Répondue par Mufti Muhammad ibn Adam

Question: Un mari et sa femme peuvent-ils avoir des relations sexuelles pendant le mois de Ramadan?

Réponse: Oui, il est tout à fait correct et autorisé pour un mari et sa femme d’avoir des rapports sexuels pendant le mois béni du Ramadhan après le coucher du soleil (iftar) et avant la véritable aube (al-Fajr al-Sadiq), c’est-à-dire lorsqu’ils ne jeûnent pas.

Allah le Très-Haut dit:

«La loi pour vous, la nuit des jeûnes, est l’approche (rapports sexuels) de vos épouses. Ce sont vos vêtements et vous êtes leurs vêtements. Allah sait ce que vous faisiez secrètement entre vous; mais il s’est tourné vers vous et vous a pardonné; alors maintenant cohabitez avec eux (vos femmes) et cherchez ce qu’Allah vous a ordonné, et mangez et buvez, jusqu’à ce que le fil blanc de l’aube vous apparaisse distinct de son fil noir. Complétez ensuite votre jeûne jusqu’à ce que la nuit apparaisse; mais ne cohabitez pas avec vos femmes pendant que vous êtes en retraite dans les mosquées. Ce sont des limites (fixées par) Allah. Approche pas près de celle-ci. C’est ainsi qu’Allah montre clairement Ses Signes aux hommes: afin qu’ils apprennent la retenue. » (Sourate al-Baqarah, V: 187)

Dans le verset ci-dessus, Allah le Très-Haut mentionne clairement la possibilité de rapports sexuels avec son conjoint pendant les nuits du Ramadhan. Au début de l’Islam, la décision était que si l’on s’endormait ou offrait sa prière Eisha, on ne pouvait pas manger, boire ou avoir des relations sexuelles avec son conjoint jusqu’au coucher du soleil le lendemain. Cela s’est révélé quelque peu difficile pour les musulmans, par conséquent, Allah, le Tout-Puissant et le Sage, a révélé le verset susmentionné, en ce sens qu’il est permis à quelqu’un de manger, de boire ou d’avoir des relations sexuelles la nuit jusqu’à ce que l’aube vraie entre, après quoi le jeûne arrive commence. Certains compagnons se sont abstenus de rapports sexuels pendant tout le mois du Ramadhan, d’où le verset susmentionné a été révélé. (Voir: Tafsir Ibn Kathir, 1/298)

Cependant, il convient de noter que dans la dernière partie du verset ci-dessus, Allah le Très Haut interdit les rapports sexuels pendant que l’on est à I’tikaf, il est donc illégal pour celui qui est dans l’état d’I’tikaf de cohabiter avec son conjoint que ce soit dans le Masjid ou à l’extérieur du Masjid.

En ce qui concerne votre deuxième question, il est parfaitement permis et légal pour un couple légalement marié d’avoir des relations sexuelles le jour de l’Aïd, car il n’y a pas de jeûne ce jour-là.

Et Allah sait mieux

Muhammad ibn Adam

Darul Iftaa

Leicester, Royaume-Uni

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *