L’USAP se déplace à Aix-en-Provence ce samedi soir (21 h) pour engranger des points.

Le mois de janvier n’a commencé que depuis neuf jours, mais le début d’année a déjà été très mouvementé pour l’USAP. D’abord avec l’annonce de l’indisponibilité de l’ouvreur Ben Volavola pour plusieurs mois suite à une blessure aux cervicales. Ensuite, et surtout, par l’arrêt de carrière du pilier droit Terry Philippart, sévèrement touché aux cervicales. Et enfin, par l’arrivée de l’ouvreur Patricio Fernandez dans l’effectif.
Vous l’aurez compris, l’USAP anime souvent l’actualité de la Pro D2. Cela est encore plus vrai ces derniers jours. Mais avant tout, les Catalans ont quand même (et surtout) un match à jouer. Partis en vacances frustrés et remontés à cause de la défaite à Colomiers (23-18), les hommes du trio Arlettaz-Bastide-Freshwater entendent bien réagir ce samedi soir à Aix-en-Provence (21 h). « On a une revanche à prendre par rapport à notre dernier match qui n’était pas de qualité », annonce l’entraîneur principal Patrick Arlettaz. « On va avoir un vrai test sur ce mois de janvier avec trois déplacements (Aix-en-Provence, Mont-de-Marsan et Montauban) pour une réception (Colomiers). On va être mis devant le fait accompli et nous allons devoir prouver que l’équipe a du caractère », appuie le capitaine Mathieu Acebes.

Grands débuts pour de la Fuente

Pour obtenir ce qu’il souhaite, le staff catalan a décidé de mettre les petits plats dans les grands. À Aix, il va lancer d’entrée Jerónimo de la Fuente. Aux côtés de Taumoepeau, Acebes (de retour de suspension) ou encore Tilsley, l’international argentin (57 sélections) va être au centre des débats. Et l’USAP va en avoir bien besoin face à un adversaire coriace comme Provence Rugby. Sixièmes, les Aixois de l’ancien capitaine catalan Bertrand Guiry (titulaire) ambitionnent d’accrocher une place de barragiste à la fin de la saison. « Ils ont un effectif qui s’est renforcé. C’est un club qui grandit », explique Arlettaz. « C’est une équipe qui joue, qui est très solide. » Malgré les performances de son artilleur Florent Massip – meilleur réalisateur du championnat (187 points et 4 essais) -, Provence Rugby est à la peine à domicile (1 défaite et 2 nuls). L’occasion serait donc idéale pour les Catalans, qui pourraient faire un trou sur leurs poursuivants. Pour (au moins) bien débuter l’année sportivement…

ifeddal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *