10 mars 2020

Son Éminence l’archevêque Elpidophoros d’Amérique, annonce la création du Conseil supérieur de l’éducation grecque aux États-Unis à la cathédrale archidiocésaine de la Sainte-Trinité, Manhattan, le 30 janvier 2020. (Photo de TNH / Zafeiris Haitidis)

NEW YORK – Son Éminence l’archevêque Elpidophoros a publié une encyclique sur l’ensemble du plérome de l’archidiocèse pour la grande fête du dimanche de l’orthodoxie.

Son éminence a écrit ce qui suit:

«Vraiment, vraiment, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme» (Jean 1:51)

Au révérend clergé, aux moines et aux fidèles pieux de notre sainte église orthodoxe dans la terre protégée par Dieu de l’Amérique:

Frères et sœurs bien-aimés en Christ,

Salutations et bénédictions à vous tous en cette brillante fête du dimanche de l’orthodoxie!

Nous entendons dans le Saint Évangile, Notre Seigneur proclamant que les cieux s’ouvrent par l’union de l’humain et du divin, du créé et de l’incréé, en sa personne. Ce kérygme central de notre foi a été soutenu par les saints Pères du Septième Concile œcuménique et finalement restauré ce jour-là par l’impératrice couronnée de Dieu Theodora lorsque la vénération des icônes est revenue triomphalement à l’Église.

Alors que nous traitons avec les icônes de nos églises, notre célébration ne doit pas être simplement le souvenir d’un événement passé ayant une signification uniquement pour ceux qui l’ont hérité en tant que tradition culturelle. Nous devons nous rappeler que les vaillants martyrs et confesseurs qui ont lutté pour la défense des icônes ne l’ont pas fait pour défendre une formule théologique ésotérique mais pour proclamer la foi qui «a établi l’univers». Ils ont reconnu que ceux qui luttaient contre la vénération des icônes confinaient Dieu dans les cieux au lieu de reconnaître la sanctification de la création inaugurée par l’incarnation du Christ.

Le Saint Patriarche Tikhon, alors qu’il était archevêque de San Francisco, a parlé tristement le dimanche de l’orthodoxie en 1903 de «beaucoup de ceux qui sont nés, élevés et glorifiés par le Seigneur dans la foi orthodoxe, mais qui nient leur foi, ne prêtent aucune attention aux enseignements de l’Église, ne gardez pas ses injonctions, n’écoutez pas leurs pasteurs spirituels et restez froid envers le service divin et l’Église de Dieu. Dieu a tant donné à l’Orthodoxie américaine depuis 1903 – paroisses, monastères, séminaires, ministères et programmes – mais avons-nous grandi dans le sens spirituel auquel aspirait Saint Tikhon?

Nous sommes tentés par la laïcité de notre société contemporaine de confiner le Christ dans les cieux dans un nouveau type d’iconoclasme. Nous sommes poussés à accepter l’Église comme une organisation ethnico-religieuse de plus qui se disputent l’influence des pouvoirs de ce monde pour exercer une influence discrète dans notre société au lieu de répondre à notre appel à sanctifier la création et à la mettre en communion avec Dieu. Homme, notre grand Dieu et Sauveur, Jésus-Christ. En cette saison d’abstinence et de repentance, nous, en tant que bergers, nous engageons à édifier non seulement les aspects administratifs de notre Église, mais aussi sa sainteté. Nous vous demandons de vous joindre à nous dans les saints travaux de prière, de jeûne et de service que Dieu restaurera son image pure en chacun de nous afin d’offrir cette image à un monde qui a besoin de voir cette beauté immaculée avec chaque personne humaine. a été créé.

Nous demandons également vos ferventes prières pour nous alors que nous travaillons à surmonter tous les obstacles qui entravent l’unité de la Sainte Église orthodoxe ici et dans le monde. Alors que nous attendons avec impatience de commémorer la passion vivifiante et salvatrice et la glorieuse résurrection du troisième jour du Christ, efforçons-nous d’atteindre l’image de cet amour et de cette unité qu’il partage avec son père pour lequel il a prié avec ferveur dans le jardin.

Avec des prières ferventes et un grand amour dans le Seigneur, et au nom de mes frères qui composent l’Assemblée,

† Archevêque ELPIDOPHOROS d’Amérique. ”

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *