Musée de l’ancienne Arles. Photo: Rémi Bénali

Les navires anciens qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui sont rares car le bois dont ils sont fabriqués se désintègre avec le temps. Le plus connu est peut-être le navire Gokstad Viking à Oslo, datant du IXe siècle. Mais la péniche romaine du musée de l’Arles antique, en Provence, est bien plus ancienne. Ce navire vieux de 2000 ans est le point culminant d’un musée incontournable pour tout amateur d’histoire romaine.

Ce bâtiment aux murs bleus est construit sur le site de l’ancien cirque romain, juste à côté du Rhône. Et cette rivière est la source de certains des plus grands trésors du musée, grâce à un programme de dragage qui a débuté il y a trente ans.

Vue aérienne du musée de l’ancienne Arles. Photo: Rémi Bénali / MDAA / CD13

Arles était autrefois une plaque tournante commerciale majeure de l’Empire romain, où les navires qui sillonnaient les eaux du Rhône et de la Méditerranée déchargeaient leurs marchandises sur les quais de la ville. En raison des tempêtes et des inondations, certains de ces biens se sont retrouvés au fond du Rhône trouble, vraisemblablement perdus à jamais. Mais avec le dragage, certaines de ces merveilles anciennes ont été redécouvertes, enfouies parmi les pneus pourris, les tuiles cassées et autres détritus des vingt derniers siècles.

Buste de Jules César au musée de l’ancienne Arles. Crédit photo: Creative Commons / RAMA / Domaine public

Un de ces trésors est le buste de Jules César, récupéré en 2007 et qui occupe une place de choix dans le musée d’aujourd’hui. Elle est considérée comme la seule statue survivante de César qui a été sculptée de son vivant et est une ressemblance frappante de l’homme, jusqu’aux rides et à la pomme d’Adam.

Plus remarquable encore est la barge romaine qui a été découverte en 2004. Long de plus de 100 pieds, elle a fait sensation lorsqu’elle a été découverte. Mais soulever la barge et la préserver a nécessité des années et a coûté des millions de dollars, elle est donc restée dans sa tombe aqueuse jusqu’à ce qu’un financement puisse être obtenu.

Péniche romaine au musée de l’ancienne Arles. Photo: Valerie Van Sickle

Heureusement, la ville voisine de Marseille a été nommée Ville européenne de la culture pour 2013, une désignation qui a apporté une manne de fonds de l’Union européenne. Certains ont été dirigés vers le musée d’Arles, pour restaurer le navire et construire une nouvelle aile pour l’accueillir.

Le processus par lequel cette ancienne péniche a été soulevée et rénovée est fascinant, comme vous pouvez le voir dans cette vidéo de 20 minutes (sous-titres en anglais).

Le résultat est tout simplement spectaculaire: un navire plus long qu’un terrain de basket ramené à la vie. En le contournant aujourd’hui, vous pouvez voir où se tenait la cargaison, où l’équipage cuisinait et dormait, et l’imaginez naviguant le long du Rhône il y a des milliers d’années, à la hauteur de la puissance de Rome.

Mosaïque au Musée d’Arles antique. Photo: Rémi Bénali / MDAA

En plus de ces deux joyaux, un point fort du musée est sa collection de belles mosaïques. Dans une pièce, il y a un chemin surélevé qui vous permet de marcher au-dessus d’une grande mosaïque au sol, obtenant une excellente vue sur ses nombreux détails.

Ailleurs se trouvent des statues romaines, des urnes, des pièces de monnaie, des bijoux, des sarcophages et des maquettes de l’ancienne Arles et de ses bâtiments monumentaux. Il est facile de passer des heures à explorer cet endroit fascinant. Une visite au musée de l’ancienne Arles est un excellent ajout à tout voyage à Arles, l’une des villes les plus historiques et les plus intéressantes de France.

Statue d’Auguste au musée de l’ancienne Arles. Photo: Rémi Bénali et JL Maby / MDAA

Informations pratiques

Musée départemental Arles Antique
Presqu’île du cirque romain
+33 (0) 4 13 31 51 03

Le musée est ouvert de 10h à 18h tous les jours sauf le mardi et certains jours fériés. Les billets sont à 8 euros, avec certaines réductions jusqu’à 5 euros.

Vous pouvez accéder au musée à pied (15 minutes de la Place du Forum), en voiture (parking gratuit), ou en minibus Navia A.

Le musée a une belle boutique pour ramasser des souvenirs, ainsi qu’un joli jardin extérieur.

La nourriture est disponible quatre jours par semaine (lundi, mercredi, jeudi et vendredi) au Camion alimentaire Domijote à l’extérieur du musée et les pique-niques sont autorisés sur le terrain.

Sarcophage au musée de l’ancienne Arles. Photo: Rémi Bénali et Lionel Roux / MDAA

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *