CHER ABBY: Ma femme et moi nous sommes mariés depuis 30 ans lorsque nous avons rencontré une de mes anciennes fiancées lors d’une réception. J’ai passé une bonne partie de la soirée à danser avec elle et à ignorer ma femme. Ma femme dit que j’étais « indécent » avec la petite amie, et cela lui a fait très mal.

C’était il y a 20 ans, mais ma femme m’en laisse entendre tous les jours. Je n’en peux plus. Elle refuse d’obtenir de l’aide ou de me pardonner. Notre mariage s’est dégradé depuis. Que recommandez-vous? – LE PASSÉ N’EST PAS DANS LE PASSÉ

CHÈR PASSÉ: Votre performance à cette fonction a dû être profondément humiliante pour votre femme. Votre comportement regrettable avec votre ex-fiancée était-il une chose ponctuelle ou est-ce arrivé depuis?

Vous avez déclaré que cela s’était produit il y a 20 ans et que vous avez tenté de vous racheter en vain. À moins qu’il n’y ait plus dans cette histoire que ce que vous avez écrit, il semble que votre femme aime garder rancune et vous punir – ce qui est, à mon avis, pire que ce que vous avez fait.

Veuillez cesser de lui permettre de continuer à vous punir. Obtenez des conseils si vous en avez besoin et offrez-lui à nouveau la possibilité de le faire. Comprenez que si elle refuse, vous avez des décisions importantes à prendre concernant votre avenir. Discutez avec votre thérapeute des options émotionnellement saines pour vous, mais ne continuez pas à vous contenter du statu quo.

CHER ABBY: La mère de mon mari est décédée récemment après une longue maladie. Elle a vécu dans un autre état. Il ne pouvait pas être là pendant qu’elle était malade ou lorsqu’elle est décédée parce qu’il était également malade. Il porte beaucoup de culpabilité à ce sujet.

J’ai vu un message d’elle sur téléphone portable avant de mourir, disant qu’elle était mourante et lui demandant de venir l’aider. Je l’ai supprimé parce que l’entendre aurait mis un stress supplémentaire sur lui et l’a rendu plus malade. Maintenant je me sens coupable. Dois-je me taire ou avouer? Il ne va toujours pas bien. – BELLE-FILLE COUPABLE

CHER COUPABLE: Vous avez fait un choix rationnel pour une raison solide lorsque vous avez décidé de supprimer le message au lieu de le partager avec votre mari. Si vous sentez que vous devez «avouer», parlez-en à votre conseiller spirituel ou à quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance et qui est plus proche de vous que moi. Personnellement, compte tenu de l’état de santé de votre mari, je pense que le choix que vous avez fait était le bon.

CHER ABBY: Je sors avec mon petit ami veuf depuis quatre ans, et pour mon anniversaire cette année, il m’a donné une bouilloire à thé bon marché. (Je ne bois pas de thé.) J’avais laissé entendre que j’aimerais un bijou raffiné parce que je n’ai jamais rien reçu de tel de sa part. Dois-je dire quelque chose? Un joli collier ou une bouteille de mon eau de Cologne préférée sont des choses que j’aurais préféré – quelque chose de réfléchi et de significatif. Je me sens triste et peu apprécié. – ANONYME AU MICHIGAN

CHER ANONYME: Vous semblez être impliqué avec quelqu’un qui a peu d’imagination ou qui est économe en faute. Dites à votre petit ami veuf (de quatre ans) ce que vous avez pensé de recevoir une bouilloire pour votre anniversaire, parce que vous espériez quelque chose qui montre qu’il a réfléchi davantage à ce que vous pourriez préférer. Ensuite, au lieu de faire des allusions, informez-le sur les articles de votre liste de souhaits lors de votre prochain anniversaire.

Dear Abby est écrit par Abigail Van Buren, également connue sous le nom de Jeanne Phillips, et a été fondée par sa mère, Pauline Phillips. Contactez Dear Abby sur www.DearAbby.com ou P.O. Box 69440, Los Angeles, CA 90069.

Ce que les adolescents doivent savoir sur le sexe, la drogue, le sida et l’entente avec leurs pairs et leurs parents se trouve dans «Ce que chaque adolescent devrait savoir». Envoyez votre nom et votre adresse postale, ainsi que votre chèque ou mandat-poste de 8 $ (fonds américains) à: Dear Abby, Teen Booklet, P.O. Box 447, Mount Morris, IL 61054-0447. (L’expédition et la manutention sont incluses dans le prix.)


Du texte
Jeanne Phillips

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *