Et c’est dans cette région que cela est allé un peu plus lentement. Quand vous regardez juillet, nous voyons un signe positif, cependant, en juillet en termes d’opportunités à venir dans l’entonnoir.

————————————————– ——————————

Opérateur [6]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Joe Ritchie de Goldman Sachs.

————————————————– ——————————

Joseph Alfred Ritchie, Goldman Sachs Group, Inc., Division de la recherche – Vice-président et analyste multi-industries en chef [7]

————————————————– ——————————

Tom, fais écho à ce que tout le monde a déjà dit, juste un très bon travail avec vous au fil des ans et merci pour toute l’aide, ne vous souhaite que le meilleur et félicitations à Emmanuel également.

Alors peut-être que pour commencer, je pense que je vais me concentrer sur mes questions uniquement sur les marges. Et malgré votre commentaire sur le mix, Luca, sur l’activité IP, les résultats de ce trimestre du point de vue de la marge étaient vraiment très bons. Et donc je pense juste à un peu comme ce droit à plus long terme dont nous avons parlé, le droit de type mi-adolescence, avez-vous l’impression que votre – les progrès que vous faites les gars vous permettent d’atteindre cela – – ou va-t-il vous permettre d’atteindre ce nombre plus rapidement, même en dépit de ce contexte que nous vivons?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [8]

————————————————– ——————————

Eh bien, je pense que les performances ont été exceptionnelles chez IP. Et j’applaudis vraiment George, Dave et toute l’équipe IP pour ce qu’ils ont fait.

Une baisse de 17% du chiffre d’affaires, une amélioration de 120 points de base, il faut penser à cette amélioration. Nous avons eu un vent de face de volume, qui était d’environ 500 – je veux juste vous donner une couleur pour mettre en contexte, un vent de face sur le volume d’environ 500 points de base, mais nous avons eu un mix positif, qui a contribué à environ 340. Le net la productivité est de 250 points de base, et c’était bien parce que lorsque vous voyez cette productivité nette de 250 et qu’elle provient à la fois de la productivité en fonctionnement, de la productivité dans la chaîne d’approvisionnement et de la productivité lors de la restructuration des économies, tout cela en fait un bon chemin pour suivre notre marge de plus de 15.

Maintenant, en ce qui concerne le timing, je dirais, je vais toujours m’en tenir à nos 2 ans pour arriver à nos 15 ans et plus. Et je le ferai – et cela viendra de deux manières. Nous continuerons à avoir des vents contraires à cause du COVID-19, la demande rapide.

Dans les deux prochains trimestres, nous aurons des vents contraires en termes de mix. Mais en raison des mesures supplémentaires que nous prenons et des mesures d’empreinte que nous prenons, et de la productivité continue, je crois qu’au cours des deux prochaines années, nous atteindrons notre objectif de 15 ans et plus.

————————————————– ——————————

Joseph Alfred Ritchie, Goldman Sachs Group, Inc., Division de la recherche – Vice-président et analyste multi-industries en chef [9]

————————————————– ——————————

D’accord. C’est un contexte super utile, Luca. Et puis juste rester en marge pendant une seconde, peut-être à l’inverse, juste parler de CCT et des vents contraires que les entreprises voient du point de vue du marché final.

Que pensez-vous de la trajectoire de cette entreprise du point de vue de la marge également? Et peut-être parler spécifiquement de certaines des mesures que vous prenez pour améliorer la rentabilité à long terme.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [10]

————————————————– ——————————

D’accord. Quand vous regardez le CCT, j’aime penser à CCT dans – les affaires dans CCT, vous avez l’aérospatiale et nous savons – vous savez mieux que quiconque ce qui se passe là-bas, et c’est pratiquement moins plus long.

Et puis une autre partie de l’activité, l’activité de connecteur, l’activité à cycle court et cette activité réagiront rapidement si la reprise se produit.

Donc, quand nous regardons l’aérospatiale, c’est – nous devons être très agressifs sur notre structure de coûts et nous travaillons activement sur notre fonds de roulement.

C’est donc là que notre action de restructuration a eu le plus d’impact. Si nous réfléchissons d’un point de vue commercial – du point de vue de la marge, je dirais que l’amélioration de plus de 300 points de base est probablement due aux actions de restructuration de CCT. Mais en même temps, nous devons être prêts à jouer l’offensive également en CCT en raison du cycle court.

Donc, parce que quand nous voulons – lorsque l’économie redémarre, nous voulons sauter sur ce surf et surfer sur la vague. Et avec les connecteurs et avec l’activité à cycle court, nous pouvons le faire.

Mais en réalité, il s’agit d’un jeu de coûts abordant notre structure de coûts et réduisant encore davantage nos coûts structurels.

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [11]

————————————————– ——————————

Oui. Joe, si je pouvais simplement m’appuyer maintenant sur ce que Lucas a mis en évidence ici, je pense que nous sommes sur une bonne trajectoire avec l’activité Connector lorsque les marchés commencent à se redresser sur les marchés finaux que nous desservons. Je pense que nous verrons un avantage à moyen terme plus immédiat ou plus court dans le profil de marge de notre activité de connecteurs qui, comme vous le savez, a pris de l’ampleur avant le COVID-19.

Et je pense que les mesures que nous prenons vont donner encore plus d’avantages à la partie Connecteur de CCT lorsque nous baissons les performances de marge incrémentielle. Certes, la question sur la durée de l’objectif de segment concerne le volet aérospatial de l’entreprise, qui est actuellement un peu plus dans la gestion des coûts et attendez de voir jusqu’à ce que le chiffre d’affaires devienne plus certain à l’avenir.

Mais je pense que là où nous avons l’effet de levier, le couple et l’élan, c’est probablement plus du côté du connecteur du portefeuille, en particulier si la demande du marché revient.

————————————————– ——————————

Opérateur [12]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Damian Karas d’UBS.

————————————————– ——————————

Damian Karas, UBS Investment Bank, Research Division – Associate Director and Equity Research Associate of Electric Equipment & Multi-Industry [13]

————————————————– ——————————

Et Tom, merci pour toute votre aide au fil des ans. Je voulais faire suite à certains de vos commentaires sur la propriété intellectuelle et plus particulièrement sur les marges, étant donné les différents éléments en mouvement avec les actions de productivité des coûts, puis le tri de la dynamique des commandes avec le cycle court, mais les commandes de projet plus élevées et évidemment un certain timing autour de la livraison du projet.

Quelle est la cadence de marge à laquelle nous devrions penser pour la seconde moitié en IP?

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [14]

————————————————– ——————————

Oui. Je pense, Damian, l’une des choses – nous avons donc mentionné qu’il y a une pression de mixage que nous allons compenser alors que nous passerons de Q2 à Q3. Et heureusement, l’une des compensations comme les mesures de restructuration que nous avons prises et les avantages de restructuration supplémentaires que nous attendons au troisième trimestre va nous donner une belle compensation à un mix moins favorable à mesure que nous progressons au cours du trimestre.

Nous avons donc la possibilité de surperformer l’année précédente du point de vue de la marge au troisième trimestre, mais je pense que séquentiellement, nous sommes un peu trop mixtes à surmonter, mais je pense que nous allons être dans le même code postal pour le reste de l’année du point de vue de la marge, à plus ou moins 20, 30, 40 points de base par rapport à l’endroit où nous avons sauté du deuxième trimestre sur la base du mix et des économies de restructuration.

Mais je pense que, heureusement, nous avons beaucoup de dynamisme sur nos mesures de coûts et nos actions de restructuration, et celles-ci prendront de l’ampleur au fil de l’année.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [15]

————————————————– ——————————

Et si je peux ajouter à ce que Tom a dit, et parce que, évidemment, quand on regarde le mix, le cycle court, évidemment, est plus rentable que le projet. Mais une chose que je peux partager avec vous est ce beau tableau de la rentabilité de notre backlog de projets et vous avez pu voir cette ligne qui depuis 3 ans n’a cessé d’augmenter d’année en année.

Et le backlog que nous avons à la fin du T2, la rentabilité du backlog est le plus élevé jamais été pour notre backlog de projets, ce qui est une bonne position.

————————————————– ——————————

Damian Karas, UBS Investment Bank, Research Division – Associate Director and Equity Research Associate of Electric Equipment & Multi-Industry [16]

————————————————– ——————————

C’est vraiment utile. Et puis passer à MT. Il semble que la Chine va vous faire sortir de la reprise de l’activité Friction. Je me demandais si vous pouviez peut-être simplement discuter de la façon dont cette entreprise progresse pour vous et de ce que vous pensez de vos objectifs de part de marché dans la région?

Et vous vous demandez simplement si vous avez vu des changements structurels sur le marché ou une dynamique concurrentielle en évolution qui vient de traverser la pandémie?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [17]

————————————————– ——————————

D’accord. Ainsi, lorsque nous regardons la Chine, nous avons surperformé le marché chinois au cours des 6 premiers mois d’environ 1 600 points de base. Et quand nous regardons nos récompenses depuis le début de l’année, je suis très heureux de la performance de l’équipe en général.

Mais plus précisément, quand nous regardons la Chine, 1/3 des récompenses que nous avons décernées depuis le début de l’année 2020 sont en fait en Chine. Et 1/3 du total des récompenses sont en fait de nouvelles conquêtes et les plates-formes où nous ne sommes pas.

Je suis donc optimiste quant à la trajectoire du gain de part de marché. Et à cause de ces nouvelles récompenses, à cause des prix de conquête, et quand nous regardons la performance de la Chine en général aussi de l’entreprise, je dirais, même si l’utilisation des machines de nos équipements n’est même pas proche de là où elle était censé être global dans le monde, l’efficacité que nous avons de ces machines est déjà autour de 85%, et la productivité du travail est déjà supérieure à 80%. Ensuite, lorsque vous n’exécutez pas une usine entièrement chargée, c’est déjà une très bonne réussite. Alors sentez-vous bien sur le gain de part de marché et je me sens bien sur la performance de la Chine du point de vue du P&L.

————————————————– ——————————

Opérateur [18]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Matt Summerville de D.A. Davidson.

————————————————– ——————————

Matt J. Summerville, D.A. Davidson & Co., Division de la recherche – MD et analyste principal [19]

————————————————– ——————————

Et je fais écho aux mêmes sentiments, Tom, bonne chance. En ce qui concerne le CCT, je veux m’assurer de bien comprendre. Pouvez-vous nous parler de la cadence organique de cette entreprise dans la seconde moitié de l’année? Avec les taux de commandes entrantes, je pense en baisse de 37%, je suis curieux de savoir si, organiquement, cette activité empire avant de s’améliorer?

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [20]

————————————————– ——————————

Oui, Matt. C’est Emmanuel. Désolé. Nous ne nous attendons donc pas à une amélioration significative en termes de chiffre d’affaires de CCT sur une base séquentielle. Parce que c’est lié. Pour rappel, 35% de notre chiffre d’affaires y sont issus de l’aéronautique. Et nous savons que le trafic aérien de passagers ne va pas vraiment s’améliorer séquentiellement, et probablement les taux de construction d’OE ne vont probablement pas s’améliorer aussi.

Nous ne nous attendons donc pas à une reprise significative. Nous prévoyons que les baisses d’une année à l’autre seront similaires à ce que nous avons vu au deuxième trimestre. Et donc, comme l’a dit Lucas, la CCT pour nous est – pour le moment, l’accent est mis sur la prise en charge de nos coûts et la réduction autant que possible des marges décrémentielles afin que nous puissions bénéficier de – de très belles marges incrémentielles lorsque l’entreprise reprend. . Nous pensons que pour l’aérospatiale, nous allons voir une reprise qui est probablement similaire à ce que nous avons connu après le 11 septembre, cela va probablement prendre 2 à 3 ans.

Et comme Luca l’a dit, nous avons des opportunités discrètes de vraiment réutiliser certaines de nos ressources vers des projets, principalement dans la défense, d’autres opportunités à court terme pour essayer de renforcer le chiffre d’affaires dans l’intervalle.

Je dirais que – je dirais pour finir que notre activité de connecteur est un cycle très court. Nous avons donc plongé assez rapidement au deuxième trimestre. Et alors que la reprise économique se produit, même lentement, cette activité de Connector va nous apporter un peu de croissance d’un point de vue séquentiel.

————————————————– ——————————

Matt J. Summerville, D.A. Davidson & Co., Division de la recherche – MD et analyste principal [21]

————————————————– ——————————

À titre de suivi, quel genre d’avantages P&L devrions-nous nous attendre à reporter en 21 lorsque nous pensons aux avantages supplémentaires de tous les prélèvements de coûts que vous faites cette année?

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [22]

————————————————– ——————————

Et Matt, tu veux dire pour toutes les entreprises, n’est-ce pas?

————————————————– ——————————

Matt J. Summerville, D.A. Davidson & Co., Division de la recherche – MD et analyste principal [23]

————————————————– ——————————

Correct.

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [24]

————————————————– ——————————

D’accord. Notre plan de 125 millions de dollars est donc une accumulation de plusieurs actions différentes. Ce que nous attendons, c’est que pour 2020, un bénéfice d’environ 90 millions de dollars de ces actions. Et puis, quand vous regardez 2021, nous prévoyons environ 100 millions de dollars. Et la raison de cette augmentation est que vous allez voir certaines des mesures de coûts discrétionnaires qui vont revenir en 2021 par rapport à 2020, mais vous allez également voir des avantages de restructuration et nous allons en profiter. toute l’année bénéficiera de ces actions. Donc, 90 millions de dollars en bénéficieront à peu près en 2020. Maintenant, vous en avez 100 – plus ou moins 100 millions de dollars en 2021. Nous prévoyons, comme je l’ai dit, que certains d’entre eux – la majorité de ces mesures de coûts seront structurelles. Nous nous attendons à ce que certains d’entre eux reviennent. Et quand vous pensez aux incréments, ils vont être plus grands que nos décroissements et nous prévoyons qu’ils vont être au nord de 35%.

————————————————– ——————————

Opérateur [25]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Jeff Hammond de KeyBanc Capital Markets.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [26]

————————————————– ——————————

Bonne chance Tom, j’ai hâte de rester en contact. Juste en revenant à MT, j’essaie juste de mieux comprendre le type de région, comme au niveau régional comment vous pensez à la production et où vous êtes peut-être plus différent que IHS, puis peut-être simplement parler de ce que vous êtes voir en termes de tendances du marché secondaire?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [27]

————————————————– ——————————

Sûr. Je dirais alors que sur IHS, nous sommes nettement plus conservateurs que IHS dans les 3 régions. Tant en Europe, en Chine et en Amérique du Nord est répartie sur les 3 par rapport à eux. Donc, quand ils parlent d’une baisse de 21%, alors ils pensent à environ 69 millions, 70 millions de véhicules produits dans l’année, nous sommes plus dans la région de 65 millions de véhicules produits dans l’année et ceux-ci sont répartis, comme J’ai dit, dans les 3 régions différentes. Et quelle était la deuxième partie de votre question, Jeff?

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [28]

————————————————– ——————————

Tendance juste après-vente pour …

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [29]

————————————————– ——————————

Aftermarket, oui. Quand nous regardons le marché secondaire, nous voyons à Q2 était en fait une détérioration pire que Q1. Nous avons vu le deuxième trimestre à environ moins 20% et quand nous regardons – donc pour l’année complète que nous sommes autour – probablement entre moins 15%, moins 16% et nous nous attendons à ce que ceux-ci se poursuivent probablement pendant toute l’année. gamme. C’est le retour que j’ai reçu de l’un de nos principaux clients du marché secondaire l’autre jour par téléphone. C’est ce qu’ils attendent en tant que marché.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [30]

————————————————– ——————————

D’accord. Et puis juste – je veux dire, je connais Emmanuel, vous avez donné de la bonne couleur sur CCT et, comme, séquentiellement, mais j’essaie juste de – les commandes ont tendance à être grumeleuses et elles sont plutôt laides dans le commerce et la défense avait le comp. Mais par exemple, où pensez-vous que les affaires commerciales se désintègrent en termes de baisse des taux d’exécution? Et puis quel est le genre de bosses, quel genre de perspectives du côté de la défense?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [31]

————————————————– ——————————

Donc du côté de la défense, nous avons – la défense est un peu plus grumeleuse. Donc ce que vous avez, si vous regardez la défense, probablement dans l’ensemble pour l’année, nous le serons – alors que le marché est à peu près plat, nous serons autour de moins 7%. Maintenant, c’est différent de la première moitié et de la seconde moitié. Nous avons un bon deuxième semestre comparé à l’année précédente simplement à cause de la façon dont ils programment et alors qu’au premier semestre, nous étions du côté négatif.

En ce qui concerne le marché secondaire de la défense, nous sommes positifs d’une année sur l’autre à un chiffre à mi-chemin.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [32]

————————————————– ——————————

Et même sur la publicité?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [33]

————————————————– ——————————

Sur le…

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [34]

————————————————– ——————————

Donc, sur le commercial, nous pensons que pour toute l’année, nous allons être impactés par le taux de construction inférieur. Donc, probablement, nous allons être autour de 50 p. 100 en termes de baisse des revenus pour notre entreprise aérospatiale commerciale.

Une chose à noter ici est qu’une partie de notre activité est liée aux intérieurs. Et alors que les compagnies aériennes réduisent leurs dépenses discrétionnaires pour la rénovation des intérieurs, nous sommes touchés de manière disproportionnée sur cette activité. Et c’est pourquoi vous constatez un déclin un peu plus élevé de l’aérospatiale.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [35]

————————————————– ——————————

Et quelle est la différence entre vous et le marché de la défense?

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [36]

————————————————– ——————————

Nous nous attendons donc à ce que le marché soit à peu près plat pour la défense. Et donc, comme Luca l’a dit, nous allons être au milieu d’un chiffre.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [37]

————————————————– ——————————

Est-ce juste le timing du programme ou …

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [38]

————————————————– ——————————

Oui, tu as raison Jeff. La défense est très programmatique pour nous. Et c’est pourquoi nous voyons une seconde moitié qui est plus forte que ce que nous avons vu dans la première moitié.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [39]

————————————————– ——————————

Mais c’est juste une question de programme, Jeff.

————————————————– ——————————

Jeffrey David Hammond, KeyBanc Capital Markets Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche MD et actions [40]

————————————————– ——————————

D’accord. Luca, content de te revoir sur la route.

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [41]

————————————————– ——————————

Et Jeff, juste pour terminer sur le côté industriel de CCT. Je dirais donc que toutes les parties industrielles du CCT surpassent probablement les marchés qu’elles desservent. De toute évidence, il existe de nombreuses sous-catégories différentes. Mais si vous y regardez vraiment, le marché de l’aérospatiale pour le CCT, généralement en ligne – avec des pressions différentes dans le secteur de l’aérospatiale commerciale, mais généralement en ligne. Défense, un bon second semestre, mais probablement face à un peu plus de programmatique en année pleine, mais un second semestre solide en défense.

Et puis je dirais la part industrielle globale de CCT, probablement légèrement en avance sur les marchés que nous servons, juste pour donner une perspective complète pour l’année.

————————————————– ——————————

Opérateur [42]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la ligne de John Inch de Gordon Haskett.

————————————————– ——————————

John George Inch, Gordon Haskett Research Advisors – MD et analyste principal des multi-industries [43]

————————————————– ——————————

Et Tom, j’espère que tu auras de jolis cadeaux de départ, peut-être une nouvelle mallette. Êtes-vous les gars – peut-être que c’est pour Luca et Emmanuel, augmentez-vous vos objectifs de réduction des coûts parce que vous trouvez plus d’opportunités ou parce que les perspectives sont devenues plus difficiles que vous ne le pensiez par rapport au trimestre dernier?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [44]

————————————————– ——————————

Alors laissez-moi vous en parler. Et puis Emmanuel, vous pouvez vous en occuper. Je pense que cela fait simplement partie de notre mode de fonctionnement: être fier mais jamais satisfait et veiller à ce que vous continuiez à construire votre trésor d’opportunités. En fait, je dirais, en regardant comment le marché évolue, je pense que notre plus grand marché – qui est notre plus grand secteur, qui est les technologies de mouvement et l’automobile, nous avons eu le creux au deuxième trimestre, et nous nous attendons à des amélioration au T3 et au T4 au fur et à mesure de la reprise.

Ce serait donc la réponse. C’est une question de manière d’opérer et d’atteindre notre trésor de guerre, et c’est vraiment ça.

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [45]

————————————————– ——————————

Et plus précisément, en augmentant à 160 millions de dollars, il est motivé par certaines actions d’empreinte. Et ici, l’empreinte est principalement au niveau IP. Et nous avons toujours eu ces – certains de ces plans, mais nous étions fatigués de ne pas perturber le client. Nous étions donc en quelque sorte très lents. Et comme la demande a considérablement diminué, nous avons vu cela comme une opportunité d’accélérer vraiment notre opération d’empreinte et nous avons annoncé une consolidation de l’empreinte à IP au deuxième trimestre, et nous continuerons de le faire pendant le reste de l’année pendant plusieurs autres. des sites.

Et puis en plus, nous avons été très agressifs dans la réduction des coûts discrétionnaires. Et puis – nous bénéficions donc de cet objectif accru de 160 millions de dollars.

————————————————– ——————————

John George Inch, Gordon Haskett Research Advisors – MD et analyste principal des multi-industries [46]

————————————————– ——————————

Donc, pour correspondre à cette question, je veux dire, où diriez-vous par rapport à où nous en étions au début du dernier trimestre? Où diriez-vous que les choses se passent mieux ou moins bien par rapport à vos attentes sur les marchés finaux?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [47]

————————————————– ——————————

D’accord. Alors quand nous regardons – et permettez-moi de vous donner aussi une certaine couleur en termes de juillet. Nous pensons avoir vu la Chine se redresser gentiment sur le marché automobile. Et on voit aussi quand on regarde le mois de juillet, ce qu’on a dit, un facteur de variation qui est presque revenu à la normale.

Je dirai donc qu’en général, Motion Technologies est et que le marché fonctionne mieux que ce à quoi nous nous attendions. Et c’est aussi pourquoi nous avons changé nos prévisions. Ce n’est pas comme ce que dit IHS, mais certainement mieux que ce qu’il était il y a 3 mois.

Et puis quand nous regardons également du côté de la propriété intellectuelle, je suis encouragé par certaines des choses qu’ils ont vues en juillet. Quand je regarde – nous examinons toujours certains indicateurs avancés. Donc sur le court – nous avons une bonne image du projet. Mais ensuite, lorsque nous regardons le cycle court, nous avons examiné les tarifs quotidiens pour les pièces ou le tarif hebdomadaire pour la ligne de base ou le service ou les vannes, et je suis encouragé par les chiffres que nous avons vus en juillet, qui sont un peu meilleurs que notre prévision.

————————————————– ——————————

John George Inch, Gordon Haskett Research Advisors – MD et analyste principal des multi-industries [48]

————————————————– ——————————

Et le pétrole et le gaz, Luca? Je veux dire, vous avez parlé de gains potentiels de parts. Est-ce que cette industrie – c’est évidemment un endroit assez difficile en ce moment. Cette industrie se déroule-t-elle comme vous l’aviez pensé? Et êtes-vous toujours sur la bonne voie pour mettre en avant ces gains de parts dont vous aviez parlé dans le passé?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [49]

————————————————– ——————————

Je pense que nous le sommes. Ainsi, quand vous regardez le pétrole et le gaz, vous regardez deux parties de l’activité pétrolière et gazière pour ITT. Donc, tout d’abord, le pétrole et le gaz en ITT représentent environ 10% de toutes les activités d’ITT. Et nous avons le côté connecteur de l’entreprise où – qui ne jouent qu’en amont, et nous surpasserons ce marché. L’amont serait probablement pour toute l’année, à peu près moins 40, moins 50. Nous serons dans la région de moins 20. Et cela est dû au gain de parts de marché, en particulier au Moyen-Orient.

Maintenant, lorsque nous examinons le pétrole et le gaz pour la propriété intellectuelle, nous jouons en aval, en amont et à mi-chemin, et nous surclasserons également sur ce marché. Et ce que nous avons vu là-bas, nous n’avons vu vraiment aucune annulation de projet, John.

Nous constatons que certains projets sont retardés. Mais notre stratégie sur ces projets retardés est vraiment de gagner des commandes d’ingénierie. Et même si vous n’obtenez pas la commande complète du projet avec l’ingénierie, vous intégrez l’intimité client et vous avez le pied dans la porte.

En juillet, en fait, nous avons eu une nouvelle positive sur le pétrole et le gaz, une commande qui a été mise en attente au cours du deuxième trimestre, en juillet est revenue active et nous recommençons à parler au client.

Je dirais donc, confirmant le gain de part de marché, et cette commande était au Kazakhstan.

————————————————– ——————————

Opérateur [50]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Bryan Blair d’Oppenheimer.

————————————————– ——————————

Bryan Francis Blair, Oppenheimer & Co. Inc., Division de la recherche – Directeur et analyste principal [51]

————————————————– ——————————

Tom, merci pour toute ton aide au fil des ans.

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [52]

————————————————– ——————————

Absolument, Bryan. Je vous remercie.

————————————————– ——————————

Bryan Francis Blair, Oppenheimer & Co. Inc., Division de la recherche – Directeur et analyste principal [53]

————————————————– ——————————

J’espérais que vous pourriez connaître le taux de vente mensuel du marché secondaire Friction au cours du trimestre. Je suppose que le mois d’avril a été assez douloureux, puis il y a un certain degré de récupération pour arriver au plus bas des années 20. Et si vous pouviez également parler du taux de vente de juillet, en essayant simplement de mesurer le rythme de la reprise séquentielle?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [54]

————————————————– ——————————

D’accord. Alors définitivement, il y a eu une amélioration. Je veux dire, quand vous regardez le trimestre du T2, évidemment, avril était – parce que vous y pensez aussi, notre marché secondaire est une entreprise européenne.

Donc, ce que vous voyez, c’est qu’avril était certainement le pire, mai n’était pas beaucoup mieux, mais c’est en mai que le verrouillage est devenu plus facile. Et puis vous avez une meilleure situation pendant le mois de juin.

Juillet était encore – rattrape toujours. C’est donc la normale – je dirais, la tendance normale à laquelle vous vous attendez avec la facilité d’un verrouillage en Europe.

————————————————– ——————————

Bryan Francis Blair, Oppenheimer & Co. Inc., Division de la recherche – Directeur et analyste principal [55]

————————————————– ——————————

D’accord, compris. Et vous avez appelé le pipeline M&A ferroviaire? Il semble que la construction pourrait s’accélérer un peu à court terme. Pouvez-vous nous rappeler la taille de la vitesse d’exécution de votre plate-forme KONI / Axtone?

Et je sais que nous avons tendance à discuter des fourchettes de droits en termes de marge, mais avez-vous un objectif en tête pour l’échelle de la plate-forme ferroviaire alors que vous poursuivez vos investissements organiques et en fusions et acquisitions?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [56]

————————————————– ——————————

Sûr. Ainsi, lorsque vous regardez l’activité KONI / Axtone, vous parlez d’environ 200 à 200 millions de dollars à 210 millions de dollars de plate-forme. Et quand nous envisageons de créer une plate-forme tarifaire, nous parlons à long terme d’une entreprise d’environ 500 millions de dollars, 600 millions de dollars.

Quand vous regardez cette acquisition, cette opportunité inorganique, c’est une petite – c’est une acquisition de niche, donc c’est une petite. Mais c’est une bonne – c’est une entreprise bien gérée qui pourrait nous permettre également de jouer un rôle plus important du côté des services ferroviaires.

C’est donc un ajout agréable et soigné. Ce que nous avons fait, Bryan, c’est vraiment cultiver cela fortement.

Nous avons fait une pause à cause du COVID, bien sûr. Nous avons réactivé récemment en raison de l’assouplissement du verrouillage, mais je dirais que c’est une application de niche et que c’est un boulon.

————————————————– ——————————

Bryan Francis Blair, Oppenheimer & Co. Inc., Division de la recherche – Directeur et analyste principal [57]

————————————————– ——————————

D’accord. J’apprécie toute la couleur. Et encore une fois, si nous pensons à plus long terme pour la plate-forme ferroviaire, cette entreprise peut-elle structurellement atteindre des marges de type Friction?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [58]

————————————————– ——————————

Oui il peut.

————————————————– ——————————

Opérateur [59]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la ligne de Brett Linzey de Vertical Research.

————————————————– ——————————

Brett Logan Linzey, Vertical Research Partners, LLC – Vice-président et analyste [60]

————————————————– ——————————

Un grand merci à Tom et félicitations à Emmanuel. Tout d’abord, un point de clarification sur les économies de coûts. Emmanuel, vous avez indiqué 90 millions de dollars cette année, 100 millions de dollars l’année prochaine.

Je veux simplement m’assurer que 100 millions de dollars s’ajoutent aux 90 millions de dollars?

————————————————– ——————————

Emmanuel Caprais, ITT Inc. – VP of Finance, Group CFO of Business Unit Finance Teams, Financial Planning & Analysis and IR [61]

————————————————– ——————————

Non non Non. Ce n’est pas. Ce n’est pas. Ce qui est supplémentaire, c’est d’environ 10 millions de dollars pour passer de 90 millions de dollars à 100 millions de dollars. Et la raison en est que vous avez essentiellement des actions de restructuration qui se prolongent et qui vous procurent un avantage supplémentaire. Et puis vous avez certaines des dépenses discrétionnaires qui sont annulées.

————————————————– ——————————

Brett Logan Linzey, Vertical Research Partners, LLC – Vice-président et analyste [62]

————————————————– ——————————

Je l’ai. D’accord. Et puis juste sur le bilan, évidemment, en grande forme. La pension, je le sais, est gelée à 108 p. Y a-t-il une possibilité de retirer cela du bilan? Et puis juste deuxième sur l’amiante. Pourriez-vous simplement donner un peu plus de couleur sur le fonds de règlement admissible indiqué dans les diapositives? Et puis stratégiquement, y a-t-il une opportunité d’éliminer et de supprimer complètement cela cette année ou la prochaine?

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [63]

————————————————– ——————————

Oui. Merci, Brett. Certainement beaucoup d’élan et d’éléments positifs à l’histoire du bilan que vous mettez en évidence. Donc, bien sûr, pour commencer avec la pension, qui est financée à 108%, notre plan est de mettre fin au régime de retraite pour le déplacer hors du bilan vers une compagnie d’assurance, c’est précisément le régime de retraite américain auquel nous faisons référence ici.

Cet effort est donc en marche, et c’est quelque chose que nous essayons d’accomplir d’ici la fin de l’année pour le plan américain.

C’est donc en bon état, et nous progressons avec cela avec une bonne équipe qui y travaille. Le FAQS est essentiellement – c’est là que nous stockons tous nos produits des règlements avec nos fournisseurs d’assurance. Et ce QSF continue de croître maintenant et c’est essentiellement de l’argent que nous pourrions utiliser pour de nombreux amiante et la majorité de nos dépenses environnementales que nous avons. La bonne nouvelle au sujet du FAQS est donc qu’aucune trésorerie d’exploitation ne sert à satisfaire ces obligations héritées du passé.

Cet argent est déjà dans notre fonds interne du FAQS. Et lorsque nous devons faire des réclamations concernant l’amiante ou des allégations environnementales, nous pouvons utiliser cet argent pour satisfaire ces réclamations, et cela va nous donner une très bonne couverture pour les deux prochaines années environ, en plus des sorties de trésorerie liées à l’amiante et à l’environnement.

Et puis enfin, poursuivre la dynamique sur l’amiante. Nous avons réduit cette responsabilité. Nous avons fait beaucoup de choses pour le structurer d’une certaine manière afin que s’il y a une opportunité, Brett, de trouver une contrepartie ou une transaction, évidemment, cela pourrait avoir du sens, il existe des options ou des exemples de différentes façons répondre à cette responsabilité. Et je voudrais simplement souligner que nous évaluons constamment tout cela et que nous cherchons une opportunité qui pourrait avoir du sens.

Mais en attendant, nous réduirons ce passif net de 45%, 50% comme nous l’avons fait. Nous utiliserons notre trésorerie QSF pour satisfaire les obligations, ce qui maintiendra un prélèvement minimal sur les liquidités d’exploitation. Et si nous voyons une bonne stratégie pour faire quelque chose à l’avenir, nous les examinons certainement activement sur une base constante.

————————————————– ——————————

Opérateur [64]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la ligne d’Andrew Obin de Bank of America.

————————————————– ——————————

Emily Shu, BofA Merrill Lynch, Division de la recherche – Analyste [65]

————————————————– ——————————

Voici Emily Shu pour Andrew Obin. Je tenais à exprimer mes remerciements et bonne chance à Tom et félicitations à Emmanuel.

Juste une question sur la chaîne d’approvisionnement. Avez-vous ajusté votre sourcing au cours du trimestre ou déplacé une partie de la production dans la région? Et aussi, comment l’installation mexicaine a-t-elle fonctionné, compte tenu des fermetures importantes imposées par le gouvernement?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [66]

————————————————– ——————————

D’accord. Merci, Emily. Ainsi, en ce qui concerne la chaîne d’approvisionnement, nous avons réalisé de bonnes économies dans la chaîne d’approvisionnement dans toutes les différentes entreprises de la région, soit une amélioration d’environ trois chiffres de plus de 100 points de base du point de vue de la marge.

Nous n’avons eu aucune perturbation majeure de la chaîne d’approvisionnement en raison des fermetures. Nous avions notre plan de sauvegarde, en particulier lorsque vous pensez à Motion Technology en termes de fournisseurs, nous avions donc construit le type de résilience et une certaine redondance dans la chaîne d’approvisionnement, mais pas de perturbation majeure de la chaîne d’approvisionnement.

Et quand nous avons eu quelques ratés à cause peut-être de l’arrivée de certains fournisseurs, de certains moulages venant d’Asie, nous avons pu travailler avec le client pour ajuster le calendrier.

Revenons maintenant à la deuxième partie de votre question, à savoir le Mexique. Nos opérations mexicaines à Nogales ont continué à fonctionner tout au long du trimestre, nous avons eu plusieurs audits avec le gouvernement et, dans certains cas, nous sommes à 30% à 50% ou 70% sur la base de la situation qui était dans l’état de Solana où Nogales est. En ce qui concerne les installations mexicaines de Silao pour Motion Technologies, nous avons fermé cette installation au cours du mois d’avril et d’une partie du mois de mai, principalement en raison de la demande des clients et de la demande personnalisée uniquement.

Ils ont redémarré et nous l’exploitons en ce moment.

————————————————– ——————————

Emily Shu, BofA Merrill Lynch, Division de la recherche – Analyste [67]

————————————————– ——————————

D’accord. Génial. Très utile. Et puis une question de suivi sur Motion Tech. Des perspectives sur l’automobile en 2021. En termes de révision à la hausse des taux de construction et de surperformance de Motion Tech, Motion Tech pourrait-il augmenter en 2021?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [68]

————————————————– ——————————

Je dirais que lorsque nous regardons – ce que nous voyons, évidemment, c’est que 2021 va être – l’objectif sera plus élevé que 2020. Donc, la croissance continuera. Mais là – cela n’ira pas en 2021 au niveau de 2019 et je pense qu’exactement où cette croissance va atterrir est probablement un peu trop tôt pour le dire.

Il y a donc une croissance que la trajectoire est là, mais il est probablement un peu trop tôt pour le dire. Mais une chose que je peux – nous pouvons nous engager, c’est que Motion Technology continuera à surperformer le marché.

————————————————– ——————————

Opérateur [69]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de la lignée de Joe Giordano de Cowen.

————————————————– ——————————

Joseph Craig Giordano, Cowen and Company, LLC, Division de la recherche – MD [70]

————————————————– ——————————

Donc, vous – Luca, vous avez mentionné que la rentabilité du projet dans le domaine de la propriété intellectuelle dans l’arriéré est la plus élevée depuis des années. Je viens de donner quelques poussées de virus et maintenant il y a une sorte de confusion sur ce à quoi le rythme d’ouverture et les choses vont ressembler. Par exemple, quel est le risque que les choses plus longues restent dans l’arriéré, qu’est-ce que cela fait sur la rentabilité?

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [71]

————————————————– ——————————

D’accord. Donc, quand vous regardez quoi – comment l’entonnoir et l’arriéré ont évolué au cours des 6 derniers mois, Joe, et les 6 derniers mois, je dirais, ont été les pires. Et je m’attends à ce que les 6 derniers mois soient les pires de cette crise du COVID-19 car nous ne savions pas quand cela s’est produit en Asie Pac, il y a eu un verrouillage complet majeur en Europe pendant plus d’un mois et la même chose en Amérique du Nord.

Dans tout cet environnement, ce que nous avions, c’est notre carnet de commandes pour notre projet a en fait augmenté de 3% depuis le début de l’année. Et si nous regardons l’entonnoir dans les 2 principales régions que nous opérons, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient, le Moyen-Orient a baissé au cours du dernier trimestre même si en juillet il a commencé à se reconstituer, et en Amérique du Nord, il a en fait augmenté.

Je dirais donc, en ajoutant à cela, que je n’ai vu aucune annulation majeure, seulement un certain report, certains se déplaçant vers la droite. Je dirais que je ne vois pas de problèmes majeurs avec le côté projet de l’entreprise.

Maintenant, s’il y a des changements sur le contrat, il y a généralement une certaine protection là-bas en termes de termes et conditions que vous avez avec le contrat, mais nous ne subissons aucun de ces changements en ce moment, et cela a été – probablement été le trimestre le plus exigeant pour l’activité au T2.

————————————————– ——————————

Joseph Craig Giordano, Cowen and Company, LLC, Division de la recherche – MD [72]

————————————————– ——————————

Cela est utile là-bas. Et puis je voulais juste en poser un de plus sur le rail. Pouvez-vous décrire simplement le paysage là-bas? Par exemple, dans quelle mesure les entreprises que vous considérez comme cibles sont-elles régionalisées? Par exemple, si vous achetez une entreprise située dans une région, pouvez-vous la mondialiser? Ou devriez-vous acheter des entreprises similaires qui fabriquent – qui offrent des capacités similaires dans différentes régions du monde? Comment – y a-t-il de grandes entreprises ou y aura-t-il beaucoup de petites entreprises? En quelque sorte, allez-y un peu.

————————————————– ——————————

Luca Savi, ITT Inc. – PDG, président et directeur [73]

————————————————– ——————————

Oui. C’est un peu un mélange, Joe, en ce sens que le rail est très régional. Et par conséquent, vous avez tendance à avoir plus de petites et moyennes entreprises qui sont bien implantées dans la région.

Parfois, cela peut être dans un pays spécifique. C’est donc la première chose en général. Ensuite, bien sûr, cela dépend du produit car si vous pensez à notre métier, KONI, nous avons nos amortisseurs qui vont sur les wagons du train dans les locomotives, les trains à grande vitesse et ils sont tous les deux sur les locomotives GE ici aux États-Unis ainsi qu’en Inde, ainsi que les locomotives en Chine. Ils sont dans le train à grande vitesse de Siemens, Bombardier, Alstom, CRRC, donc ces produits, par exemple, sont plus mondiaux.

Cela dépend donc. Mais en général, c’est un marché très fragmenté avec des petites et moyennes entreprises.

————————————————– ——————————

Opérateur [74]

————————————————– ——————————

Et mesdames et messieurs, c’était notre dernière question. J’aimerais maintenant revenir sur Tom pour toute remarque supplémentaire ou finale.

————————————————– ——————————

Thomas M. Scalera, ITT Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier [75]

————————————————– ——————————

Oui merci. Merci Maria et merci à tous. Je voulais juste prendre une petite seconde. Je sais que nous avons couru longtemps pour remercier tous les analystes et investisseurs, cela a été mon plaisir et mon honneur de faire connaissance avec vous et de travailler avec vous et de représenter ITT et de vous aider à comprendre et apprécier cette entreprise et tout le potentiel que nous avoir.

Et j’ai apprécié l’expérience et l’opportunité de connaître très bien beaucoup d’entre vous sur une assez longue période, donc vous allez tous me manquer, et je voulais juste vous remercier.

Je tiens à remercier mon équipe de classe mondiale, et en particulier, Michelle, mon soutien que beaucoup d’entre vous savent qu’ils ont tous contribué à faire de moi beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux que moi. Je tiens certainement à remercier Luca pour tout son soutien et ses paroles incroyablement gentilles, et non, je ne les ai pas écrites pour lui. Ceux-ci venaient de son cœur et de sa plume. J’apprécie donc vraiment ses aimables paroles.

Et enfin, à Emmanuel, bonne chance et félicitations. Je sais qu’ITT est entre de bonnes mains. Et nous avons un excellent bilan et un avenir formidable. Et Emmanuel, Luca va certainement nous aider à réaliser encore plus de création de valeur à l’avenir. Alors merci à tous et j’espère que nous pourrons tous nous connecter à un autre moment dans le futur.

Et avec ça, Maria, je pense que nous sommes assez bien conclus.

————————————————– ——————————

Opérateur [76]

————————————————– ——————————

Je vous remercie. Cela conclut la téléconférence d’aujourd’hui. Veuillez déconnecter vos lignes à ce moment et passez une merveilleuse journée.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *