GOLETA 21 août 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Deckers Outdoor Corp Jeudi 30 juillet 2020 à 20h30 GMT

* Steven J. Fasching

UBS Investment Bank, Research Division – Directeur Exécutif et Analyste Equity Research de Softlines & Luxury

Robert W. Baird & Co. Incorporated, Division de la recherche – Analyste principal de la recherche

Bon après-midi et merci d’être resté là. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre de l’exercice 2021 de Deckers Brands. (Instructions pour l’opérateur) Je voudrais rappeler à tous que cette conférence est en cours d’enregistrement.

Je vais maintenant céder la parole à Erinn Kohler, vice-président, relations avec les investisseurs et planification d’entreprise.

Bonjour et merci à tous de vous joindre à nous aujourd’hui. Sur l’appel est Dave Powers, président et chef de la direction; et Steve Fasching, directeur financier.

Avant de commencer, je voudrais rappeler à tous la politique de la sphère de sécurité de l’entreprise. Veuillez noter que certaines déclarations faites lors de cet appel sont des déclarations prospectives au sens des lois fédérales sur les valeurs mobilières, qui sont soumises à des risques et incertitudes considérables. Ces déclarations prospectives sont destinées à se qualifier pour la sphère de sécurité de la responsabilité établie par le Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Toutes les déclarations faites lors de cet appel aujourd’hui, autres que les déclarations de faits historiques, sont des déclarations prospectives et comprennent des déclarations concernant l’impact du COVID-19 sur nos activités et nos opérations, nos partenaires commerciaux et notre industrie; les changements de comportement des consommateurs dans l’environnement de vente au détail, la force de nos marques et la demande pour nos produits; les changements à nos stratégies d’allocation de produits, de distribution et de gestion des stocks; des changements à nos plans et stratégies de marketing; investissements dans notre entreprise; et nos revenus prévus, notre gamme de produits, notre marge brute, nos dépenses, notre position de liquidité; et notre éventuel rachat d’actions. Les déclarations prospectives faites lors de cet appel représentent les attentes actuelles de la direction et sont basées sur les informations disponibles au moment où ces déclarations sont faites. Les déclarations prospectives impliquent de nombreux risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que nos résultats réels diffèrent sensiblement de tout résultat prévu, supposé ou implicite dans les déclarations prospectives.

La société a expliqué certains de ces risques et incertitudes dans ses documents déposés auprès de la SEC, y compris dans la section Facteurs de risque de son rapport annuel sur le formulaire 10-K et les rapports trimestriels sur le formulaire 10-Q. Sauf si requis par la loi ou les règles de cotation de la Bourse de New York, la société décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour les déclarations prospectives.

Sur ce, je vais maintenant céder la parole à Dave.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – PDG, président et directeur [3]

————————————————– ——————————

Merci, Erinn. Et bon après-midi à tous. Au nom de l’organisation Deckers, j’espère que tout le monde va bien et reste en sécurité. Alors que la pandémie du COVID-19 continue d’avoir des effets dévastateurs dans le monde, nous restons déterminés à donner la priorité à la santé et à la sécurité de nos employés, clients et communautés dans lesquelles nous opérons.

Lors de notre appel de mai, nous avons détaillé notre approche stratégique de la gestion de l’entreprise pendant cette pandémie. Je crois que le travail que nous avons accompli jusqu’à présent cette année et au cours des dernières années a créé une base importante, même si nous nous attendons toujours à ce qu’il y ait des obstacles supplémentaires à surmonter plus tard cette année à l’approche de la haute saison pour notre plus grande marque. Avant de partager nos résultats du trimestre, j’aimerais exprimer ma sincère gratitude à nos employés pour leur engagement continu à traverser ces circonstances difficiles, contribuant ainsi à livrer un premier trimestre solide.

Pour le premier trimestre de l’exercice 2021, les revenus ont augmenté de 2% par rapport à l’année dernière à 283 millions de dollars. La marge brute a augmenté de plus de 300 points de base à 50,3%. Et nous avons enregistré une perte par action de 0,28 $.

Bon nombre des tendances que nous avons décrites lors de notre appel de mai sont restées largement cohérentes pendant le reste du premier trimestre. Notre activité de vente directe aux consommateurs a été robuste tout au long du trimestre, grâce à une croissance en ligne à trois chiffres des marques UGG et HOKA ONE. Cependant, cela a été en grande partie contrebalancé par les vents contraires causés par les fermetures de magasins de détail en propriété ainsi que par le fait que certaines portes de gros sont restées fermées pendant une partie du trimestre.

Notre performance au premier trimestre a grandement profité de la base organisationnelle dans laquelle nous avons investi ces dernières années. De plus, certains domaines de nos activités ont profité du changement de comportement des consommateurs en raison de la pandémie, nos stratégies clés en cours étant amplifiées et accélérées par certaines de ces tendances. Les capacités omnicanales ont été un domaine d’investissement clé avec un accent particulier sur le renforcement de nos compétences en commerce électronique, où nous avons ajouté de nouvelles efficiences de ciblage, des outils analytiques, des talents améliorés et une accessibilité mondiale améliorée avec notre plateforme en ligne. Grâce à ces investissements, nos équipes de marketing numérique et de commerce électronique sont en mesure de transférer efficacement et efficacement le contenu pour se réaligner authentiquement avec les nouvelles réalités du marché créées par la pandémie, y compris des efforts pour dialoguer avec les consommateurs via des événements et des programmes virtuels.

UGG a pu ajuster son plan pour Pride afin de créer un événement Virtual Prom For All en partenariat avec Tommy Dorfman. HOKA avait initialement prévu une série d’événements en personne autour du lancement du Clifton Edge, mais la marque a transformé ces plans en défi virtuel Ekiden en partenariat avec Strava.

Au fur et à mesure que nos marques adaptaient leurs plans d’événements en personne au virtuel, elles ont également déplacé le mix marketing vers le haut de l’entonnoir dans le but d’atteindre un ensemble nouveau et diversifié de consommateurs. Ce ne sont là que quelques exemples de la façon dont nos marques ont su optimiser la vente du produit puissant et de la narration en modifiant leurs plans de marketing dans un contexte de marché changeant.

Au-delà de nos investissements dans le numérique et les relations publiques, un autre domaine d’intérêt clé a été de réduire la dépendance de l’entreprise à l’égard du produit UGG de base. UGG a diversifié avec succès son mix de produits grâce à des investissements dans l’innovation et la conception afin de créer un assortiment contre-saisonnier qui complète l’offre de produits de base tout en continuant à gérer la stratégie d’allocation et de segmentation nationale de la marque.

Enfin, nous avons investi et continuerons d’investir dans la marque HOKA pour stimuler la croissance mondiale et tirer parti de l’élan de la marque pour accroître la notoriété et la considération de la marque. La force de nos plates-formes de commerce électronique et de marketing numérique, alimentée par des tactiques de marketing adaptatives, a créé une demande pour des produits UGG contre-saisonniers et a poursuivi la dynamique de HOKA, ce qui a favorisé le succès de Decker au premier trimestre.

Passage aux points forts de la marque du trimestre, à commencer par le groupe Fashion Lifestyle. Le chiffre d’affaires mondial d’UGG au premier trimestre a diminué de 10% par rapport à l’année précédente à 125 millions de dollars, en raison d’une baisse de 49% du commerce de gros, principalement causée par les fermetures de portes en gros liées au COVID-19. Contrebalançant partiellement le déclin du commerce de gros, la marque UGG a enregistré une augmentation de 53% de son activité de vente directe aux consommateurs, le commerce électronique ayant pu plus que compenser la perte de volume due aux fermetures de magasins de détail en propre. La force en ligne a été alimentée par une transition accélérée de la demande des consommateurs vers les plates-formes en ligne et soutenue par les investissements que nous avons investis dans notre activité de commerce électronique, ce qui a entraîné une augmentation à trois chiffres des consommateurs acquis et conservés par rapport à l’année dernière. Nous comprenons que certaines de ces personnes nouvellement acquises ont probablement déjà collaboré avec la marque UGG via une expérience physique, mais nous nous félicitons du passage des achats des consommateurs à notre plate-forme en ligne et continuerons d’investir dans le canal.

En corrélation avec l’acquisition de clients importante, la marque a connu une accélération substantielle des inscriptions de fidélisation UGG au premier trimestre par rapport à l’année dernière. Nous sommes particulièrement encouragés par les ajouts de fidélité incrémentiels de la marque UGG, car les membres achètent généralement la marque plus fréquemment et sont plus susceptibles d’acheter plusieurs catégories de produits. Pour le premier trimestre, les membres de fidélisation ont représenté près de 40% des revenus directs aux consommateurs, contre 28% pour la même période l’an dernier.

D’un point de vue régional, l’activité UGG nationale a maintenu l’élan connu tout au long de l’exercice 2020, avec des revenus en croissance au premier trimestre de l’exercice 2021 par rapport à l’année dernière. La performance intérieure a été alimentée par les achats en ligne de consommateurs de 18 à 34 ans, car ugg.com a vu une augmentation significative du nombre de consommateurs de ce groupe d’âge, représentant plus de 40% du total des achats en ligne au cours du trimestre. À l’échelle internationale, UGG a diminué par rapport à l’année dernière, principalement en raison des fermetures de magasins COVID-19, de la réinitialisation du marché pluriannuel en Europe et de la présence de la marque dans le commerce électronique plus petite par rapport au marché américain, ce qui rend plus difficile la compensation de la perte de volume des magasins de détail. .

En termes de produits phares, la marque UGG a connu un succès mondial avec son activité de pantoufles grâce à l’innovation de produits émotionnels et confortables qui ont résonné auprès d’un large éventail de consommateurs. Nous pensons que les gains des pantoufles UGG sont dus en partie aux mandats de travail à domicile liés au COVID-19, car les gens recherchent des chaussures décontractées et confortables à porter chez eux en plus de l’expansion et de l’élan continus de la franchise Fluff. Le Fluff Yeah Slide était le style le mieux classé de la marque en termes de chiffre d’affaires au premier trimestre pour la deuxième année consécutive. Et son style compagnon, le Oh Yeah, était n ° 2 dans sa saison de lancement. Les deux styles résonnent bien dans la conduite d’une croissance significative dans la taille des femmes et des enfants, suggérant en quelque sorte une tendance «maman et moi». En fait, les styles Fluff et Oh Yeah ont généré près de la moitié des achats totaux des consommateurs âgés de 18 à 34 ans. Nous pensons que ce phénomène hybride pantoufle / sandale créé par UGG est là pour rester alors que la marque poursuit son cycle d’innovation pour fournir des mises à jour de produits authentiques aux consommateurs nouveaux et existants.

Au-delà de la franchise Fluff, de nombreux styles de pantoufles patrimoniales, tels que Scuff, Coquette et Tasman, ont connu une belle croissance, ce qui, à notre avis, était à la fois incrémental et une demande anticipée plus tard dans l’année.

Nous étions enthousiasmés par les performances récentes de la marque UGG avec les produits de printemps et d’été, d’autant plus que la marque n’a généralement pas été une priorité pour les consommateurs à cette période de l’année. Selon Google Trends, UGG a enregistré une augmentation de 76% de son intérêt pour les recherches au cours du premier trimestre, soulignant les progrès réalisés par l’équipe de conception dans le développement de produits qui résonnent avec les consommateurs au printemps et en été. L’équipe UGG vise la conversion des consommateurs nouvellement acquis en achats répétés tout au long de l’exercice 2021.

En ce qui concerne le Performance Lifestyle Group, qui comprend HOKA, Teva et Sanuk. En commençant par HOKA, le chiffre d’affaires mondial du premier trimestre a augmenté de 37% par rapport à l’année précédente pour atteindre 109 millions de dollars. HOKA a été en mesure de développer à la fois les canaux de gros et de vente directe aux consommateurs, principalement en raison de la taille et de la force de ses activités de commerce électronique nationales ainsi que de l’expansion rapide du volume des distributeurs à l’échelle internationale. L’expansion de la marque HOKA à l’international a été un excellent indicateur de l’accélération de l’appétit des consommateurs pour HOKA en dehors des États-Unis, en particulier en Europe. Nous pensons que la marque résonne en raison de l’introduction fréquente de produits convaincants et d’une narration puissante à l’échelle mondiale.

La croissance numérique et l’acquisition de clients ont été au cœur de la construction de l’écosystème HOKA au cours des dernières années. Avec la transition accélérée vers les achats en ligne, nos investissements dans le numérique sont devenus encore plus critiques. Au cours du trimestre, HOKA Direct-to-Consumer a enregistré une croissance de ses revenus à trois chiffres, aidée par une augmentation similaire à trois chiffres de l’acquisition de clients par rapport à l’année dernière. Comme UGG, nous pensons qu’une partie de l’acquisition de consommateurs en ligne peut être attribuable à des consommateurs qui ont déjà acheté HOKA en gros, mais en raison de fermetures de magasins, ils ont maintenant migré vers notre site Web.

Étant donné que la stratégie marketing de la marque a traditionnellement inclus des activités en personne, nous sommes ravis de la capacité de l’équipe HOKA à accélérer l’engagement en ligne et à consolider davantage l’approche numérique de la marque. De nombreuses initiatives ont été prises pour favoriser l’engagement numérique avec la marque HOKA au premier trimestre, y compris le parrainage par la marque de la série virtuelle de courses IRONMAN ainsi que le partenariat HOKA avec Strava pour créer le défi Ekiden. En poursuivant virtuellement son parrainage de la série de courses IRONMAN, HOKA a pu rester en contact avec ses principaux consommateurs et potentiellement atteindre un nouveau public qui pourrait suivre les événements IRONMAN alors que la plupart des autres sports sont en attente.

Ekiden consiste à avancer ensemble et à faire ressortir le meilleur de l’autre. C’est une course de course à pied de type relais originaire du Japon. Plus de 400 000 personnes à travers le monde ont participé au défi Ekiden, qui a contribué à créer une nouvelle méthode de connexion avec les consommateurs en l’absence d’événements en personne et a permis à HOKA d’en savoir plus sur ses consommateurs. Le défi a été conçu pour coïncider avec le lancement du Clifton Edge, qui est la dernière innovation de HOKA, et a connu une forte demande des consommateurs depuis son introduction début juillet, en particulier en Europe.

La marque HOKA s’est avérée en position de force pendant une période où de nombreuses marques ont eu du mal à se développer, prouvant que la puissance de la marque se développe. Nous chercherons à continuer d’alimenter l’élan de la marque HOKA pour le reste de l’exercice 2021 et au-delà.

Déménagement à Teva. Le chiffre d’affaires mondial du premier trimestre était en baisse de 8% par rapport à l’année précédente pour s’établir à 35 millions de dollars. La performance de Teva inclut une accélération notable de son activité directe aux consommateurs dans la seconde moitié du trimestre. Pour le trimestre, DTC a représenté 39% du chiffre d’affaires de la marque Teva, contre 19% l’année précédente. Et bien que le chiffre d’affaires global ait diminué au cours du trimestre, la marque a connu une croissance mondiale avec ses styles de franchise universelle qui comportent désormais des bracelets en plastique recyclé.

Pour Sanuk, le chiffre d’affaires mondial au premier trimestre est tombé à 13 millions de dollars. Semblable à Teva, Sanuk amplifie son accent sur la durabilité. Par la suite, à la fin de notre premier trimestre, Sanuk a présenté sa nouvelle collection SustainaSole. La collection est la chaussure la plus écologique de la marque à ce jour, avec des matériaux recyclés tout au long de la construction de la chaussure.

En ce qui concerne la performance des canaux, dans l’ensemble, nous avons constaté une force significative de notre canal en ligne au cours de la période, tandis que la vente au détail physique a été perturbée par les conditions de la pandémie, ce qui a eu un impact négatif sur nos activités de vente au détail et de gros. Le chiffre d’affaires mondial direct aux consommateurs a augmenté de 74% par rapport à l’an dernier au cours du trimestre. Les gains directs aux consommateurs au premier trimestre ont été tirés par la forte demande des consommateurs pour nos marques en ligne, en particulier avec UGG et HOKA qui ont plus que doublé les revenus du commerce électronique d’une année sur l’autre. Encore une fois, nous pensons qu’une partie de cette demande supplémentaire en ligne continue d’être stimulée par les consommateurs qui recherchent activement des produits qui offrent un confort pour l’environnement de travail à domicile, combinés à un intérêt pour l’exercice et le plein air. En raison de la perturbation importante de notre base de magasins de détail tout au long du trimestre, nous ne publions pas de chiffre de ventes direct aux consommateurs comparable.

Le chiffre d’affaires du commerce de gros mondial a diminué de 27% par rapport à l’année dernière pour le premier trimestre. Nous avons enregistré une baisse des revenus de gros pour toutes les marques de notre portefeuille, à l’exception de HOKA, qui a pu compenser une baisse domestique par une augmentation des revenus internationaux. La pression exercée dans le commerce de gros était principalement le résultat de fermetures de magasins provoquées par une pandémie à travers le monde. Cependant, malgré la baisse des revenus de gros, nos partenaires ont également connu une croissance au sein de leurs canaux de commerce électronique, ce qui suggère que nos marques prennent des parts de marché à la concurrence. Selon le service de suivi de vente au détail de NPD, pour les mois d’avril à juin, chacun de nos taux de croissance de marque était plus favorable que l’ensemble du marché.

Avant de passer l’appel à Steve, j’aimerais faire le point sur l’état de nos opérations et souligner quelques dynamiques à considérer pour le reste de l’exercice 2021. Notre centre de distribution de Moreno Valley continue de fonctionner à une capacité limitée en raison de des mesures de distanciation sociale accrues prises par précaution pour maintenir la sécurité des employés. Notre équipe de Moreno Valley DC et nos partenaires logistiques tiers continuent de relever les défis associés à l’expédition de niveaux plus élevés de produits vendus via notre canal de commerce électronique, en plus du volume croissant d’expéditions en gros à l’approche de la haute saison. En raison de ces conditions, nous prévoyons des coûts plus élevés associés à la sécurité des employés et des coûts salariaux accrus liés aux employés CD.

Nous continuons d’ajuster les opérations de notre parc de magasins de détail conformément aux normes de santé et de sécurité mises à jour et en constante évolution. Afin de mettre en contexte les activités de nos magasins de détail au cours du premier trimestre, environ 20% de nos magasins ont été ouverts pendant toute la période de 90 jours. Le magasin moyen a été ouvert pendant environ la moitié du trimestre. Depuis cette semaine, environ 95% de nos magasins mondiaux sont ouverts mais, dans la plupart des cas, fonctionnent à une capacité limitée. Compte tenu des conditions de pandémie continues et incertaines, qui comprennent des différences locales et régionales significatives et des restrictions imposées aux activités des magasins de détail, nous prévoyons un risque potentiel de fermetures ou de limitations supplémentaires de magasins pendant les périodes de pointe.

À l’instar de nos magasins de détail en propre, bon nombre de nos magasins partenaires de gros ont été fermés pendant une grande partie de notre premier trimestre, mais ont depuis rouvert avec des opérations limitées. Nous avons continué à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires grossistes pour identifier les zones à risque et apporter les ajustements nécessaires à notre carnet de commandes. Compte tenu de la part importante des affaires qui reste au cours de cet exercice ainsi que de l’incertitude entourant les conditions économiques et les sentiments des consommateurs, nous prévoyons toujours que les annulations l’emporteront sur les nouvelles commandes.

Au niveau de notre sourcing, au cours du premier trimestre, nous avons opéré avec une capacité réduite en raison de la mise en place de mesures de distanciation sociale. Et nous continuons à subir des restrictions de voyage entre les frontières nationales et les installations de production. Cependant, ces perturbations ont été atténuées jusqu’à présent. Et pour le moment, nous ne subissons aucune perturbation majeure de l’approvisionnement.

Étant donné que le premier trimestre est historiquement très différent de nos 3 autres trimestres en termes de mix de canaux et de marques, et que le premier trimestre a été particulièrement unique cette année en raison des conditions de marché résultant de la pandémie COVID-19, nous savons que ce ne sera pas une année typique. J’aimerais prendre un moment pour reconnaître certaines des dynamiques que nous observons et qui devraient être prises en compte pour le reste de l’exercice 2021.

Au cours du premier trimestre qui vient de s’achever, environ 49% des revenus provenaient du direct au consommateur, fortement pondéré vers le commerce électronique, ce qui est nettement supérieur à celui de l’année dernière et de notre trimestre typique. 38% des revenus proviennent de HOKA, ce qui est bien au-delà de l’année dernière et du trimestre moyen. Et moins de la moitié du chiffre d’affaires provient d’UGG, qui représente généralement plus de 70% du chiffre d’affaires total de l’entreprise sur une base annuelle. Bien que nous nous attendions à ce que les revenus directs aux consommateurs et HOKA augmentent en proportion de nos revenus totaux au cours de l’exercice 2021, nous ne prévoyons pas de répéter les niveaux de pénétration enregistrés au cours de ce premier trimestre.

De plus, bien que nous soyons optimistes quant au début de l’exercice 2021 de la marque UGG, la marque est loin de sa période de pointe des vacances, que nous nous attendons à être très compétitive et à présenter des niveaux accrus d’activité promotionnelle sur le marché. À partir du deuxième trimestre, le commerce de gros devrait devenir une partie plus importante du chiffre d’affaires de la marque UGG, d’autant plus que nous transférons certaines expéditions de clients pour aider à atténuer la pression potentielle au cours du troisième trimestre dans nos centres de distribution. Compte tenu du nombre d’inconnues, nous continuons à aborder la haute saison de la marque UGG avec la prudence appropriée.

Pour résumer, notre portefeuille de marques a réalisé un excellent trimestre dans un environnement exceptionnellement difficile. Je suis fier de nos équipes pour leur dévouement et leur discipline pour obtenir notre meilleur résultat au premier trimestre des 9 dernières années. Bien que le premier trimestre soit traditionnellement notre trimestre le plus bas, je suis encouragé par la résilience de nos marques et j’ai hâte de poursuivre sur cette lancée pour le reste de l’exercice 2021 et au-delà. La pandémie en cours présentera sans aucun doute de l’adversité tout au long de l’année, mais je suis confiant dans la capacité de notre équipe à gérer les effets sur nos activités.

Sur ce, je vais maintenant passer l’appel à Steve pour qu’il fournisse plus de détails sur notre performance financière du premier trimestre et donne une couleur supplémentaire sur notre stratégie de gestion du solde de l’exercice 2021.

————————————————– ——————————

Steven J.Fasching, Deckers Outdoor Corporation – Directeur financier [4]

————————————————– ——————————

Merci, Dave. Et bon après-midi à tous. Comme Dave vient de l’expliquer, nous sommes extrêmement satisfaits des performances de l’organisation dans des conditions de marché difficiles. Et au 30 juin, l’organisation a maintenu sa solide position de liquidité au-dessus de 1 milliard de dollars, aidée par la performance de notre portefeuille de marques qui a généré des flux de trésorerie positifs pour le premier trimestre et comprend des revolvers de crédit inexploités totalisant 470 millions de dollars.

Notre approche stratégique de la gestion de la pandémie et de son impact économique nous a bien servis au premier trimestre. Nous maintiendrons le cap et continuerons de gérer étroitement nos activités en nous appuyant sur notre solide modèle d’exploitation, tout en permettant à nos marques de générer des gains concurrentiels en termes de parts de marché.

Maintenant pour nos résultats. Le chiffre d’affaires du premier trimestre s’est élevé à 283 millions de dollars, en hausse de 2% par rapport à l’an dernier et légèrement au-dessus des tendances que nous avons décrites pour la première moitié du trimestre lors de notre appel aux résultats de mai. Par rapport à l’année dernière, la croissance des revenus a été tirée par HOKA, qui a augmenté de 29 millions de dollars par rapport à la même période l’an dernier. La croissance de la marque HOKA a été compensée par une baisse de 14 millions de dollars d’UGG, de 5 millions de dollars de Sanuk et de 3 millions de dollars de Teva par rapport à l’année dernière.

Compte tenu de la dynamique difficile du marché au cours du premier trimestre, nous avons été ravis de constater la capacité de notre canal en ligne à capter la demande des consommateurs alors que les magasins physiques restent en grande partie fermés. De plus, nos résultats en ligne ont profité des efforts déployés pour amener les consommateurs vers notre offre de produits attrayante au cours de notre trimestre de chiffre d’affaires historiquement le plus petit.

Les marges brutes du premier trimestre ont augmenté de 330 points de base par rapport à l’an dernier pour s’établir à 50,3%. Ce résultat était conforme à notre vision de l’activité, car un changement favorable dans le mix de canaux résultait d’une réduction du volume de gros, y compris une réduction des clôtures et une pénétration accrue du commerce électronique. Nous avons également bénéficié de la croissance de la marque HOKA et de l’augmentation correspondante du mix du chiffre d’affaires total de l’entreprise.

Passage à SG&A. Nos dépenses en dollars se sont élevées à 150,3 millions de dollars, en baisse de 7% par rapport aux dépenses de 161,4 millions de dollars l’an dernier. La diminution par rapport à l’an dernier était attribuable à des réductions de catégories variables, la majeure partie des économies d’une année à l’autre étant attribuable à la réduction des déplacements et au transfert d’une partie des dépenses de marketing vers la fin de l’année. L’effet combiné de ces éléments représente environ 10 millions de dollars de charges d’exploitation réduites au cours du trimestre.

Les avantages fiscaux ont été inférieurs à ceux de l’an dernier en raison d’une perte nette plus faible cette année et d’une charge fiscale distincte au cours du trimestre en cours, l’année dernière bénéficiant d’un remboursement d’impôt unique.

Notre rendement au premier trimestre a entraîné une perte par action de 0,28 $ comparativement à une perte par action de 0,67 $ l’an dernier. L’amélioration de 0,39 USD par rapport à l’année dernière était due à une combinaison de revenus plus élevée de HOKA, y compris les avantages d’une plus grande proportion des ventes de DTC, des revenus et une rentabilité plus élevés de nos activités UGG nationales, car la performance de la DTC a pu compenser les baisses des ventes de gros, les économies de dépenses variables principalement liées les voyages et le marketing, avec des compensations partielles provenant de la baisse des revenus de gros internationaux d’UGG, des baisses d’une année sur l’autre à Teva et Sanuk, aucun avantage fiscal cette année et des revenus d’intérêts réduits par rapport à la même période l’année dernière.

Notre bilan reste solide. Et au 30 juin, la trésorerie et les équivalents s’élevaient à 662 millions de dollars, contre 503 millions de dollars au 30 juin de l’année dernière et 649 millions de dollars au 31 mars de cette année, ce qui rend la trésorerie nette du premier trimestre positive. Les stocks ont diminué de 8% pour s’établir à 435 millions de dollars, comparativement à 473 millions de dollars l’an dernier. Les niveaux des stocks ont diminué en partie en raison de la mise en place intentionnelle des encaissements ultérieurs afin de mieux s’aligner sur le calendrier de la demande anticipée alors que nous abordons les trimestres ultérieurs. Et nous n’avons eu aucun emprunt à court terme important en vertu de nos lignes de crédit existantes, qui ont un solde disponible de 470 millions de dollars.

Nous n’avons racheté aucune action au cours du premier trimestre, car nous avons suspendu les activités de rachat d’actions, mettant l’accent sur la liquidité et la gestion de la trésorerie. L’activité de rachat d’actions demeure suspendue pour les périodes futures, bien que nous puissions commencer une future activité de rachat en vertu de notre autorisation actuelle du conseil, si la direction le juge approprié.

Enfin, étant donné l’incertitude persistante causée par la pandémie de COVID-19, nous ne fournirons pas encore une fois de directives spécifiques pour l’exercice 2021 pour le moment. Cependant, je réitérerai les grands thèmes de notre activité et exposerai brièvement notre réflexion managériale.

Nous continuons à approcher de l’exercice 2021 avec des attentes que le chiffre d’affaires total de l’entreprise diminuera d’une année à l’autre, bien que nous pensons que HOKA continuera de connaître une croissance, bien qu’à un rythme inférieur à l’augmentation de 37% de la marque au premier trimestre. Le groupe Fashion Lifestyle sera confronté à des vents contraires liés à la poursuite de la douceur internationale et aux annulations de gros supplémentaires. Et à mesure que notre activité de gros approche de notre période de pointe et que nous commençons à expédier des volumes de produits plus importants, il sera de plus en plus difficile pour notre activité de commerce électronique de compenser dans la même proportion que celle observée au premier trimestre avec la perturbation continue du paysage de la vente au détail.

Nos marges brutes, bien que nous ayons constaté une amélioration significative au premier trimestre, nous ne prévoyons pas que cette dynamique de canaux et de mix de marques se poursuivra pendant le reste de l’exercice 2021, car la part des grossistes et des distributeurs augmentera. Et nous pouvons également voir une pression promotionnelle sur le marché alors que nous entrons dans la période de pointe des vacances.

Les dépenses continueront d’être gérées de manière rigoureuse alors que nous nous efforçons de préserver la liquidité, mais nous utiliserons le succès que nous constatons pour adapter le marketing le cas échéant afin de continuer à stimuler l’engagement des consommateurs. Et nous ferons face à des coûts plus élevés liés à l’exécution de la distribution, car des mesures de sécurité supplémentaires et des coûts de main-d’œuvre plus élevés seront engagés.

Alors que nous regardons le reste de l’année, nous reconnaissons qu’il y aura des défis continus à venir résultant des nouvelles réalités créées par la pandémie COVID-19. Nous gérons ces défis qui incluent des mesures de distanciation sociale en place dans notre vallée de Moreno et dans les centres de distribution logistique tiers. Notre objectif essentiel est de maintenir la sécurité des employés alors que nous répondons aux demandes croissantes de nos capacités d’exécution. En fin de compte, l’organisation devra faire face à des dépenses plus élevées pour expédier moins de produits.

Pour aider à atténuer certains des impacts sur la charge de travail liés à ces défis, nous travaillons en partenariat avec des grossistes pour potentiellement expédier certains produits plus tôt, ce qui pourrait donner une cadence de revenus différente de celle des années précédentes. De plus, étant donné la pression économique actuelle, nous ne savons pas encore comment notre produit de base se vendra dans cet environnement. Le sentiment des consommateurs est une variable difficile à prévoir dans cet environnement économique incertain.

Avec un chômage plus élevé, une action gouvernementale incertaine et la possibilité de nouvelles fermetures, nous restons prudents dans notre approche de la planification de la saison de pointe de la marque UGG. Je tiens également à souligner que UGG est toujours confronté à des défis liés à la chaleur des marques au niveau international et que nos actions pour réinitialiser le marché européen continueront de peser sur les revenus de l’exercice 2021.

Le premier trimestre étant maintenant derrière nous, nous sommes encouragés par nos performances et sommes toujours en mesure de jouer l’offensive avec nos marques saines et recherchées, mais nous resterons diligents et corrigerons si nécessaire. Comme nous l’avons indiqué lors de notre appel aux résultats du mois de mai, l’approche stratégique que nous avons décrite pour gérer nos activités pendant cette pandémie devrait entraîner une pression à court terme sur les marges d’exploitation. Mais nous restons convaincus que cette stratégie permettra au mieux à nos marques d’émerger dans une position de force alors que nous allons au-delà de la pandémie.

Merci, et je vais maintenant revenir à Dave pour ses remarques de clôture.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – PDG, président et directeur [5]

————————————————– ——————————

Merci, Steve.

Alors que je réfléchis à la performance du trimestre, je reste encouragé par la puissance de nos marques et leur capacité à capter la demande des consommateurs en ligne. Bien que l’équipe de direction et moi-même soyons conscients de la route difficile qui nous attend, nous pensons que le fondement de notre modèle opérationnel offre à notre organisation une occasion unique de gagner des parts de marché alors que d’autres sont obligés d’adopter une approche plus défensive.

Nous prévoyons de nous appuyer sur le succès du premier trimestre de notre plateforme de commerce électronique et numérique pour accélérer les gains dans le canal, continuer à alimenter l’élan de la marque HOKA et renforcer la notoriété grâce à l’engagement numérique avec les consommateurs, protéger les progrès de la gestion du marché que nous avons réalisés dans UGG. en se penchant sur des styles clés et en convertissant les clients nouvellement acquis à des achats répétés, et restez fidèle aux valeurs de l’organisation Deckers en innovant et en développant des solutions créatives aux conditions difficiles du marché. Notre société, nos marques et notre bilan sont bien placés pour gérer cette crise. Nous resterons flexibles pour nous adapter à l’évolution des circonstances et prendre des décisions dans le meilleur intérêt de nos marques.

J’aimerais également prendre un moment pour rendre hommage à notre plus ancien membre du conseil, John M. Gibbons, alors qu’il prévoit prendre sa retraite au cours du trimestre en cours. Je tiens à remercier John pour ses 20 années de service au sein de notre conseil d’administration. Les contributions de John, y compris son temps en tant que président et sa direction du comité d’audit, ont contribué à bâtir l’organisation prospère que nous avons aujourd’hui. Le leadership de John nous manquera, et je suis reconnaissant pour son amitié continue. Alors que nous faisons cette annonce, John m’a demandé d’exprimer sa gratitude pour la confiance et le soutien des parties prenantes de Deckers tout au long de ses nombreuses années au service de l’organisation. Nous souhaitons à John le meilleur pour sa retraite.

Before handing off to the operator for Q&A, I’d like to acknowledge the social movement happening across the United States over the past few months. The foundational belief of the Deckers organization is Better Together. Our core values compel the organization to take an active stance against racism, discrimination and intolerance of any form. Deckers is an anti-racist organization, and we are actively taking steps to become better allies through continuous evaluation and improvement of internal practices, investments in education, and continuing to build a more inclusive workplace.

Thank you to all of our employees for their exceptional efforts and commitment to our strategies. On behalf of Deckers, I hope everyone stays healthy and safe.

With that, I’ll turn the call back over to the operator for Q&A. Opérateur?

=================================================== ===============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Operator Instructions) Our first question is from Camilo Lyon from BTIG.

————————————————– ——————————

Camilo Russi Lyon, BTIG, LLC, Research Division – MD and Lifestyle Brands & Wellness Analyst [2]

————————————————– ——————————

So thank you for all the detail and nice job on the quarter in a tough environment. I guess I wanted to first focus on UGG. Last call, you talked about the mid-quarter performance. I believe it was down mid-single digits. You ended the quarter down 10. And then you also talked about some forward shipments that were moved into this quarter, it sounded like, as you’re trying to alleviate some of the burden in your DC.

Could you just articulate a little bit more around what happened in the quarter, and if at all, that’s influencing how retailers are viewing their fall/ winters orders with you, particularly domestically in light of the backlog, I think last time being flat?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [3]

————————————————– ——————————

Droite. Oui. So Camilo, I’ll take that one. I think as we look at what happened in Q1 and on the UGG business, we were down. And that was really driven largely by wholesale being closed for the good portion of the quarter. And so we saw things really kind of ramp back up in the business in terms of what we were seeing. And I think that’s what led to delivering the quarter a little bit better than kind of where we were at, call it, mid-May. So we finished the second half of the quarter a little bit stronger.

The reference that we’re making in terms of the second quarter, which is typically a high wholesale-selling quarter, the cadence of that quarter tends to be more back half Q2-loaded. So that’s really when we see historically the wholesale accounts beginning to take their orders. We’ve been working with them to — in light of the social distancing and capability issues that we’re going to have at our DCs, to take things earlier. We’re beginning to see some of that take hold.

So in Q2, we’re beginning to see some wholesalers give us signals they’re taking product earlier. We expect that to kind of continue through the quarter. And that’s where it changes the shape of the quarter a little bit.

So we’ll see kind of how that plays out. It is all part of our strategy of taking some of the pressure off the peak period that will allow us to be more focused on fulfillment of our DTC channel as well as potentially if we’re able to get follow-up orders on wholesale. So still a work in progress. I think we’ve seen a strong start to the second quarter. We know this year looks different than last. And we’re just trying to smooth that out, where historically again, we see a lot of pressure on the back half of the quarter. We’re trying to smooth some of that out to the earlier part of the quarter.

————————————————– ——————————

Camilo Russi Lyon, BTIG, LLC, Research Division – MD and Lifestyle Brands & Wellness Analyst [4]

————————————————– ——————————

Je l’ai. That’s really helpful.

And I guess the second question relates to really the expense management and the shifts on marketing. A similar sort of line of questioning, maybe if you can just highlight how much of that — was marketing pushed out? I guess that’s probably going to be concentrated in the second quarter, the second fiscal quarter or maybe early third quarter. But just a sense as to what that is.

And then from a higher level, the ability to take expenses down like this, is there something that you’ve realized that you have become more efficient with, that you can start to carry forward more going — as we go through the year, this year, next year and years beyond to create a faster leverage point in the business model?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [5]

————————————————– ——————————

Yes, Camilo, I’ll take that one. So a few things just on marketing. The first thing that was really encouraging for us is we found that our demand — the demand for our brands was very strong, particularly UGG and HOKA. And so we were able to actually pull back on some of the marketing spend as the demand for online business was already there. A couple of other things we did is we — due to the social distancing, there was a lot of creative work that we would normally do in Q1 that we just weren’t able to do in this environment. But we did shift a lot of the marketing dollars to top of funnel and more PR-related and user-generated content.

So I think the teams have done a phenomenal job being flexible and agile and really managing the efficiency and effectiveness of our marketing spend. And I think that was demonstrated pretty solidly in Q1 with their ability to shift to be of the moment with the conversation that’s going on amongst our consumers, to shift the marketing spend on a daily, sometimes hourly, basis to maximize return. And then just be smart with where we’re investing it, to make sure we’re getting the spend and it’s worth our time in Q1. And what we found is there were some opportunities to keep that powder dry for later in the year, particularly Q2 and Q3, with the strength in the demand of our brands during this environment.

So we’re going to continue to use that as a lever to adjust spend and profitability as we go forward. But as we’ve said before, we are going to continue to use this opportunity to invest in our brands and drive the power of those brands and growth with the goal of creating more awareness, consideration and acquisition and also taking share.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [6]

————————————————– ——————————

And then just also, Camilo, on that point, aside from the marketing, we indicated that a large portion of the savings in the quarter was related to travel. We’ll be able to continue to save that kind of in the current environment. But it will be offset, as we talked about in the prepared remarks, with increased costs related to our fulfillment and DC costs. So you’re going to see, as Dave said, increases in Q2, Q3 related to marketing as we invest in that and redeploy some of those Q1 dollars. We’ll see higher costs related to fulfillment and distribution center costs. And we’ll have some savings related to reduced travel.

————————————————– ——————————

Camilo Russi Lyon, BTIG, LLC, Research Division – MD and Lifestyle Brands & Wellness Analyst [7]

————————————————– ——————————

D’accord. So overall, we should expect to continue to see SG&A dollar growth for the balance of the year?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [8]

————————————————– ——————————

I think that’s a fair way to probably look at it.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [9]

————————————————– ——————————

Yes, in line with the business trends, where we do have the ability in certain areas to flex depending on the business trend. But the one thing we do need to make sure we spend is on the DC to be able to deliver product to our customers and to our accounts.

————————————————– ——————————

Camilo Russi Lyon, BTIG, LLC, Research Division – MD and Lifestyle Brands & Wellness Analyst [10]

————————————————– ——————————

Je l’ai. And then just a follow-up on my first question, I don’t know if it was addressed. Just was there any change to the order book as time unfolded since the last call and stores reopened, and your wholesale partners got a little bit better sense of demand, not only in their own stores or on their online channels, but demand for your brand?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [11]

————————————————– ——————————

Oui. So I would say, Camilo, first, the demand for the brand still remains very strong. We have seen some canceling conditions. We indicated that we expected to see some, and we have seen that. So no surprises, the brands are still strong. We have seen some cancellations which we expected.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [12]

————————————————– ——————————

Oui. And just one other thing to be aware of is, a lot of our partners sold through a lot of the inventory in their stores. So folks that had omnichannel capabilities where they could ship from store, they depleted those store inventories. But since they have been slow to reopen those stores and some of them not opened at all yet, they haven’t had to refill the inventory at a store level. They’re maintaining it, obviously, for their e-commerce business. But that’s another dynamic that we’re going to have to keep a close eye on as we move through the quarter.

————————————————– ——————————

Opérateur [13]

————————————————– ——————————

Our next question is from Jonathan Komp from Baird.

————————————————– ——————————

Jonathan Robert Komp, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Analyst [14]

————————————————– ——————————

Oui. I wanted to start there first on inventory just to follow up. I want to ask about how you’re feeling about inventory level across the product lines for UGG and HOKA. UGG maybe looked like a few areas online that are light today.

And just as a follow-up to the order dynamic, are you seeing retailers trying to shift some of the risk back to you in terms of hoping to chase business later in the year? Just any color there would be helpful.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [15]

————————————————– ——————————

Oui. Sure, Jon. As we look at inventory, clearly we’re pleased with an 8% kind of reduction coming from UGG, and that’s really, as you said, kind of driven by the strong performance that we’ve seen online. So product resonating with consumers and selling through very well online. The — we have increases in HOKA as that brand continues to grow very rapidly. We want to make sure we have inventory to support the growing level of sales. So we’ve seen an increase in inventory related to the HOKA brand. With UGG, kind of in reference of where you’re seeing some products in. This year, what we have done is intentionally shift more product to later. Last year, we were receiving product earlier. So from a timing perspective, we’re going to see inventory coming in a little bit later this year versus last year. That’s contributing to the improvement in lower inventory that we’re seeing this year.

So from an overall inventory position, we’re comfortable with where we’re at. We’ve got inventory to support the level of sales that we’re delivering. And it’s making sure we’re bringing product in where we see that pickup in sales. So that’s been an area of focus. And in cases, we are bringing more inventory in to support the level of online sales that we’ve been seeing. So feel good about where we’re at, and we’re continuing to manage it very closely.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [16]

————————————————– ——————————

Oui. And then just to add in on the wholesale shifting risk to us. I mean we are seeing a bigger demand in drop ship, and that’s something we’re evaluating closely from a cost and effectiveness perspective. And then wholesalers are also cautious. So they’re making sure that they’re only bringing in inventory if and when they need it. Certainly, UGG and HOKA and even Teva are strong brands in their portfolios, and there’s still a lot of demand. But they are being more cautious overall in managing their inventory levels between stores and warehouse for e-commerce.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [17]

————————————————– ——————————

Oui. And related to that, Jon, just on that too, as we talked about again in the prepared remarks, we’re working with wholesale accounts. So to your point, yes, some would like to defer. But given the current environment that we’re operating and limited capabilities that we potentially have at DCs, we are encouraging wholesalers to take that product earlier because it will be hard. If they try to push it off to our peak period and we’re fulfilling direct-to-consumer sales at the same time, it’s going to be hard to do that. So we’re working with them. We’re getting positive, I would say, response in terms of a willingness to actually take some product earlier this year.

————————————————– ——————————

Jonathan Robert Komp, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Analyst [18]

————————————————– ——————————

Okay, great. And then maybe more of a product focus for the second half of the calendar year here, just curious first on UGG, the core business. Dave, if you have any thoughts to share on headwinds or tailwinds that you see as you look at the business? And then more broadly for UGG and HOKA, just some of the extensions, more important lifestyle that you’ve talked about in the past, the apparel side. Could you just give an update on plans for both of those and what you’re expecting?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [19]

————————————————– ——————————

Yes, happy to. It’s really interesting to see the shift in categories within the UGG brand. And traditionally as you all know, we’ve been traditionally heavily reliant on the core franchise. And obviously this time of year, the business is smaller and particularly driven by core. So we’ve seen a significant shift with the phenomenon of the Fluff franchise. I do think that UGG has somewhat created this slipper/sandal hybrid category that we’re seeing tremendous success in. We’re going to continue to drive that. We’re chasing inventory.

In colors, there’s an incredible amount of new product iterations and colors continuing to drop throughout the quarter. We’re expanding that into spring and summer next year. So that is a category that we’re going to go after aggressively and continue to dominate in that category.

And what’s great about it is we’re seeing a younger, more diverse consumer adopting that category, particularly online. So that’s very encouraging. As you know, we’ve been working at spring and summer for some time now. We now have an ownable position in there that’s resonating, particularly in the U.S. and starting to gain legs in international.

The classics business is still important. What we have done with the back half of the year is reduced inventory in things like fashion boots. We’re still expecting people to be working from home and going out less and more reliant on comfort at home. We do think that work from home will have a probably — could have, I should say, a positive impact on the classics business. So people are more casual, and they just want to get outside. But we’re continuing to manage the mix of the categories and inventory and feel really good about the trends that you’re starting to see within these new developing categories.

As far as lifestyle, actually both HOKA and UGG did have good sell-through of their lifestyle product in this quarter, although both are very, very small for us this time of the year. But we are encouraged by what we saw in HOKA with the catalog drop and the reaction to that and some of the products online. So there’s a good signs of opportunity there for the HOKA brand.

And then we have a significant — our most significant launch, I would say, ever this fall for UGG with some new product that we think is going to be pretty exciting and compelling. And you’ll see that in partnership with Nordstrom in select stores, in our flagship store that we’ll be opening in the tail end of the calendar year on Fifth Avenue and certainly on our e-commerce site.

So this year is really about test the waters, see what kind of reaction we get from some of the new products in lifestyle for both HOKA and UGG, and then ramp up from there. But so far, we’re optimistic about the potential and what we’re seeing in the reaction to the consumer.

————————————————– ——————————

Opérateur [20]

————————————————– ——————————

Our next question is from Tom Nikic from Wells Fargo.

————————————————– ——————————

Tom Nikic, Wells Fargo Securities, LLC, Research Division – Senior Analyst [21]

————————————————– ——————————

I want to ask about HOKA. You said that you would expect the growth for the balance of the year to be slower than what you saw in Q1, which sounds a little counterintuitive given the pandemic impact in Q1. And I would think that in a normal wholesale environment, you’d be able to do better with HOKA for the balance of the year. So is there any particular reason why you would think that HOKA would slow? And then also just I want to ask about the test with the exporting goods and how that’s going so far.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [22]

————————————————– ——————————

Oui. So I think at this point, we’re very pleased obviously with the results of HOKA, this quarter performed better than we expected back in May when we were talking about it. The success of the HOKA ecosystem, which we call it, which is really about balancing strategic access points for our consumer with key accounts and staying focused on a reduced or tight distribution at wholesale and then really leveraging that to create awareness and excitement but ultimately driving consumers to our website that we can cultivate for the long term.

We’re going to continue on that trend. I think what you see in the rest of the year is reflected in how we’ve talked about it is just the uncertainty that we see out in the environment with regards to wholesale. I still think we can drive excitement and revenue in e-commerce. But on a global scale, the wholesale is still the area that we’re still cautious about.

With brand, it’s also delayed a couple of the product launches and to make sure that we can execute and keep the marketplace clean due to some of the store closures in wholesale. That’s serving us well.

So we’re still optimistic. We’re still planning on having a growth year, but we’re just being a little bit cautious with the uncertainty on how things are going to pan out in the back half of the year for that brand. But still certainly a strong important brand for our wholesalers, those that can open stores and have an online business by continuing to drive the e-commerce business as a priority.

With regards to DICK’S, it’s going very well. It’s in about 11 stores right now. That’s one we’re taking slow cautious approach with. We want to focus on high sell-through, quality sales with that partner. And again, it’s something we’re going to continue to evaluate. But it’s off to a good start. DICK’S is happy, we’re happy. And we’ll evaluate that within the mix of the ecosystem going forward.

————————————————– ——————————

Opérateur [23]

————————————————– ——————————

Our next question is from Sam Poser from Susquehanna.

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [24]

————————————————– ——————————

A couple of things. One, can you give us — you mentioned it with UGG’s. Can you give us the wholesale for the direct-to-consumer year-over-year increase by brand, please, for the quarter? And then I have a couple more.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [25]

————————————————– ——————————

The wholesale — you said the UGG brand…

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [26]

————————————————– ——————————

You gave us the UGG wholesale, you gave us the wholesale increase in your prepared remarks. Could you give us the wholesale revenue increase for the balance of the brand?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [27]

————————————————– ——————————

Both on — non-UGG brands is what you’re asking for.

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [28]

————————————————– ——————————

Right, for Teva, HOKA Sanuk and the other — and other, yes.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [29]

————————————————– ——————————

Oui bien sûr. So HOKA was up 10% on the wholesale. Teva on wholesale was down 30%, right? Sanuk was down wholesale 50%. And other brands was small, I mean, it’s nothing, it’s small dollars.

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [30]

————————————————– ——————————

Oui. D’accord. And then can you give us a little more color on this UGG shipping shift? And are you — and in order to get the retailer, are you having them take not only goods earlier in the quarter, but are you trying to have them shift some receipts from Q3 into Q2 as well? And are you working with them by giving them extended dating on that product in order so they go with it?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [31]

————————————————– ——————————

Oui. Oui. So what we’re kind of yes to all of the above. What we’re doing is within the quarter, we’re trying to move things earlier, right, which we’re working on and seeing some progress on that front. Additionally, as we get into Q3, we’re encouraging them to look at taking deliveries in Q2. That’s still a work in progress. We’re continuing to work on that. And where we’re seeing a willingness to take product earlier, we’re working with them to help facilitate that. So — and it really kind of depends on the circumstances in the customers. But where we can get them to take it earlier, we’re definitely willing to provide and work with them in accommodating that.

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [32]

————————————————– ——————————

So if we think about the 2 quarters separately for UGG wholesale from a — like from a year-over-year basis, do you expect Q3 to be like better — like I mean down because of the shifting down less than Q4 or up less, or however you want to look at it, then I mean — or sorry, Q2 up less than Q3 or not? How should we think about that sort of between quarters without telling us — you don’t want to guide. So — but I mean should we think about Q2 on a year-over-year basis being better than Q3 or vice versa?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [33]

————————————————– ——————————

Oui. So again, looking at the quarters, I think, without giving guidance, just how we’re looking at it because we don’t yet know how much traction we’re going to get in terms of how much of that product may shift out of Q3, Q2. Ideally, what we would like to see is more product than, say, what you saw a year ago kind of coming into Q2, which would be then lower for that business Q3, so that October through December quarter. The more we could get moved into Q2, our September ending quarter, we would like to do. We don’t know how successful we’re going to be at that.

Clearly, wholesale customers want their product. We would like them to get it and make sure that they have it and they’re ready for the selling season. So I can’t answer that question. That’s why we’re — part of the reason we’re not giving guidance, but we are trying to move more of that Q3 wholesale into Q2 where we can.

————————————————– ——————————

Samuel Marc Poser, Susquehanna Financial Group, LLLP, Research Division – Senior Analyst [34]

————————————————– ——————————

And 2 more things, that’s, one, because you want to make sure you can handle the direct-to-consumer during the holiday, number one — that’s number one. And two, on a separate issue, could you — where are you on chasing that very strong slipper and slide business with UGG’s right now? And I guess where you are with that? Because I hear the demand is — you also talked about the demand there being very good.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [35]

————————————————– ——————————

Oui. So just a couple of things on that, Sam. I can’t underscore enough the importance of us focusing our Q3 DC efforts on our e-commerce business, despite that we expect to get in e-commerce in a short period of time in the last, call it, 6 to 8 weeks of the calendar year is going to be intense. And with social distancing challenges in our DCs, we really need to get as many wholesale out — orders out as soon as we can. So we’re hopeful that our partners will be supportive of that, and we’re seeing some success there. But this is such a hard year to call with regards to timing and what’s going to happen in the quarter. So we’re doing everything we can to make sure that, that happens. But we’re really trying to make sure that we’re ready and able to service the e-commerce business in that peak period because it’s so critical and a lot of handling on the individual orders.

With regards to the Fluff franchise, I’d say we’re in pretty good shape. We were bullish on this from an order perspective. We’ve been supporting this category, shifting inventory and our bias from other categories into this as well as, I said, there’s a lot of newness coming in drops that will help fuel the excitement and demand. So we do feel good about our position on that. Certainly, the demand is very high, and that’s super exciting. And we see that continuing not just in Q2 and Q3 but also into Q4 as well.

————————————————– ——————————

Opérateur [36]

————————————————– ——————————

Our next question is from Jay Sole from UBS.

————————————————– ——————————

Jay Daniel Sole, UBS Investment Bank, Research Division – Executive Director and Equity Research Analyst of Softlines & Luxury [37]

————————————————– ——————————

Dave, I wanted to ask you about HOKA. You mentioned you were pleased with some of the growth you saw in Europe. And some of the storytelling there was sort of a factor in that. Can you just tell us a little bit about those stories you’re telling and kind of the size of HOKA in Europe now and what you see the prospects are for future growth going forward?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [38]

————————————————– ——————————

Oui. Essentially, what we’re seeing in Europe is a few things. One is we do have an emerging and strong e-commerce business there, but it’s still small. And it’s — in comparison to the U.S. E-commerce internationally is something that we’re focusing on and really trying to build. The growth percentages there are very strong but it’s still smaller as the total business.

We did mention distributors in the script. We have a very strong distributor in the northern part of Europe. And they’ve been less affected by the COVID situation, so their orders are still strong and helping in the quarter.

But the brand is certainly resonating. We launched the Clifton Edge this last month. Europe was very successful with that launch, and there was great demand for that product over there.

But essentially what you’re seeing, globally really not just Europe, is executing on a playbook that the brand has put together. And what that really is, is reaching a diverse consumer through real-life stories of our users. And so we’re championing individual athletes who are making bold statements in the world and in their lives and using HOKA to improve and change their lives. And we’re letting them tell their stories, and we’re partnering with people who do that for us. And so that’s creating a great level of awareness across a broad range of consumers and tapping into an emotional connection that is really powerful. And we’ve said from day 1, we’ll let the consumers speak about the product and let them talk about how it’s affecting their lives and the performance of it. And that’s the formula that is resonating. So we’re continuing to do that with our Humans of HOKA storytelling, tapping into the virtual IRONMAN and some of our athletes and leveraging even some of the smaller running groups on a local basis, to use their content and their storytelling to really spread the word of the brand and create the authentic and meaningful connection with the consumer that we’re seeing.

————————————————– ——————————

Opérateur [39]

————————————————– ——————————

Our next question is from Paul Lejuez from Citi Research.

————————————————– ——————————

Paul Lawrence Lejuez, Citigroup Inc., Research Division – MD and Senior Analyst [40]

————————————————– ——————————

Paul Lejuez. Two questions, one, I guess can you talk a little bit about the state of HOKA inventory within the specialty channel and how your retail partners have been able to sell through product as their stores have reopened? And then second, you did mention that you expect further challenges as a result of COVID. Are there any that did not show up in 1Q that you’re already seeing in 2Q in terms of challenges? Or was that more of a general statement being cautious?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [41]

————————————————– ——————————

Oui. I’ll take the second one first. I think some of the challenges that we thought we would see, we didn’t necessarily see it. And I think what we are seeing, we talked about this in the script is I would call it, there’s an acceleration to the Fluff franchise and HOKA and also Teva from the work in home — work-from-home environment where people, either from UGG perspective, want to be comfortable and are seeking out footwear that is comfortable but still stylish, but also trying to get outdoors and be healthy again, whether that’s running or whether that’s hiking or camping or going on family trips in national parks. This has been an accelerator, I think, for both HOKA and Teva at the same time as UGG.

So that’s a dynamic that we saw emerging, but it proved to be a lot more powerful than we thought. And so I definitely think we’re benefiting from that. But certainly if we didn’t have the product that the brands created and the innovation that we put into the marketplace, along with the emotional connection in the marketing, we wouldn’t be able to capitalize on that. So I think the brands have done a phenomenal job of taking advantage of the situation, being sensitive to the moment and connecting with consumers on an authentic and personal level and driving the health of the brand.

As far as HOKA inventory in the channel, early on, the HOKA team did a great job of pushing out deliveries so that the wholesale partners could sell through existing inventories, they wouldn’t get stuck with it. And they have been very focused on executing a clean marketplace, high full-price sell-through, very little liquidation in the marketplace. And that is continuing. And I would say the wholesale inventory situation for HOKA as well as our other brands as well are very strong, very healthy and not a lot of markdowns. But again, we’re cautious going forward because we think the environment is still going to be very uncertain. But right now, as it stands, the marketplace wholesale inventory is healthy and strong.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [42]

————————————————– ——————————

Oui. And I think, Paul — also just to add on to that, I think kind of what we’re talking about too, keep in mind the significant increase in volumes that we’re starting to talk about. So one difference between Q1 and kind of later Q2 and Q3, we start getting into significantly higher volumes. And so that’s where we want to make sure we’re in a position to be able to fulfill. So when you hear us, kind of all the things that we’re trying to do is trying to mitigate some of that peak demand period and reducing the load on our DCs.

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [43]

————————————————– ——————————

Oui. And — I was going to say that’s our biggest challenge, for sure. And then the other thing to just keep in mind that’s important for everybody to understand is just the mix of this quarter versus the rest of the year, it’s going to be very different. So it’s not only a very different quarter, it’s the whole year, and the mix of business and how — and the cadence and flow of it is going to be something that we haven’t seen before. But we’re feeling good about how we’re able to manage through that.

————————————————– ——————————

Opérateur [44]

————————————————– ——————————

Our next question is from Jim Duffy from Stifel.

————————————————– ——————————

James Vincent Duffy, Stifel, Nicolaus & Company, Incorporated, Research Division – MD [45]

————————————————– ——————————

Two questions from me. First, on the topic of e-commerce business and the social distancing protocols complicating the operations, what are some of the other things you guys are doing to help grow capacity as you get into that peak season? And I’m curious, does it make sense to incentivize consumers to purchase earlier as well?

————————————————– ——————————

David Powers, Deckers Outdoor Corporation – CEO, President & Director [46]

————————————————– ——————————

Oui. We’re — the supply chain teams have done an exceptional job at managing not only the flow of product from a production standpoint, but also working with our partners and the sales teams on DC Bypass. So the increase that we’re seeing in DC Bypass versus last year has been significant and meaningful, so that’s been super helpful. Partners are willing, and in some cases they have shown to be able to take some inventory earlier. And so those are the tactics that we’re using.

As far as incentivizing consumers to shop earlier, I think with new introductions of product, they’re doing that. And I think when we get into kind of core classics business that is a real business driver in Q2 and Q3, we can look at that. But we certainly don’t want to get promotional or do incentives that are going to damage the brand or our margins at the sake of getting people to shop earlier. But I think we’ll get creative around it and just use the effective marketing and PR tools that we’ve developed to be able to drive excitement at the right times and try to get people to shop a little earlier.

————————————————– ——————————

James Vincent Duffy, Stifel, Nicolaus & Company, Incorporated, Research Division – MD [47]

————————————————– ——————————

And then I also wanted to ask a question on the HOKA and the global reach. It sounds like growth has been very strong with international distributors. Historically, international has been about half the global players. Are the international players now higher than the U.S.? And then how do you split the mix for the HOKA brand of international between Europe and other regions?

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [48]

————————————————– ——————————

Oui. So from a unit perspective, I think where you’re trying to go, Jim, is we’re probably looking at equivalent units, right, that we have higher dollar revenue in the U.S. because of the distribution channels that we’re using versus distributors internationally. We are seeing growth in both. So the international growth is coming on strong as units are catching up to what we’re doing in the U.S.

And then the second part of your question again was?

————————————————– ——————————

James Vincent Duffy, Stifel, Nicolaus & Company, Incorporated, Research Division – MD [49]

————————————————– ——————————

That’s mix of the international business that’s from Europe versus other regions.

————————————————– ——————————

Steven J. Fasching, Deckers Outdoor Corporation – CFO [50]

————————————————– ——————————

Oui. So Europe is definitely our strongest international region for HOKA. Japan, smaller market, doing very well. And really just starting to get into China. So Europe by far on the international front, biggest and most mature, but still growing very rapidly.

————————————————– ——————————

Opérateur [51]

————————————————– ——————————

Ceci conclut notre session de questions-réponses. La conférence est maintenant terminée. Merci d’avoir assisté à la présentation d’aujourd’hui. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *